AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Morrigan Carassy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Morrigan Carassy

avatar

Date d'inscription : 12/07/2012
Messages : 61

MessageSujet: Morrigan Carassy   Sam 14 Juil - 22:25

MORRIGAN CARASSY


I- Informations essentielles

Nom : Carassy

Prénom : Morrigan

Surnom:
Dans le domaine, elle est connue sous le pseudo pompeux de "Dame d'Argent". Ce sobriquet lui est donné à cause de ou grâce à sa longue chevelure argentée, aux plumes de sa chouette et à son amour pour l'argent. Sinon, Siegfried l'appelle parfois "Morri" ce qui a le don de l'énerver.

Sexe : Féminin

Age : 28 ans

Espèce : Invocatrice

Groupe : Hors-la-loi

Métier : Tant qu'il y a des méfaits à commettre et de l'argent à la clé...

Equipement:
Morrigan est bien sûr accompagnée de sa chouette répondant au doux nom d'Amertume dont elle porte la pierre constamment autour du cou. Pour mener ses missions à bien, elle est aussi équipée d'une petite arbalète fixée au poignet que l'on arme avec des aiguilles empoisonnées de vingt centimètres et qui disparait bien vite sous le tissus d'une manche. Un bâton chargé de fumigènes l'aide à marcher de longues heures et à fuir en cas d'urgence. Deux sacoches sont accrochées à sa ceinture: l'une contenant les Senbon, les fameuses aiguilles et quelques fioles de poisons et d'antidotes, l'autre contenant tout ce qui est nécessaire aux premiers soins. S'en suivent plusieurs tenues plus ou moins pratiques mais toujours très légères qu'elle recouvre le plus souvent d'une cape de toile brune.

Capacités:
En digne invocatrice, Morrigan peut matérialiser Amertume à l'aide de sa pierre et lui emprunter l'étendue de ses cinq sens. Bien sûr, un entrainement intensif durant ses jeunes années a formé son corps de sorte que sa force et que son agilité en sortent grandies. Son style de combat est essentiellement furtif. Il faut dire que Morrigan préfère tuer en un coup plutôt que s'éterniser dans un duel dont l’issue est incertaine. La Dame d'Argent est d'ailleurs capable d'une très grande intuition, ce que l'on prend à tord pour de la clairvoyance. Elle s'y connait aussi en poisons et peut apporter les premiers soins à un partenaire blessé.

Faiblesse :
Morrigan ne lit pas dans la tête de ses adversaires, et il lui arrive souvent d'être surprise, malgré sa soi-disant clairvoyance. Cette faiblesse vient d'une non-écoute de soi-même due à une faible confiance en elle. Morrigan souffre aussi d'une légère paranoïa la forçant à suspecter tout le monde, même ses amis les plus proches, ce qui en fait une personne inaccessible. Aussi a-t-elle une très faible considération pour sa propre vie et celles de ses victimes, mais croit dur comme fer à la fatalité. Elle ne se débattra donc jamais contre le destin, encore moins si elle est persuadée que sa fin est proche. La jeune femme porte aussi le talisman de sa chouette autour de son cou, ce qui en fait un point faible indéniable. Cependant, et c'est le plus important, Morrigan serait prête à tout pour sa fille, Télia, et même si elle ne veut pas le reconnaître, pour Siegfried.

Particularité :
Bien qu'elle soit hors-la-loi, Morrigan n'en a pas la mentalité. Certains lui prête même une certaine douceur emprunte de cynisme et d'amertume. Aussi, le style vestimentaire de Morrigan est assez particulier et elle peut très bien passer pour une courtisane en voyage. Un de ses secrets douloureux est une cicatrice ressemblant au mot "criminelle" tracée au couteau sur le côté gauche de son ventre.

II- Physionomie
Il s’agit d’une jeune femme à la grande silhouette svelte et musclée. Malgré sa carrure guerrière, elle demeure un poids plume. D’ailleurs, il est indéniable que Morrigan soit de sexe féminin. Elle a effectivement un gout prononcé pour les robes ou les jupes et n’a jamais été à l’aise les jambes enfilées dans un pantalon. Une démarche bien à elle, à la fois ferme et féline, anime ses hanches de temps à autres et ses gestes paraissent gracieux et maniérés. Il est alors impossible de deviner ses origines d’enfant de rue. Sa peau ne souffre d’ailleurs que de très légères imperfections. Ajoutez à cela une voix douce et adulte qui se teinte facilement d’émotions, qu’elles soient simulées ou non.
Son visage est très fin et allongé, tellement que ses joues ont chacune une fossette, et il en va de même pour ses lèvres, toujours nappées d’un rose qui ferait presque naturel. Et son nez en trompette est surplombé par deux grands yeux en amande, d’un doré tellement perçant qu’ils en seraient presque irrésistibles, sous de très fins sourcils argentés soigneusement taillés. Cependant le principal atout de sa beauté demeure sa longue chevelure épaisse, ondulée et argentée qui lui arrive jusqu’au omoplates et que beaucoup lui envient. Agrémentez cela de mensurations honorables, et même alléchantes si la belle n’était pas si honteusement attifée, et vous obtenez une personne sublime où tout est fait pour ravir les yeux la contemplant sans toutefois les éblouir.
Amertume, quant à elle, a une apparence de chouette Harfang des neiges de soixante-dix bons centimètres et de près de deux mètres d‘envergure. Ses plumes sont légèrement tachetées de brun, mais son plumage blanchit avec l’âge. Elle est affublée de grands yeux ambrés, d’un bec petit mais acéré d’un gris profond ainsi que de puissance serres.

III- Psychologie
A première vue, Morrigan est une fille vulgaire et de petite vertu. Taciturne, ses phrases ont le don de toucher ses interlocuteurs au cœur, qu’elles soient désagréables ou bien aussi douces qu’une plume. Il faut dire que la jeune femme ne parle jamais pour ne rien dire, et ce n’est pas pour déplaire à ses messieurs, bien que ses manières aient quelques choses d’agaçants. Elle demeure ainsi discrète, mais a un tel charisme qu’elle sait se faire entendre de toutes les gens.
Quand on s’intéresse à elle, on s’aperçoit vite que Morrigan est dotée d’une personnalité introvertie et que le maître mot de son art de vivre est « analyse ». En effet, son esprit analytique se trouve surdéveloppé par une prudence exemplaire. Alliée à une très forte intuition, elle fait des miracles. Et c’est ainsi qu’on l’affuble de clairvoyance, bien qu’il n’en soit rien. D’ailleurs, ce don, si on peut l’appeler ainsi, demeure fortement bridé par l’assurance quasi inexistante de la jeune dame, malgré qu’elle fasse des pieds et des mains pour le cacher à quiconque. Car la demoiselle est de nature secrète et suspicieuse.
Or, fuir, tant émotionnellement que physiquement est devenu son principe d’ordre depuis quelques années. L’intrigante se fera ainsi un malin plaisir à jouer avec les nerfs de son entourage, usant à volonté de mensonges et de phrases toutes faites pour éviter tout lien et toute affection.
Mais quand elle se laisse découvrir, il s’agit alors d’une femme troublée, d’une douceur infinie rendue amère par les aléas de la vie. Morrigan jette ainsi un regard désabusé sur le monde et se confie à qui veut bien l’entendre, devenant la plus fataliste de toutes les femmes. Cynisme et larme emplissent alors entièrement son être. « Les hommes sont trop faibles pour vivre pour eux-même », murmure-t-elle souvent. Elle semble alors attendre la mort avec envie.

IV- Histoire

"Si c'est une fille, appelle la Morrigan, si c'est un garçon…"

Les derniers mots de l'homme adressés à la pauvre et faible femme qu'elle était lui revinrent d'un coup en prenant l'enfant dans ses bras. Il existe des destinées toutes tracées. Cette petite portera-t-elle le nom d'une déesse de la guerre qui insuffle courage ou terreur aux hommes sur le champ de bataille ? Il en fut ainsi.

Morrigan naquit dans l'Empire, sous une pluie diluvienne, d'une mère seule et très pauvre. Cette dernière, cherchant en ses enfants l'amour parental qu'elle n'avait jamais eu, mit au monde cinq autres enfants qu'elle envoya mendier ou voler. La petite Morrigan, discrète et futée, excellait dans le vol et acquit sans mal une petite réputation dans le domaine, contrairement à ses frères et sœurs qui, capturés un par un, perdait un doigt, une main, ou même pire. Mais la mère, essuyant régulièrement des deuils infantiles, commençait aussitôt une nouvelle grossesse. Ne cesserait-elle donc jamais ? Morrigan lui lançait parfois des coups d’œil suspicieux, déçue qu'une vie soit si facilement remplaçable. Elle ne trouvait dans le regard de sa mère que du mépris et une certaine complaisance dans la médiocrité.

Dans sa huitième année, un noble se présenta dans le bidonville. Il disait s'appeler Luis Carassy, et Morrigan sentait qu'en le suivant, elle s'attirerait la mauvaise fortune. Il promit cependant à la petite fille de financer les besoins de sa famille si elle l'accompagnait pour une nouvelle vie. La mère accepta aussitôt. La petite alla donc mener une vie de château, une mascarade…
Morrigan reçut toute l'éducation qui seyait à la noblesse, bien qu'on ne lui apprit jamais à lire ni à écrire. Suivit son difficile enseignement d'agent double à la solde de l’État.

Bien que la jeune fille ne voulait pas savoir quel homme méprisable était son père, elle décela dans les manières de Luis Carassy quelques signes indéniables. Elle refusait pourtant de considérer cet individu dur à vivre, colérique et impitoyable comme une figure paternelle. Leur relation n'était alors qu'acquittement, loyauté et confiance. Morrigan était la servante et lui, son maître. Elle chapardait et tuait pour lui, il s'occupait d'elle et de sa famille. Il en était ainsi chez les Carassy.

Le jour de ses quinze ans, Morrigan reçut une pierre en forme de chouette après un étrange rituel. On lui donna aussi une petite arbalète qui se fixait au poignet et pouvait disparaitre sous une manche assez ample. L'adolescente, débutant dans les arts invocateurs, trouvait en son animal totem une présence rassurante. A dire vrai, la seule de toute sa jeune vie. Elle vivait comme elle; de sortie le jour et de chasse la nuit. A partir de ce jour, les contrats se firent plus nombreux, et Morrigan put, pour la première fois, terminer une mission en solitaire.

La jeune fille grandit et devint bientôt femme. Elle s'amouracha d'un jeune noble des familles du Pays d'Or rencontré lors d'une sortie mondaine et voulut passer le restant de ses jours avec lui. Luis ne s'y opposa point et le couple vécut des jours heureux. Morrigan, alors âgée de 18 ans, ne tarda pas à tomber enceinte pour mettre au monde une petite Télia qui la combla de bonheur. Des années passèrent ainsi.

Un soir, le père Carassy fut découvert, jugé et exécuté. Le bien-aimé de Morrigan, apprenant la nouvelle, arracha la petite Télia ,âgée de six ans, aux bras de sa mère et partit loin d'elle, très loin, hors de portée. Il lui permit ainsi de fuir rapidement, mais érigea mille et un obstacles entre Morrigan et Télia, si bien que la mère devint une bête de fureur…

Déchainant toute sa violence, souffrant d'un tas de sévisses tues jusque là, elle arriva tout de même devant celui qui avait fait son malheur, et l'assassina. Morrigan avait tracé une route de sang et de souffrance pour apercevoir ne serait-ce qu'une demi-seconde sa fille. Elle la trouva heureuse, dans les bras d'une mère adoptive belle et innocente, puis disparut.

Morrigan reprit cependant du service quelques mois plus tard. Elle s'équipa d'un Hanbô, bâton de près d'un mètre truqué de fumigènes, et exécuta une série de contrats en tant que tueuse à gage. Brider ses émotions n'étaient plus un soucis pour elle. Et bien qu'elle ne la laissait que rarement s'exprimer, sa suspicion naturelle se révélait parfois d'une grande aide. Son principal défaut demeurait cependant sa naïveté, dans le sens qu'il lui manquait l'imagination nécessaire pour comprendre toute l'horreur de la nature humaine.

La malchance s'abattit un jour sur la pauvre créature, qui, après avoir rencontré très brièvement un autre hors-la-loi invocateur du nom de Siegfried Canterbury, fut obligée de fuir en plein hiver. Usant de moyens que l'on taira ici, ils se sauvèrent un jour du gel, et firent plus amples connaissances, avant de se quitter deux mois après. Morrigan refusait de l'admettre, mais elle était tombée amoureuse pour la seconde fois...
______
V- En dehors du jeu

Prénom/pseudo : Miryam

Age : 18 ans

Comment avez-vous découvert le forum ?: Par Siegfried 8D

Une remarque sur le forum ? Des détails un peu plus concis sur les lois de cet univers seraient bienvenue pour mieux le comprendre. Sinon, très joli forum avec une ambiance sympathique.


Dernière édition par Morrigan Carassy le Dim 15 Juil - 3:22, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://saigo-chanbara-rpg.forums-rpg.com/
Ambre Bellamy
Admin/Fondatrice
avatar

Date d'inscription : 10/07/2011
Messages : 999

MessageSujet: Re: Morrigan Carassy   Dim 15 Juil - 0:15

Bienvenue ici (c'est plus officiel que sur la chat box)

Bon tout d'abord, je laisse ce message pour signaler que .... tout est bien \o/
Tu peux donc continuer ta fiche tranquillement, je ne t’embêterai pas sur ce qui est déjà écrit.

Un seul point étrange : la chouette a un nom. Oui c'est étrange, je m'explique (c'est ma faute, la fiche des invocateurs n'est pas assez complète, j'apporterai des précisions), l'animal invoqué n'est pas doté d'une conscience propre, son esprit est celui de l'invocateur, même si celui-ci ne lui emprunte pas toujours ses sens, ils ne font qu'un. C'est donc étrange de donner un nom à une manifestation de son propre esprit, mais tu ne pouvais pas savoir et ce n'est pas gênant outre mesure.

Autre petit point, ou plutôt question : à propos de Siegfried, est-ce qu'il y aura un endroit (dans sa fiche, dans des mémoires, en rp flash-back) où votre rencontre sera un tout petit peu plus détaillée ? Parce que je trouve juste ce passage un peu fumeux, mais si c'est précisé ensuite à un autre endroit, pas de problème.

Voili voila, en gros tout est bien mais j'aime tellement blablater sur les fiches que c'est plus fort que moi, faut que je remplisse des lignes *-*

Ah oui dernière chose : "Des détails un peu plus concis sur les lois de cet univers seraient bienvenue pour mieux le comprendre. " Qu'entends-tu par là ? une rubrique qui manque ? Des questions ?

Si c'est le cas, dis moi ce qu'il manque selon toi, ça peut être utile à tout le monde ^^

_________________
____________________________

Fiche & mémoires
Revenir en haut Aller en bas
http://dearmad.forumgratuit.org
Morrigan Carassy

avatar

Date d'inscription : 12/07/2012
Messages : 61

MessageSujet: Re: Morrigan Carassy   Dim 15 Juil - 1:19

Tu trouveras un peu plus sur leurs rencontres dans la fiche de Siegfried qu'il ne devrait pas tarder à poster.
Sinon, oui, la chouette a un nom, mais bon, on va dire que Morrigan la voit comme une amie, bien qu'elle ne soit douée de conscience propre. C'est pas sa faute, elle est seule, vous comprenez ? T__T

Oui, donc, je vais essayer de détailler un peu la rencontre entre Morri et Siggy.

Ah, et pour "les détails un peu plus concis,gnagnagna", en fait, soit faire une frise chronologique à l'aide de codage, soit faire des petites fiches sous forme de liste, histoire que l'on se repère rapidement. Ou même les deux (une carte avec échelle ne serait pas de refus, d'ailleurs). Car, je ne vais pas cracher sur le travail effectué que je trouve très bien, hein, mais quand on est nouveau, on s'y perds un peu. x))

EDIT: Et HOP, ma fiche est finie !
Revenir en haut Aller en bas
http://saigo-chanbara-rpg.forums-rpg.com/
Metis Adhbreith
Modératrice HRP/Fondatrice
avatar

Date d'inscription : 11/07/2011
Messages : 834

MessageSujet: Re: Morrigan Carassy   Dim 15 Juil - 10:42

Alors alors, pour moi ta fiche est tout ce qu'il y a de plus correct ^^
Je laisse Ambre finir de la lire puisqu'elle n'était pas complète apparemment tout à l'heure. Sinon je n'ai pas très bien compris ce que tu demandais comme précision (excuse mon cerveau en manque de sommeil, il marche pas toujours très bien...). Enfin n'hésites pas a envoyer un mp si ce sujet s'il te tiens vraiment à coeur, sinon ce n'est pas bien grave.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Ambre Bellamy
Admin/Fondatrice
avatar

Date d'inscription : 10/07/2011
Messages : 999

MessageSujet: Re: Morrigan Carassy   Dim 15 Juil - 12:42

Pour la fiche, parfait, tu es validée.

Pour les fiches : si j'ai bien compris c'est essentiellement un probleme d'espace et de chronologie.

Ce n'est pas une mauvaise idée, je vais donc réfléchir à une chronologie précise d’évènements important. La carte est à peu près à échelle, c'est juste que la forme précise des frontière a été simplifiée. Mais là aussi, comme il n'y a aucune distance indiquée, je pensais depuis quelque temps ajouter quelques précisions là-dessus. Voila ! Je verrai ce que je peux faire et comme dit Metis sit u as une suggestion, envoie un mp ^^

_________________
____________________________

Fiche & mémoires
Revenir en haut Aller en bas
http://dearmad.forumgratuit.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Morrigan Carassy   

Revenir en haut Aller en bas
 
Morrigan Carassy
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (MORRIGAN) DON'T MESS WITH ME !
» [Entrainement VS Morrigan] Un combat torride
» Morrigan E. Rosier - F - 25 ans - Mangemort - Secrétaire de Direction du Département des Transports Magiques
» Le Garde du Boscret.
» Ash & Dust || Morrigan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tuatha de Dearmad :: Hors rpg :: Personnages :: Fiches validées-
Sauter vers: