AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Siegfried Canterbury

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Siegfried Canterbury

avatar

Date d'inscription : 12/07/2012
Messages : 40

MessageSujet: Siegfried Canterbury   Dim 15 Juil - 2:00

I- Informations essentielles

Nom : Canterbury

Prénom : Siegfried

Surnom : Cobra (son nom de criminel)

Sexe : Masculin

Age : 31 ans

Espèce : Invocateur

Groupe : Hors-la-loi

Métier : Mercenaire / Bandit / Tueur à Gage / ...

Équipement :
- Mousquet
- Deux pistolets
- Balles et de poudre
- Baïonnette (étui le long de la cuisse)
- Couteau de chasse (caché dans sa botte)
- Pierre totem

Capacités :
- Invocation d'un serpent venimeux
- Tireur d'élite
- Plutôt bon cavalier

Faiblesse :
- Orgueil démesuré
- Surestimation de lui-même
- Instable psychologiquement


II- Histoire

Les Canterbury étaient une famille noble du Pays d'Or. Sans être d'une grande noblesse, le nom était suffisamment connu dans le milieu pour ouvrir certaines portes... Un des benjamins d'une branche très secondaire de la famille, Victor Canterbury, eut une aventure avec une invocatrice, Agatha Hollow, et se maria finalement avec elle. De cette union naquirent deux enfants, Albrecth, l'aîné, et Siegfried, le cadet, nés à deux années d'écart. Ils reçurent de leur père l'éducation qui seyait à son rang et furent formé à de très nombreuses discipline : équitation, escrime, tir à l'arc, tir au mousquet et de très nombreux sports.

Depuis sa plus tendre enfance, Siegrfied était considéré par tous comme un enfant prodige qui réussissait avec brio dans toutes les disciplines qui lui étaient proposées. Son aîné gardait sous silence sa jalousie, qui augmentait à chacun des succès de son jeune frère. À mesure qu'il grandissait, son talent lui montant à la tête, Siegfried devint hautin, dédaigneux et méprisant. Il était courtisé par de nombreuses jeunes filles, mais les repoussait toutes, n'en trouvant aucune assez bien pour lui.

Un jour, un an après l'initiation de Siegfried en tant qu'invocateur, son frère truqua l'arme de son frère lors d'un concours au mousquet afin de pouvoir l'emporter sur lui. Vivant ceci comme une humiliation, il explosa d'une rage sans précédent une fois de retour à la maison familiale, suite à une raillerie de son frère. Matérialisant un serpent, son animal totem, dans la gorge de celui-ci il tua froidement ses deux parents qui tentèrent de l'arrêter et mis le feu à leur manoir. Quittant leur petite ville en pleine nuit après s'être largement servi parmi les affaires et richesses de la famille, qui lui revenait selon lui de droit, il disparut dans la nature.

Débuta alors pour Siegfried, tout juste âgé de 17 ans, une vie d'errance et de vagabondage. Se sentant au-dessus des lois, et bien plus compétant que ses représentants, il n'hésitait pas à prendre ce dont il avait besoin à ceux à qui cela appartenait. Cela lui valut l'obligation de changer presque constamment de ville et de région pour éviter de trop grosses complications. Au fil du temps, quand ses ressources commencèrent à s'épuiser, il accepta de travailler comme mercenaire, acceptant des travaux plus ou moins légaux afin de gagner sa vie. Tandis qu'il commençait à se faire une certaine renommée, sous de faux noms, sa vision du monde changea.

Un jour, alors qu'il était sur une mission plutôt délicate, il croisa dans le feu de l'action une autre criminelle, invocatrice elle aussi : Morrigan Carassy. Elle poursuivait le même but que lui et, une fois leur méfait accompli, ils durent, plus ou moins contraints et forcés, joindre leurs efforts pour échapper à leurs poursuivants pendant deux longs mois d'hiver. Cette expérience les rapprocha beaucoup, sur tous les plans, et ils se séparèrent finalement, certains de se revoir rapidement. Depuis quatre ans désormais, ils se croisent de manière irrégulière mais constante un peu partout dans le monde et il leur arrive même de faire quelques contrats en duo.


III- Physionomie

De taille légèrement supérieur à la moyenne, approchant presque le mètre quatre-vingt, et de silhouette athlétique, Siegfried a conservé la stature droite et la démarche découlant des origines nobles de son père. Ses yeux bleus sont perçants et ses longs cheveux noirs sont aujourd'hui attachés en queue de cheval. Néanmoins, ses cheveux n'ont pas toujours été coiffés de la sorte. Bien qu'ils aient toujours été longs, ils étaient autrefois bien moins longs qu'aujourd'hui et détachés. Toujours très soucieux de son apparence physique, le jeune cadet des Canterbury s'attachait en effet à la mode de la noblesse qui, selon son père, voulait que les jeunes hommes portent une chevelure soignée et libre afin de se distinguer des basses classes de la société, dont les garçons se coupaient les cheveux courts par crainte des poux et car le manque de soins nuisait grandement à l'aspect de leur chevelure. Siegrfied prit la décision d'attacher ses cheveux durant les débuts de sa carrière de criminelle pour des raisons de praticité. Cela ne l'empêche cependant pas de toujours porter un grand soin à son aspect physique, en témoigne sa barbe taillée avec le plus grand soin.

Portant des couleurs sombres et sobres depuis son plus jeune âge, il n'a nullement laissé sa condition de bandit altérer ses goûts. Il porte toujours aujourd'hui des vêtements noirs et se couvre d'un long manteau de la même couleur. Seuls les cartouchières recouvrant son torse et un foulard bleu clair qu'il porte autour de son cou, cadeau de Morrigan, viennent apporter quelques fioritures à sa tenue. Sa ceinture lui sert également de cartouchière, ainsi qu'à porter ses deux pistolets. Le long de sa cuisse droite se trouve l'étui de sa baïonnette, sa tenue s'achevant par des bottes d'équitation légères et souples, dont l'une d'elles cache un couteau de chasse.

Son serpent s'apparente d'aspect à une vipère aspic. Il s'agit donc d'un reptile de près de quatre-vingt-cinq centimètres de long. Ses écailles sont couleur sable et son dos s'orne d'une bande en zig-zag de couleur noire, partant de l'arrière de sa tête pour rejoindre le bout de son appendice caudal, dont le dessous est coloré de rouge pâle. En revanche, son venin est bien plus dangereux que celui d'une vipère ordinaire, ou, du moins, ses effets se ressentent bien plus vite chez sa victime. Les symptômes sont divers suivant la quantité de venin reçue et la résistance de la victime à ce type d'agression, mais ils peuvent aller de simples nausées à une fièvre très forte, une paralysie partielle du membre touché ou même l'évanouissement, en passant par des troubles sensoriels et la nécrose des tissus autour de la zone mordue.


IV- Psychologie

Enfant, Siegfried était plutôt un enfant calme et joyeux, cherchant la moindre occasion pour rendre ses prents fiers de lui et recevoir des compliments dûs à son habileté innée avec à peu près tout. Très vite, ces compliments lui montèrent à la tête et il commença à être imbu de lui-même et désagréable envers ses compagnons d'entraînement moins doués que lui. Très vite il pris son frère ainé comme rival et s'efforça de toujours faire mieux que lui dans tous les domaines. Sa très haute estime de lui-même et son mépris criard envers tous les autres l'empêcha de nouer de vraies relations avec qui que ce soit en dehors de sa famille. Sous ses airs d'enfant modèle et calme se cachait en réalité, quand il était contrarié dans son orgueil, un vrai démon capable de grandes colères.

Tout changea après son initiation en tant qu'invocateur. Il en revint plus mature, plus calme et plus réservé. Il n'était plus aussi visiblement méprisant et dédaigneux envers les autres et ne fit plus la moindre crise de colère durant près d'une année. Puis vint le jour où il tua son frère et ses parents, extériorisant de moins en moins ses frustrations et ses pulsions destructrices, celles-ci s'en trouvèrent amplifiées quand il les déchaîna. Cet évènement le força à reconsidérer sa vision de la vie tandis qu'il s'engageait dans une existence en solitaire. Afin d'accepter son geste, qui était le fait d'un génie et qui ne pouvait donc pas être réellement mauvais, il en décida que la vie n'avait aucune valeur et que la mort n'était au final que le fait de la personne décédée qui avait elle-même provoqué sa destinée funeste.

Au fil des quatorze années passées en tant qu'hors-la-loi, Siegfried gagna encore en détachement vis-à-vis de ses victimes. Jamais il n'avait éprouvé le moindre remord ou regret quant à n'importe lequel de ses crimes ou même le meurtre de sa famille. Aucune nouvelle crise de colère ne vint rompre la monotonie de sa vie de brigand. Perdant avec le temps le dynamisme il en finit même par s'accorder de longs moments de rêverie et de détente, plus par paresse que par autre chose.

Peu à peu il adopta une philosophie de vie singulière, quoi que peut-être un peu simpliste : seul les forts survivent. Néanmoins, contrairement à une classique loi du plus fort, sa définition de la force lui était propre. Pour lui, n'importe quel atout, talent, capacité ou coup de chance permettant de rester envie ou de mener à bien ses objectifs étaient une force. Ainsi la beauté d'une femme, la chance, la capacité à se faire des amis ou même l'absence de pitié pouvaient contribuer à la force s'ils étaient bien exploités. Bien loin du garçon méprisant et hautain qu'il avait été, Siegfried sait aujourd'hui reconnaître la force, quelque aspect qu'elle prenne, d'une personne et récompense parfois leurs efforts, tant que cela ne lui nuit pas. Ainsi il s'efforcera de tuer de manière plus ou moins honorable un adversaire de valeur, ou succombera faussement aux charmes d'une femme s'efforçant de le séduire. C'est d'ailleurs en procédant ainsi qu'il s'est retrouvé dans les bras de Morriganet s'est finalement attaché à elle d'une certaine manière. Bien qu'il ne considère leur relation que comme une activité plaisante et bénéfique, il est en réalité, bien que ne s'en étant pas encore rendu compte, plus attaché à elle que cela.


V- En dehors du jeu

Prénom/pseudo : D.C.A, notamment.

Age : 18 ans

Comment avez-vous découvert le forum ? : Par une certaine Maryline Danny

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Metis Adhbreith
Modératrice HRP/Fondatrice
avatar

Date d'inscription : 11/07/2011
Messages : 834

MessageSujet: Re: Siegfried Canterbury   Dim 15 Juil - 10:33

Bonjour
Et bien et bien, cette fiche me semble tout à fait correct ^^
Pour moi tout est en ordre et je laisse Ambre te valider si ta fiche lui convient mais pour moi il n'y a aucun problème.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Ambre Bellamy
Admin/Fondatrice
avatar

Date d'inscription : 10/07/2011
Messages : 999

MessageSujet: Re: Siegfried Canterbury   Dim 15 Juil - 12:47

Même chose que Metis : fiche nickel !

(Et bah voilà tu as même fait plus que demandé sur la psychologie !)

_________________
____________________________

Fiche & mémoires
Revenir en haut Aller en bas
http://dearmad.forumgratuit.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Siegfried Canterbury   

Revenir en haut Aller en bas
 
Siegfried Canterbury
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Siegfried
» Siegfried.
» Cours n°4 : Siegfried et les Nibelungen
» Siegfried de Mizar
» CODEX : BERCEAU DE SIEGFRIED

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tuatha de Dearmad :: Hors rpg :: Personnages :: Fiches validées-
Sauter vers: