AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Gazette de l'automne

Aller en bas 
AuteurMessage
Ambre Bellamy
Admin/Fondatrice
avatar

Date d'inscription : 10/07/2011
Messages : 999

MessageSujet: Gazette de l'automne   Dim 21 Oct - 15:44



Et non ! La Gazette n'a pas disparu ! Elle est de retour, pour jouer un mauvais tour, à travers le chaos et la dévastation ... Bref cessons, on va nous accuser de faire du prosélytisme. Voici donc la nouvelle gazette toute belle toute propre (comment ça non ?). Elle sera désormais saisonnière, car en sortir une par mois nous demande trop de travail et finalement on n'aurait pas tellement à dire. J'ai donc l'honneur de vous annoncer que cette gazette, qui devait être celle de l'été, sera en fait celle de l'automne ! Eh oui on a sauté une saison, voyez ça comme des vacances.
Au programme de cette gazette, eh bien, les mêmes rubriques reviennent. Vous trouverez les news du forum, les rumeurs, l'interview, les conseils impériaux, les herbes de saison, le journal de Lazulie, les jeux, le courrier etc...
Sur ce, j'abrège cette pénible introduction en espérant qu'elle ne vous a pas découragé et que vous lirez la suite !






NEWS RP
Que de nouveauté depuis la dernière gazette ! Faut dire aussi qu'il s'en est passé du temps depuis la dernière publication. Pardon ? Qu'est ce que j'entend ? S'il c'est écoulé autant de temps entre les deux gazettes c'est parce que les admins sont des feignants ? Je vois que quelqu'un cherche les ennuis...
Bon passons aux choses sérieuses !
Metis et Ambre ont eu quelques démêlés avec un clan Vulak au fin fond de la foret de l'obscur, enfin Metis surtout à cause d'une histoire d'enfant mort et de dragon meurtrier, mais passons. Entraînant Ambre dans son histoire en la faisant passer pour son fiancé (oui parce que Ambre est déguisé en en homme et prétend s'appeler James pour ceux qui ne le sauraient pas) elles réussissent tant bien que mal à s'enfuir de ce bourbier.
Pendant ce temps nos deux invocateurs tueurs à gages préférés se retrouvent lors d'une mission qui semble se terminer de façon assez plaisante pour l'un comme pour l'autre. Arrêtant mes allusions plus que douteuses je passe aux news suivantes.

Hunan à toujours des démêlés avec Andrew le vil pirate, ce dernier depuis cet épisode est resté très discret, pour preuve on le voit très peu en ce moment. Pour se remettre de ses émotions la jeune salamandre est partie boire une bière avec notre amie Balsa qu'elle venait tout juste de rencontrer. Balsa, avant ou après cette rencontre (on ne sait jamais vraiment quand se déroule les évènements vous savez, ici les informations nous arrivent avec beaucoup de retard nous essayons de reconstituer cela comme nous pouvons) alors qu'elle se promenait dans Croc'h Ranagh croise Nathanaël un ténébreux bien connu ici. Depuis plus de nouvelles, néanmoins chers lecteurs nous vous tiendrons informés de la suite de cette histoire.

Passons à présent à notre petite sorcière Maryline qui fait des siennes depuis un moment maintenant. D'ailleurs en passant je tiens à la remercier car c'est avec une grande précision qu'elle a joué les espio... euh informatrices pour moi en m'aidant à collecter les données que contient cet article. Maryline je disais donc a fait deux rencontres intéressantes, en vérité trois : d'abords avec un charmant Kelpi qui a cherché à la boulotter puis Emily la jeune invocatrice et enfin, Adhel notre chère salamandre qui de son côté vit des aventures plus que palpitantes avec le pirate Irwin depuis qu'elle s'est embarquée sur son bateau.

Du côté de Lazulie la sorcière, on dirait bien que sa quête d'identité commence à toucher au but. Après avoir découvert son clan d'origine il est temps à présent de s'en faire accepter et cela grâce à l'aide de Zephyr le fé. Celui-ci depuis à eu quelques problèmes à l'école de magie mais nous n'avons pas encore beaucoup d'informations à ce sujet.

C'est tout pour aujourd'hui pour les news ! Commença c'est trop courts ? Vous êtes pas contents ? Et bien tant pis pour vous ! Par contre si vous voulez quelque chose de plus long la prochaine fois n'hésitez pas à envoyer en deux trois lignes le résumé de vos différents rps, cela éviterait aux pauvres admins que nous sommes de tout relire à chaque fois. D'ailleurs je tiens encore une fois à remercier Maryline, qui sans vraiment le faire exprès, me fut d'une aide précieuse pour ce résumé.


NEWS FORUM
Du côté administratif (ou en dehors du rp), tout d'abord, vous l'aurez sûrement lu dans les news :l'herbier a été modifié grâce à la participation de Balsa Osane et Lazulie Ybault. Je vous invite à y jeter un oeil, c'est du beau boulot, merci encore vous deux !
Côté rp, l'event au bal se poursuit... plutôt doucement certes mais il est toujours ouvert ! J'invite d'ailleurs les participants à reposter afin de lancer quelques intrigues, sinon quelle honte sur les Adhbreith si on s'ennuie à l'un de leurs bals ! Concernant les Adhbreith et les autres familles nobles, des fiches PNJ ont été créées afin de mieux décrire les personnages les plus importants. Si vous avez besoin d'un PNJ à un moment dans un rp vous pouvez en faire la demande auprès d'une administratrice ou dans les demandes de rp. Puisqu'on parle de rp, un système de quètes libres a été mis en place si vous manquez d'inspiration pour un rp, allez y jeter un oeil ! (Elles sont peu nombreuses pour le moment mais seront complétées au fur et à mesure). Puisqu'on parle de nouveauté, cela commence certes à dater mais a sa place dans la gazette : un sous-lieu a été ajouté à la ville ravagée, le sanctuaire de Leighis. Et enfin, dernier ajout d'information qui pourrait vous être utile : les relations entre les distances et les temps de voyage que vous trouverez avec la carte, ici !
Enfin, les premiers personnages prédéfinis ont fait leur apparition, pour plus de détails, allez faire un tour dans la rubrique correspondante.




Morrigan et Siegfried auraient été vus entrer ensemble dans une auberge où ils auraient occupés la même chambre... Affaire à suivre.

Metis Adhbreith serait atteinte de flemmite aïgüe, ce qui la ferait atrocement souffrir, la pauvre on lui souhaite un prompte rétablissement si elle ne veut pas finir terrassée par ce mal affreux.

Maryline aurait quelques petits problèmes avec un kelpi... Essaiyerait-elle de suivre les traces de la grande Lazulie sur le chemin de la boulétitude ? C'est bien possible au vue de ses dernières aventures.

Ambre Bellamy aurait le syndrome du super-héros. Si si, quelle honte pour un pirate digne de ce nom ! En effet, après avoir tenté de protéger la princesse impériale lors d'une situation délicate elle serait aussi venue en aide à une parfaite étrangère alors que celle-ci lui réclamait de l'aide. Moi je dis pirate un jour pirate pas toujours finalement.

Lazulie Ybault, malgré son statut de reine des boulets, serait en vérité une sorcière douée ! Aussi incroyable que cela puisse paraître la jeune femme apprend de mieux en mieux à contrôler ses pouvoirs comme sa dernière confrontation a pu nous le prouver. Moi, personnellement ça me fait très peur car on ne sait jamais quand les choses peuvent déraper avec elle. Espérons que Zéphyr qui l'accompagne sera capable de la contenir si les choses tournent mal, car la connaissant elle serait capable d'atomiser la forêt sans le faire exprès.

Attention attention, nous recherchons activement plusieurs membres perdus... Parmis eux Wolf Lunesang, Hunan Alhenue et Cei Humath. Ceux-ci ont disparu il y peu de temps dans des circonstances plus qu'inquiétantes ce qui nous fait craindre le pire.

L'équipage du pirate Irwin Saw se pose des questions. Depuis quelques temps ils ressentent une étrange tension entre leur capitaine et la jeune femme rousse, une certaine Adhel Askaruu, qu'il a fait monter à bord. Surtout que lorsque l'on connait les réactions étranges que semblent avoir le capitaine lorsqu'il aperçoit une rousse.

Sophs s'en va... et ne revient pas. Notre brigand serpentesque aurait-il perdu son chemin vers les terres de Tuatha ?

Nathanaël Doe aurait posé un lapin à Balsa. En effet celle-ci l'attend depuis quelques temps dans la foret de Croc'h Ranagh. Fais attention Nath, à trop vouloir faire attendre la belle, elle pourrait finir par disparaître.




Bonjour et bienvenue pour cette toute nouvelle interview ! Aujourd'hui nous accueillons Ambre Bellamy plus connu sous le titre de prince des pirates (qui après maintes désillusions n'a trouvé aucune autre victime qu'elle-même. Questions par Metis je précise). Alors tout d'abord qu'est ce ça vous fait d'avoir été choisi pour être interviewé dans notre gazette ?

Eh bien... Je commence à me dire qu'ils manquent de sujets les pauvres... Obligés de se rabattre sur la lie de la société comme nous appelle galamment certains capitaines. En ce qui me concerne, mon métier me va très bien, mais il dérange quelques personnes je crois...


Ah on manquerait de sujets ? Hahurm... possible mais en parlant de piraterie justement pourriez-vous me décrire un peu cette profession ?

Oh avec plaisir, c'est un métier altruiste, j'ai à déchargé les bourses et les navires trop lourds, j'adore saluer la Marine quand je la croise de loin (et même quand j'en ai l'occasion, je me débrouille pour qu'on charge les canons afin de tirer une salve de boulets en leur honneur), j'évite aux gens de venir alcooliques en leur confisquant leurs tonneaux de rhum, bref, vous voyez, c'est très noble comme métier ! Mais bon il y aura toujours des jaloux.


Présenté comme ça en effet votre métier ferrait rêver les héros aux grands coeurs, mais passons on vous appelle le prince des pirates, mais êtes vous vraiment prince ?

*air mystérieux* Oh si vous saviez... On m'a donné plusieurs autres noms avant celui là, mais aucun n'était aussi agréable à entendre il faut dire. Mais pour répondre plus explicitement à votre question, fort heureusement je ne suis prince que des pirates, quel déshonneur de rejoindre le clan oisif des ennuyeux poudrés de la société. Certes ma vision est quelque peu stéréotypée, mais je leur dois bien ça pour ce qu'ils disent des flibustiers.


Je vois je vois, vous semblez avoir un problème avec la noblesse et certainement avec la politesse et l'hygiène en général... Mais en parlant des nobles, cela me fait penser... quelles sont les personnes que vous estimez le plus et celles que vous estimez au contraire le moins ?

Oh les personnes que j'estime le plus. Laissez moi réfléchir... Hmm ... Moi-même pour commencer. Eh oui ne croyez pas que ce soit si facile d'obtenir ce que j'ai obtenu, je suis très fier de moi, mais j'ai aussi beaucoup d'estime pour le cuisinier d'un boui-boui de Caislean qui, croyez le ou non, a un réel don pour préparer la viande aux épices. Quant à celles que j'estime peu... Mon mépris de l'aristocratie est assez connu mais malgré tout, certains nobles me sont sympathiques... Non je ne crois pas connaître une personne en particulier, mais je ne peux soutenir la vue d'un individu reniant sa dignité et ses libertés les plus naturelles pour des biens matériels, le pauvre être mérite à peine le titre d'être humain à mes yeux. [c'est pour ça que je passe mon temps à voler des gens pour avoir leur bien matériels, car ainsi, je n'ai besoin de rien et évite cette situation et ça me permet de conserver mon estime de moi et la boucle est bouclée !]


Vous avez déjà pensé à consulter pour votre narcissisme exacerbé ? Mais sinon parlez nous un peu de votre navire ...

Hmm j'aurai souhaité éviter ce sujet quelque peu... honteux et privé... Beaucoup de mes "camarades" trouvent très amusant que le Prince des Pirates n'aient pas de navire... Mais si vous parlez de celui d'Andrew Kessington, il est, à défaut d'être mien, très confortable et ne faillit pas à sa réputation de vitesse.


Effectivement quel situation cocasse que le prince des pirates ne possède point son propre bâtiment. Passons à la question suivante, quel est votre but dans la vie ?

*yeux dans le vague* Quelle est le but de la vie ? Voilà la question qu'il faudrait poser. Je pense qu'il n'y a pas vraiment de but dans la vie, moi vous voyez je chante la vie, je danse la vie ! D'ailleurs connaissez vous cette ancien poème sur un fleuve d'un autre monde qui dit "Nil ! Nil ! ..."


J'avais demandé votre but à vous et le pas le but en général de la vie, mais bon il semblerait qu'il vous faille aussi consulter pour trouble de l'attention. Sinon pour vous, en temps que pirate, quel serait le trésor ultime ?

Oh excellente question, elle mérite réflexion. Je pourrai bien sûr choisir la solution de facilité qui contenterait les langues de serpent et répondre "celui qui vaut le plus d'or", mais ce serait complètement stupide, puisque je me renierai moi-même. Je pourrai aussi jouer du violon et dire d'un air légèrement hautain et rêveur "la liberté..." mais non, il y en a qui vaut bien tout ça (oh bien sûr hors de question de renoncer à la liberté mais ce n'est même plus un trésor) : l'aventure. Je plains sincèrement tous ceux qui doivent travailler dur tout le jour à la même tâche et au même titre tous ceux qui sont enfermés dans leur château à s'ennuyer, car la vie de doit pas être amusante tous les jours pour eux...

Votre réflexion se tient (pour une fois). Choux de Bruxelles ou asperge ?

Scorbut.

Niark niark niark. En prenant en compte la tangente d'Iwe ainsi que l'indice Lama que pouvez vous nous dire sur Ciryon ?

Je dirai que comme le dit notre chez et estimé savant émérite le Docteur Pouet-Pouet, rien ne vaut mieux qu'un bon marsupial pour dénouer les situations les plus délicates. L'animal saura s'adapter à un indice lama élevé sans pour autant trop augment la tangente d'Iwe ce qui permettra de conserver une énergie corporelle relativement acceptable pour Cyrion.

Un dernier mot pour la route ?

Vous tenez à votre montre ou je peux la garder ?

Ah non ma montre !

L'interview est coupée ici certainement à cause de l'intervention de la sécurité qui tenta en vain de rattraper Bellamy qui s'était déjà enfui en sautant par la fenêtre avec son butin.


Ajout d'Ambre : COMMENT ÇA J'AI UN PROBLÈME AVEC L’HYGIÈNE ?




Bien le bonjour très cher lecteur. Après une certaine absence due à mes occupations impériales, voici le retour de ma merveilleuse chronique. Aujourd'hui nous aborderons un point très important de la vie de tous les jours : l'art de détourner une conversation. Indispensable quand on veut éviter une discussion gênante ou qui ne nous plait pas, ce savoir est aussi très précieux quand on veut être certain d'être le maître de la conversation. En effet, celui qui arrive à détourner une conversation sans que l'autre le remarque est celui qui dirige l'échange car c'est lui qui décide ou non de poursuivre sur un sujet.
Bien passons à présent à la pratique. Vous êtes en plein babillage avec un interlocuteur quelconque quand celui-ci glisse sur un sujet que vous voudriez éviter ou que vous ne maîtrisez pas. Ah oui, j'ai aussi oublié de préciser que détourner la conversation permet de masquer votre ignorance sur certaines choses et de réorienter celle-ci sur un sujet que vous connaissez. Donc vous voyez que la conversation s'égare et vous voudriez la ramener dans votre droit chemin, il y a plusieurs possibilités.
La première : Vous ne connaissez pas du tout votre interlocuteur, vous ne savez pas ce qui le ferait réagir ou ce qui détournerait son attention de ce sujet. Vous commencerez donc par faire semblant d'écouter ce qu'il dit tout en hochant de la tête et en étant d'accord avec lui tout en semblant comprendre. Cet exercice est assez complexe et je ne le conseille pas au débutant. Pour vous entraîner sans risquer de paraître ridicule, écoutez la conversation de tiers et immiscez-vous dans celle-ci discrètement. Comme on ne vous remarquera pas tout de suite vous aurez le temps de vous entraîner. Bien, retournons à la situation initiale. Une fois que votre interlocuteur aura un tantinet développé le sujet, trouvez un événèment extérieur quelconque qui pourrait faire l'objet d'une conversation : la météo, une personne qui passe et sur qui vous pouvez médire etc. A vous d'avoir l'idée sur le moment et de la glisser de façon naturelle et sans offenser celui avec qui vous discutez. C'est tout un art que de passer d'un cours sur les tactiques militaires aux robes que portes les servantes.
Deuxième possibilité : Vous connaissez celui qui vous fait façe suffisamment pour savoir ce qui le fait réagir et ce qui pourrait l'empêcher de continuer plus longtemps sur le sujet dont vous ne voulez pas parler. Trouvez donc le premier prétexte, la première phrase un peu large qu'il prononcera pour reprendre la parole, balancer un avis insipide et un peu large avant d'enchaîner sur un autre sujet que vous maîtrisez et qui captera suffisamment son attention pour l'empêcher de revenir à la discussion précédente. Vos débuts seront certainement bancales et peu gracieux mais sachez qu'avec l'expérience les gens ne se rendront même pas compte que vous détournez la conversation. C'est à ce moment que vous devenez un maître en la matière.
C'est avec ce genre de technique chers lecteurs, que de nombreuses personnes sans personnalité ou sans savoir réussisent à briller en société. Mais vous me direz, comment réussir à les cerner et à ne pas se faire avoir par eux ? Car bien entendu personne n'aime se faire manipuler ou encore laisser proliférer les beaux parleurs sans idées. Et bien cela est très simple mais demande du temps et de la pratique. Tout d'abord nous établirons un profil type de ces personnes : elles sont un tantinet exubérante, parle beaucoup d'elles ainsi que de quelques sujets de prédilections. En résumé elles ne connaissent que très peu de choses, elles-mêmes (dont elles vous parlerons toujours avec grand plaisir et de façon théâtrale) et une ou deux choses bien vu dans le milieu qu'elles fréquentent. Une fois que vous aurez repéré une personne qui correspond à cette description et que vous aurez cerné ses techniques, il vous sera alors facile de les déjouer. Vous serez instantanément quand votre adversaire cherche à vous embrouiller et cela vous permettra d'être capable d'une certaine façon d'être maître de la conversation. Car vous pourrez, quand le vous le voudrez, revenir au sujet qui vous tient à coeur tout en déjouant les tentatives de manipulation de celui qui vous fait face.
Je tiens à terminer cet article par le fait que tout ceux qui maîtrise l'art de détourner la conversation ne sont pas des pervers narcissiques manipulateurs et de temps en temps user de ces techniques ne fait pas de mal quand on veut éviter certains sujets. Sur ce, cher gueux et gueuses, je retourne à mon SPA impérial et vous retrouverait, peut être si je vous ne ai pas fait tous tué entre temps, le trimestre prochain.
Adieu.




(Spécialement pour le retard de la gazette deux plantes au lieu d'une !)
La rose Adhbreith
Aujourd'hui dans votre rubrique préférée, je vais vous présenter une plante très spéciale. Cette plante est le résultat de différents croisements effectué par l'herbologiste Ellen Kerl. Vous ne trouverez donc jamais cette plante à l'état naturel, c'est un végétal très fragile qui nécessite beaucoup d'entretien. En réalité, il n'y a qu'un seul endroit où vous pourrez en rencontrer : les jardins impériaux de la famille Adbreith.
La rose Adbreith, c'est le nom de la plante que je vais vous présenter, a été conçue en l'honneur du mariage de Keylan, père de l'actuel empereur. Il s'agit d'une rose blanche parcourue de veinure or et rouge, ses épines ont également la particularité d'avoir leur pointe légèrement dorée. La rose Adbreith dégage une agréable parfum doux et sucré, on raconte d'ailleurs que Keylan offrait à sa femme une fiole de parfum de rose Adbreith pour chacun de leur anniversaire de mariage. Cette fleur si magnifique pousse sur un rosier des plus classique si l'on oublie que ses feuilles sont beaucoup plus fines et d'un vert extrêmement sombre, faisant ainsi ressortir la blancheur de ses fleurs.
Cette présentation prend fin, ce n'était pas très long mais vous comprendrez que pour apprécier au mieux cette rose si féérique, il faut aller soi-même la contempler... Je vous conseille donc d'aller au Grand bal en l'honneur de l'anniversaire de la fin de la grande guerre, il paraît que quelques unes de ces merveilles ont été exceptionnellement prélevées de leur rosier pour rejoindre quelques bouquets...

* * *

La plante de la saison : la Chanterelle Maculosos
Comme tout le monde le sait, l’automne c’est la saison des champignons ! Mes ami(e)s munissez-vous de votre plus beau panier et partez à la chasse aux bolets, girolles et autres… Cependant méfiez-vous !! Tous les champignons ne sont pas propres à être cuisiné en omelette ou en salade ! Celui que je vais vous présenter aujourd’hui risquerai de vous poser quelques problèmes… La Chanterelle maculosos est effectivement impropre à la consommation.
Pour commencer nous allons voir comment reconnaitre ce dangereux champignon. Le chapeau de cette espèce ressemble à des entonnoirs ou des éventails avec des rides sur la face inférieure qui descendent jusqu'au pied. De couleur jaune souffre la Chanterelle maculosos a la particularité d’être comme mouchetée, le chapeau est entièrement recouvert de petites taches brunâtres de tailles et de formes variées. Les bords du chapeau, légèrement boursoufflés et repliés vers l’extérieur, présentent une couleur plus pâle. La taille de ce champignon avoisine les 3 à 5 cm de diamètres et de hauteur.
Maintenant que vous savez à quoi ressemble la Chanterelle maculosos, vous vous demandez certainement où l’on peut en trouver. C’est très simple, dans n’importe qu’elle forêt de type tropical vous pourrez tomber dessus, la forêt de Croc’Ranagh par exemple en compte une bonne réserve dès que l’automne arrive et ce jusqu’à la mi- automne, période à partir de laquelle le champignon commence à mourir.
Nous arrivons maintenant à la partie la plus importante de la présentation de ce champignon : quels sont donc ses effets si néfastes ? La Chanterelle maculosos contient une toxine qui une fois ingérée provoque des crampes d’estomac extrêmement violentes et des accès de fièvre. Cet état peut durer plusieurs jours selon la quantité ingérée, les personnes de constitutions faibles risquent même d’y laisser leur peau !! Il n’existe pas d’antidote connu contre les effets de cette toxine ce qui en fait un champignon très dangereux !!!
Vous voilà avertis chers lecteurs, méfiez-vous de la Chanterelle maculosos !!!




Frustés du plat réchauffés sans saveur dans la vraie vie ? Frustrés des repas sans originalité dans vos rp ? Et bien Wolfy est la pour vous aider !!!

1/La recette irl: Le foiky revisité à la sauce wolfy

Je vais vous expliquer comment réaliser les foiky (que certains ont eu la chance de pouvoir goûter a la japan expo de cette année) avec un petit plus pour d'avantage de saveur. Donc, pour réaliser cette recette qui plaira à tout les friands de foie gras il vous faudra vous munir de riz, de foie gras, d'algue noires, de pomme acide et de jus de citron ainsi que de vinaigre de riz, de sel et de sucre.
Pour commencer, laver le riz , à la main bien évidemment... le lavage au lave vaisselle est proscrit!!! (dixit un ami qui a testé... oui... un abruti pareil ça existe...).
Une fois bien propre, faite le cuire (1 quantité de riz pour 1.5 d'eau) une jusqu’à évaporation de l'eau (soit environ une quinzaine de minutes).
Ensuite laissez le refroidir (oui, le riz chaud ça brûle...) et ajoutez y un peu de vinaigre de riz (selon votre gout) ainsi qu'une pointe de sel et de sucre (optionnel).
Pendant que le riz refroidi, profitez en pour coupez de petites lamelles de fois gras et de pomme. Laissez tremper les lamelles de pommes dans du jus de citron 10 bonne minute.
Voila, la préparation est finie, il ne vous reste plus qu'à rouler vos makis en plaçant quelques lamelles de pommes et de fois gras au centre. Attendez 3~4 minutes et coupez les.
Il faudrait dans l'idéal les consommer dans les heures qui suivent leurs confection. Les foiky sont idéaux en tant qu'entrée lors d'un repas, de plus, ils se marient très bien avec la sauce soja sucrée (ou le madère pour plus les de 18 ans )
Bonne dégustation ^^

2/La recette rp: Calendrelle cuite a la broche farcie au champignon de la forêt des ombres

Je ne vous cache pas que pour pouvoir déguster ce met d'exception, il vous faudra vous armer de courage, de temps et de persévérance.
Il vous faudra tout d'abord oser vous aventurer dans la forêt des ombres pour y récolter des champignons au goût stupéfiant et étrange mais ma foi divinement bons !!! Pour les reconnaître, rien de plus simple : leurs chapeau est gris foncé et tacheté de points noirs qui dégagent une lumière noire. Le pied, lui, est gris clair et est parcouru de veinures sombres qui palpitent telle un coeur. Pour les récolter, coupez les à la base du pied (cela leur permettra de repousser d'ici 2 semaines).
Une fois ces champignons en votre possession, il vous faudra capturer une ou deux calandrelles bien dodues. Pour ce faire, il y a plusieurs techniques, vous pouvez, si vous êtes habiles (ce qui ne doit pas être le cas de tous ceux qui lisent ces lignes), les flécher à vue... mais cela demande vitesse et précision... la 2eme technique est de les appâter. Cela demandera auparavant de récolter 2 types de graines: quelques graines d'herbes à calandrelles pour les appâter et au milieu de ces graines vous en glisserez une ou deux de Ellalyra qui sont très toxiques pour ce petit animal (et que son odorat ne peux pas détecter au milieu des appâts)

Une fois les volatiles en votre possession, il ne vous reste plus qu'à les plumer et les vider. Attention, si vous avez utiliser la 2eme méthode, il faudra rapidement retirer l'estomac de l'animal pour que le poison ne s'infiltre pas dans la chaire !!! Une fois ceci fait, il vous faudra couper les champignons en petit dé que vous mélangerez (selon votre bon vouloir) avec le coeur et le foie du petit animal aussi coupé en petit dés (cela apporte beaucoup de saveur mais ne plait pas a tout le monde). Vous en farcirez ensuite le petit volatile que vous assaisonnerez à l'aide d'herbes à calanderelles. Vous le ferez ensuite rôtir une bonne heure.
Ce repas très nourrissant et particulièrement délectable aura la particularité de vous faire somnoler une trentaines de minutes... mais une fois vos esprits retrouvés, vous aurez l'impression d'avoir hiberné et de plus, toutes vos blessures minimes seront guéries !!! Et cela grâces aux vertus combinées des herbes et des champignons.



3/Le conseil du baroudeur des rp: comment cuisiner en forêt

Qui ne s'est jamais retrouvé en forêt ? Qui n'en a jamais eu marre de manger de simple légume cru en guise de repas ?
Oui, c'est à vous que je parle ! Et je vais aujourd'hui vous expliquer comment cuir vos aliments en forêt:

- La cuisson a la broche:
Allumez un petit feu et plantez 2 branches en "Y" dans le sol de part et d'autre. Prenez une 3eme branche que vous planterez dans l'aliment que vous voulez cuir. Il n'y a plus qu'à le faire tourner et attendre qu'il cuise.
Cette méthode de cuisson est très bien pour les volatiles entiers.

- La cuisson aux braises:
Prenez les braises de votre feu de camp et attisez les légèrement.
Prenez une large feuille d'un arbre au alentour, déposez y votre nourriture, repliez la feuille pour bien l'envelopper et plongez le petit baluchon ainsi formé dans les braises brûlantes. Laisser y votre repas entre 10 à 30 minutes. Cela peux éventuellement aller jusqu'à 1h pour les gros morceaux de viande. Cette méthode est pratique pour cuir et imprégner la saveur des légumes à la viande.

- La cuisson à la pierre:
Prenez une large pierre pas trop sale, plongez la dans les flammes de votre feu et laissez la 15 bonnes minutes. Sortez la ensuite (sans vous brûler, c'est mieux ) et déposez y vos aliments. Cette cuisson est très rapide et sera utile pour tout type de cuisson de viande comme de légume.

- La cuisson au dragon:
Cette méthode est réservée aux personnes possédant un dragon capable de cracher le feu (les membres de la Garde ailée en somme).
Elle n'est utile que pour la cuisson des viandes. Posez votre morceau de viande sur une pierre et ordonnez à votre dragon de cracher ses flammes dessus... pensez à vous écarter au préalable, c'est préférable... Le souffle sera tellement puissant qu'une croûte de braise va se former autour de la pièce de viande. Cassez cette carapace qui cache une viande d'une tendresse sans égale et dégustez...

Et c'est ainsi que ce termine notre rubrique culinaire du trimestre... et si avec tout ça je vous est pas donné faim... et bien... rendez vous dans la prochaine gazette !


_________________
____________________________

Fiche & mémoires
Revenir en haut Aller en bas
http://dearmad.forumgratuit.org
Metis Adhbreith
Modératrice HRP/Fondatrice
avatar

Date d'inscription : 11/07/2011
Messages : 834

MessageSujet: Re: Gazette de l'automne   Dim 21 Oct - 15:48




Voilà longtemps déjà que je désirais conter l'histoire d'un de mes camarades (façon de parler, je ne l'ai jamais connu directement), car elle est, vous le verrez, assez singulière et mérite d'être écrite.
Anthony West a toujours été marin selon les rumeurs. Son père l'était ainsi que son grand-père et d'autres avant lui. Jeune, il naviguait seul pour le plaisir ou pour pécher de quoi nourrir sa famille, jusqu'au jour où il s'engagea dans la Marine, comme cela était prévu depuis son enfance. Le travail était difficile et douloureux, mais jamais West ne se plaignait, il était vaillant et toujours là pour aider un autre matelot qui commençait à craquer. Il se fit bientôt une très bonne réputation parmi l'équipage. Les officiers se méfiaient de sa popularité croissante mais comme il se conduisait bien, ils n'étaient pas désagréables outre mesure.
Cependant, un jour pluvieux où il faisait grand vent, West fit une sorte de crise. Il se mit à hurler comme un dément qu'il ne pouvait plus souffrir de telles provocations, que l'autorité dictatoriale de ses supérieures lui devenait insupportable et qu'il préférait encore mourir plutôt que de vivre ainsi. Son discours sonnait clair et brillait étonnamment par sa tournure élégante. West était un bon marin et un homme intelligent, mais jamais il n'avait été un lettré... Ses camarades, le pensant sous l'effet de quelque substance plus ou moins hallucinogène voulurent le protéger et l'emmenèrent dans l'entrepont afin qu'il se calme et qu'il ne soit pas condamné pour mutinerie. Comme il ne se laissait pas faire, on l'assomma et on laissa le mousse à ses côté pour le surveiller.
Quelques heures plus tard, la mer s'était calmée et West aussi. Il se réveilla hagard et se souvenait à peine de la tempête et de son comportement. On lui raconta ce qu'il s'était passé et le capitaine le mit en garde : si cela arrivait une fois de plus, il serait mis aux fers. West s'excusa, confus, et jura que jamais il ne se comporterait à nouveau comme tel. C'était hélas trop espérer.
Plusieurs jours, peut-être semaines plus tard, le navire eut à affronter un ouragan. Personne ne savait où donner de la tête, il y avait déjà cinq blessés car le vent avait cassé un morceau de la voilure qui était tombé sur les hommes, et le capitaine commençait à paniquer. Ce fut ce moment que choisit West pour une nouvelle crise, bien plus violente.
Poussant d'un coup brusque le capitaine à la barre, il se mit à diriger le navire qui sembla d'un coup se stabiliser... Mais le capitaine ne se laissant pas faire, une lutte s'ensuivit, et West triompha, brisant la nuque du pauvre homme. L'équipage, abasourdi, eut d'abord peur de représailles. Mais les autres officiers étaient bien trop effrayés pour tenter quoi que ce soit durant l'orage et West eut le champ libre pour continuer sur sa lancée.
Hurlant au vent, déchainé mais gouailleur, il acquit bientôt la confiance totale des matelots qui l'aimaient déjà auparavant comme un frère. Ceux-ci, de moins en moins timides, trouvèrent qu'après tout, avoir West comme capitaine serait bien plus agréable que de trimer encore sous les ordres de la Marine. La suite fut vite réglée et la mutinerie triompha. Les officiers restant furent enfermés et West applaudi. Le vent soufflait toujours mais il paraissait soudain moins menaçant et le pire fut évité.
De la même manière que précédemment, West ne se rappelait que très mal des événements le lendemain. Il eut d'abord très peur puis, réfléchissant à la situation, il l'accepta volontiers et de comporta comme un digne capitaine. Néanmoins, quel que soit le sens de l'honneur que vous avez, une mutinerie contre la Marine revient obligatoirement à marquer son entrée dans la piraterie et West et son équipage ne se dérobèrent pas à la règle.
Les quelques matelots ne voulant pas se faire forbans et les officiers furent déposés aux Sept Iles et le navire reprit la mer. Ses hommes lui étaient fidèles et West était juste et droit la plupart du temps... Oui car dès qu'une tempête se levait, il redevenait fou et violent et nul alors n'osait se placer sur son chemin. Pour cette raison, le navire fut bientôt rebaptisé « l'Ouragan » et l'on donnait parfois le même surnom à son capitaine.
Son nom était de plus en plus connu et nombreux étaient les marchands à le craindre. Ceux-ci guettaient le ciel et désespéraient lorsque les nuages s’amoncelaient, comme si cela était un signe de l’arrivée de West. On commençait à raconter que quelque esprit le possédait et en avait fait son jouet, et son nom inspirait désormais plus la crainte que le respect. Alors, l’Ouragan devint une des priorités de la Marine impériale, car c’était un réel affront de voir qu’un ancien matelot de leur rang terrorisait ainsi ceux qu’ils étaient supposés protéger.
La traque dura plusieurs mois car l’Ouragan était rapide et son équipage farouche (car mort de peur à l’idée de devoir faire face à la potence), mais on finit tout de même par le rattraper. Comme si le destin avait décidé de créer une histoire spectaculaire, ce fut sous un ciel noir de menaces que la Marine rattrapa les flibustiers. Le temps était électrique et l’orage imminent : il fallait agir au plus vite, avant qu’il n’éclate. Même si les officiers n’étaient pas superstitieux, on ne pouvait pas en dire autant de l’équipage et celui-ci aurait été trop démoralisé de devoir affronter West pendant une tempête.
L’abordage ne tarda donc pas. Contrairement à l’habitude, la résistance des pirates fut acharnée (le plus souvent ils se rendaient, espérant ainsi une réduction de leur peine) et la bataille sanglante. La Marine perdit plusieurs hommes, mais les forbans étaient bien plus nombreux à tomber et West était introuvable… Soudain, un éclair déchira le ciel, et à cet instant même celui qu’on nommait l’Ouragan apparut sur le pont. Pris de folie sanguinaire, il s’avançait vers la poupe, déchirant de sa lame ceux qui se trouvaient sur son passage. Il s’approcha de la barre et fit mine de vouloir dégager le navire mais à ce moment, un soldat courageux arma son fusil et tira, en plein cœur. Il y eut quelques secondes de flottement qui semblèrent une éternité. West prit un regard étrange, mi- rageur mi- désolé. Un autre éclair aveugla les marins et quand ils recouvrèrent la vue, le Capitaine West avait disparu… Les nuages se dispersèrent et le calme revint. Voilà ce qu’on raconte à propos de la fin d’Anthony West. Pour ma part, je pense qu’il était plus malin qu’il en avait l’air, et qu’il avait bien su jouer la comédie pour effrayer son monde, mais qui sait en ce monde étrange ?





Comme à chaque saison, l’automne compte son lot de danger, en effet les brigands, les voleurs et les assassins ne sont jamais en vacances !! Je vais donc vous donner quelques conseils à vous ami(e)s boulets ! Aujourd’hui nous allons voir comment choisir la poêle de combat qui vous correspondra le mieux, oui toute autre arme est à proscrire car trop dangereuse à manipuler pour un boulet…

Pour bien choisir sa poêle de combat il faut faire attention à plusieurs critères :
1) La longueur du manche
2) La matière
3) Le diamètre de la poêle
Nous allons étudier chacun des points de manière détaillée afin de vous éclairer dans votre choix !!

1) La longueur du manche
Il existe plusieurs tailles possibles : XXL(1 m), XL (60cm), L (45cm), M (25cm), S (15,5cm), XS (10,75cm)
Evidemment il s’agit de taille proposée pour des poêles de combat, que vous trouverez au rayon armes diverses de votre armurerie préférée, de même il s’agit de tailles standardisées mais si vous en avez les moyens vous pouvez vous faire fabriquer une arme avec un manche sur mesure, bien sûr il faudra payer un supplément ! Très à la mode en ce moment le manche télescopique permet d’avoir toutes les tailles à dispositions (mais je ne vous le recommande pas, ce système n’est pas totalement au point et vous risquez quelques déconvenues…)

Maintenant que vous connaissez les différentes options qui s’offrent à vous, nous allons voir ensemble ce qui vous irez le mieux.
Vous souhaitez une arme adaptée au combat rapproché mais pouvant aussi être utilisée comme arme de jet trapue ! La taille S ou XS semble faite pour vous !
Vous préfèrez une arme qui puisse être utilisée dans des combats rapprochés mais tout en gardant une distance raisonnable avec l’ennemi, prenez un modèle en L ou M. Il s’agit d’un modèle qui peut aussi s’adapter à votre cuisine !
Vous êtes plus à l’aise lorsque votre ennemi est loin de vous, vous aimez les armes types javelots/lances, vous aimez vous faire remarquer, messieurs vous êtes complexé par la taille de votre…euh non je m’égare… bref choisissez le modèle XXL ou XL (attention il s’agit d’une arme un peu plus encombrante)

Passons maintenant au critère n°2 :

2) La matière
Là encore plusieurs choix s’offrent à vous : argent, or, cuivre, fonte ou alliage 450 (plus lèger).
Les poêles en fonte peuvent être recouvertes de peintures colorées pour personnaliser votre arme fétiche, moyennant un petit supplément bien sûr !

Comment choisir la matière de votre poêle ?
Il va de soi qu’une poêle en fonte ne pèse pas le même poids qu’une poêle en cuivre… si vous êtes fort et musclés vous pouvez vous permettre tous les modèles, à vous de voir quels types de dégats vous voulez infliger à votre adversaire, sachant qu’un coup de poêle en fonte dans la colonne vertébrale peut s’avérer fatale… à vous de voir… Si vous êtes plutôt du type gringalet nous vous conseillons l’alliage 450, cela vous évitera de vous démettre l’épaule dès que vous voudrez soulever votre arme…
Evidemment le choix de la matière va également dépendre de votre budget… une poêle en or vous coutera beaucoup plus cher qu’une « vulgaire » poêle en cuivre, mais il est certain que vous ne passerez pas inaperçu avec une poêle en or comme arme de combat…
Notons qu’une poêle en fonte ou en cuivre vous permettra aussi d’égailler vos papilles avec de bons petits plats !!


Maintenant il ne reste plus que le dernier critère !

3) Le diamètre de la poêle
Plusieurs options s’offrent à vous, ami(e) boulet : ¨
- Micro : 15cm
- Mini : 21cm
- Standard : 30 cm
- Moyen : 40 cm
- Large : 55 cm
Pour choisir parmi ces différents modèles voici quelques conseils :
Prenez en compte la matière de votre poêle, il est fortement déconseillé d’opter pour un modèle large si vous avez choisi la fonte… même si vous êtes puissant…
Si vous souhaitez que votre poêle de combat vous serve également de bouclier, les diamètres Standard, Moyen, ou Large sont fait pour vous (évidemment un manche court, taille S par exemple sera beaucoup plus adapté qu’un manche XXL… je préfère préciser compte tenu du public auquel s’adresse cet article…)
Pour une arme très maniable, qui d’adapte à des combats rapides et techniques nous conseillons des modèles Micro ou Mini, ils sont aussi plus facile à cacher (sauf si vous prenez un manche XXL évidemment…)
Si vous ne savez pas quoi choisir, et que vous hésitez nous vous conseillons le modèle standard qui s’adapte à toutes les situations, c’est une taille classique qui vous permet de dissimuler votre arme dans votre cuisine !! (Elle vous permettra également de cuisiner de délicieuses pommes sautées !!)

Vous voilà avec toutes les informations en mains pour choisir votre poêle de combat ! Bien sûr à vous de réaliser la bonne combinaison pour obtenir la poêle parfaite, c’est-à-dire celle qui sera votre compagne dans les combats les plus difficiles !!

La prochaine fois nous étudierons les différentes techniques de combats avec une poêle !!!

Tchao les boulets !!!





Bonjour chers lecteurs !

Je suis très heureux de vous retrouver pour cette gazette d’automne. Aujourd’hui je commencerai par répondre à Alex Téobald, sylphe de son état, qui m’a demandé : « Pourquoi avoir nommé le forum Tuatha de Dearmad ? ».

Intéressante question. Que signifie le nom du forum ? Néanmoins n’ayant pas la réponse à cette interrogation, je me suis demandée qui pouvait l’avoir. Nos Sublimes et Merveilleuses administratrices bien sûr ! Qui d’autre peut connaître la signification du nom d’un forum si ce ne sont ses créatrices. Je me suis donc mis en quête de Leurs Altesses, la Princesse (impériale) Metis et la Princ le Prince (des pirates) Ambre. Ces deux personnes se trouvent dans la forêt de l’Obscur. La plus dangereuse et mystérieuse des forêts. Que nenni ! Une bonne machette, des vivres et me voilà sur les routes.

Après avoir croisé toutes sortes de prédateurs (j’ai d’ailleurs appris à cette occasion que les Ténébreux peuvent utiliser leur don sur les animaux) comme par exemple des caïmans, m’être égarée plus de fois que ce que mes doigts peuvent compter (orteils compris), j’arrivai à la lisière d’une clairière où se tenait un clan de Vulak. Après un accueil très chaleureux (celle des loups m’encadrant de toutes parts), je réussis à demander au chef de tribu s’il avait vu Metis et Ambre. Finalement le statut de ténébreux comporte de nombreux avantages dans ce genre de situation. Enfin bref il s’avéra que cette première piste se conclut par un demi-échec. En effet le chef ne savait pas où se trouvait les protagonistes malheureusement invisibles de cette histoire mais en revanche il avait connaissance d’un autre clan de Vulak dans une autre clairière. Comme vous vous en doutez je poursuivis donc ma route à la recherche de cet autre clan de Vulak, recherche qui me prit plusieurs jours. À ma grande surprise le clan m’accueillit encore plus chaleureusement que le précédent. Je réussis tant bien que mal (plutôt mal à vrai dire) à poser au chef la même question qu’à l’autre chef. Là j’eus plus de chance. En effet il avait vu Metis. Mais pas Ambre. Seulement un certain James. Une histoire d’enfant, de loup, de dragon et de procréation. Je compris rapidement que je n’étais pas le bienvenu et que demander trop de détails serait inutile voire dangereux pour mon espérance de vie. Je décidai de repartir, les personnes cherchées ne se trouvant plus dans la forêt (apparemment les loups des Vulaks s’en assurèrent olfactivement). Je rebroussai donc chemin et allai dans l’Empire, contrée dans laquelle j’avais de fortes chances de trouver son Altesse impériale. Après maintes autres péripéties () que je narrerai point ici, j’arrivai (enfin) à Caerwyn. Je parvins rapidement à savoir où se trouvait la princesse Metis, les informations circulant rapidement dans la capitale, surtout concernant les membres de la famille la plus puissante du pays. Après quelques recherches complémentaires, vint l’instant où je me trouvai devant une porte. Derrière cette porte, deux personnes : Metis Adhbreith et Ambre Bellamy. Ne me demandez pas ce que peuvent bien faire une princesse impériale et un prince des pirates dans une même pièce car je n’en sais strictement rien (et surtout je ne veux pas le savoir en fait). Dans le même temps sur cette fameuse porte était affiché un papier :

« L’Administration vous informe que les damoiselles la Princesse Impériale Metis Adhbreith et Ambre Bellamy, autrement connue sous les noms du Prince des Pirates, James Bellamy et Ambre Levasseur, sont absentes pour cause de rentrée scolaire. Veuillez repasser dans 9786765788765490897233 heures. »


Dépité, vous vous en doutez bien, je me promis néanmoins de continuer mes investigations. Mais cela nécessitant de plus amples recherches je ne peux, pour l’instant, répondre à votre question sieur Alex Téobald. Peut-être aurais-je votre réponse pour la prochaine rubrique.

C’est ainsi que nous passons à présent à la deuxième partie de cette chronique en nous intéressant à l’étonnante question posée par Ambre Bellamy justement (question posée avant son absence pour raison de rentrée, admirez au passage cette superbe transition entre les deux parties) : « quelle relation mathématique peut-on déterminer à l'aide d'applications entre les membres du forum ? Vous démontrerez votre résultat en utilisant le résultat "Metis est un poulpe" ». Voilà une interrogation fortement originale.

Pour commencer nous devons savoir ce qui se cache derrière le terme « application ». Me voici donc reparti sur les routes en direction du royaume Marath, là où la connaissance intellectuelle et les arts sont plus choyés qu’ailleurs. Enfermé dans une bibliothèque (admirez le changement total de décor par rapport à ma précédente expédition) je me perdis dans un énorme livre, chose qui me permit de déterminer le sens d’ « application ». Je vous épargnerai les fastidieux détails et ne vous donnerai ici que le résultat. Une application est donc une relation entre un animal ou un groupe d’animaux et un élément mathématique.

Je partis du résultat « Metis est un poulpe ». Je me demandais ensuite s’il n’existait pas d’autres liens entre des animaux et des membres du forum. Nous pouvons en déterminer certains de manière avérée. Voici la liste.

Metis est un poulpe.

Ambre est un chat (certains me contrediront et pencheront pour la grenouille mais dans cette démonstration nous n’utiliserons que le chat).

Lazulie est un lapin.

Andrew est un faucon.

Balsa est un bélier.

Morrigan est une chouette.

Emily est une louve.

Siegfried est un cobra.

Maryline est un renard.

Wolf est un loup (quelle déduction ! Je suis le prochain Sherlock Holmes !).

Adhel est une salamandre tout comme Iselia, Hunan.

Cei est un zébu.

Sophs est un serpent (crotale).

Le Capitaine est un caïman.

Layrel est un matma’th.

Sarath et Tisha sont tous deux des serpents de type nagas.

Nous pouvons remarquer plusieurs faits. Premièrement les membres ayant des relations avec des animaux (le contexte, mes amis, le contexte) ont lentement augmenté avant que leur nombre se stabilise avant de ré-augmenter brutalement pendant une courte période. Cela nous montre bien la présence de fonctions logarithmique et exponentielle. De plus, étant donné que plusieurs membres sont symbolisés par le même animal nous pouvons en déduire la présence de suites. Deuxièmement, si certains membres ne passent plus (pour l’instant) alors nous avons des éléments négatifs.

Ainsi en mélangeant le tout nous obtenons : un = e(-Ln (2 ) + 4 )* 5 + √(3/5) -∞ 8

En espérant avoir répondu de mon mieux aux questions de la saison, je vous salue, chers lecteurs, et vous dis : au prochain numéro !




Sérieuses...
Vous voulez plus d'articles, de rumeurs, d'annonces dans la gazette ? N'hésitez pas à nous soumettre vos idées en envoyant un mp aux admins !

...Ou pas
Recherche cerveau qui fonctionne activement, si vous en avez un contacter Lazulie Ybault au plus vite.

J'ai perdu mon doudou, vous avez pas vu mon doudou ? Si oui ramenez le moi il me manque beaucoup ! Une petite fille de Caerwyn

Ici à l'auberge de la cloche d'or nous offrons tout le confort que vous puissiez avoir dans une auberge comme la notre. Chambre simple ou double avec des lits de bonnes qualités ainsi qu'un repas digne d'une table royale à la cloche d'or on sait recevoir.

Nous recherchons actuellement une nourrice pour s'occuper de nos enfants, si vous avez de l'expérience nous contacter rapidement.

Jeune femme sérieuse cherche post de domestique dans le royaume des Marath. Maîtrise parfaitement la danse du balai et la chorégraphie des chiffons.

Envie d'aventures ? Chez les pirates ont recrutent ! Ici tout le monde est accepté pour un peu que vous aillez le pied marin ! Notre profession est toujours en mangue de mains d'oeuvre, allez savoir pourquoi. Si vous êtes tentés, rendez-vous au port de l'Archipel des Sept Gouttes d'Or où vous serez certains de trouver un navire ainsi qu'une ambiance de folie. Car oui chez les pirates on sait s'amuser ! Alors n'hésitez plus et embarquez avec nous ! (attention cette offre est soumise à conditions et ne concerne que hommes ou femmes bien bâtis et avec peu de scrupules et de considérations pour ses semblables. Les accidents du travail ne sont pas couverts).

Sujets de l'empire, la marine impériale recrute. Vous avez envie de servir votre empire avec honneur et dignité ? Dans ce cas embarquez avec nous. Entre la chasse aux pirates et la sécurisation des côtes vous ne serez pas déçus. Pour vous engager, rendez-vous au port d'Achaladh au bureau des recruteurs.


3-5-20-20-5 16-5-20-9-20-5 1-14-14-15-14-3-5 14-5 19-5-18-20 1 18-9-5-14

Cherche tueur à gage pour faire disparaitre belle-mère encombrante, contacter beau-fils dans les Montagnes d'Argents.

Une épée couverte de sang semble avoir été oublié malencontreusement près du cadavre d'un notable de la ville. Si vous êtes le propriétaire de cet objet vous êtes prié de vous rendre au poste de police du quartier Sud pour venir le récupérer.




Nous voici déjà (oui le déjà est très relatif mais peu importe) à la fin de cette gazette. La prochaine sortira quand nous le voudrons bien normalement en hiver (puisque vous l'avez compris, ce sera la gazette de l'hiver). Merci à tous les rédacteurs et à tous les participants indirects (qui ont contribué à notre rassemblement d'informations plus ou moins exactes).

Une petite piste pour les évènements à venir dans le rp : que les fous du rp se préparent, nouveaux events au programme, plus rapides et avec plus d'action. Mais bref cessons ici la divulgation d'informations.

A bientôt donc !




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Ambre Bellamy
Admin/Fondatrice
avatar

Date d'inscription : 10/07/2011
Messages : 999

MessageSujet: Re: Gazette de l'automne   Lun 22 Oct - 19:03

Je profite du silence (de courte durée hélas je pense) dans le flood pour poster ici afin que peut-être ceux qui n'ont pas vu la gazette la remarque x)

Non c'est pas seulement pour en fait c'était juste pour m'acclamer (et un peu les autres) du fantastique travail ici réalisé blabla...

Oui promis Metis j'irai consulter pour mon narcissisme .___.

_________________
____________________________

Fiche & mémoires
Revenir en haut Aller en bas
http://dearmad.forumgratuit.org
Maryline Danny

avatar

Date d'inscription : 07/07/2012
Messages : 141

MessageSujet: Re: Gazette de l'automne   Lun 22 Oct - 19:19

  • JE SUIS UN RENARD, JE SUIS UN RENAAAAAAAAAARD !
    Pas taper, ok ? Je sors loin, très loin.

_________________
« Tirons notre courage de notre désespoir même. »
Sénèque.



Mémoires de Maryline.
Revenir en haut Aller en bas
Morrigan Carassy

avatar

Date d'inscription : 12/07/2012
Messages : 61

MessageSujet: Re: Gazette de l'automne   Mar 23 Oct - 22:44

JE SUIS UNE CHOUETTE, JE SUIS UNE CHOUETTE ! (comment ça, "copyright" ? )

Bref, bravo pour cette magnifique gazette (très longue, j'avoue n'avoir pas tout lu, mais j'apprécie beaucoup les rapprochements entre les personnages du forum).

Je ne manquerai pas de la terminer entre deux dessins, ça enrichira ma culture du forum =)

Continuez comme ça o/
Revenir en haut Aller en bas
http://saigo-chanbara-rpg.forums-rpg.com/
Ambre Bellamy
Admin/Fondatrice
avatar

Date d'inscription : 10/07/2011
Messages : 999

MessageSujet: Re: Gazette de l'automne   Jeu 1 Nov - 22:49

Tiens je n'avais pas vu ton message Morrigan. Merci ça fait plaisir de lire ça ^^

(On se dit qu'on n'a pas tout fait pour rien \o/)

_________________
____________________________

Fiche & mémoires
Revenir en haut Aller en bas
http://dearmad.forumgratuit.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Gazette de l'automne   

Revenir en haut Aller en bas
 
Gazette de l'automne
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'automne en mille morceaux!
» "SPLENDEURS D'AUTOMNE"
» saison, l'automne : gratin de poires au roquefort
» Poêlée du sous-bois et omelette d'automne.
» Gazette de Mai

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tuatha de Dearmad :: Hors rpg :: Hors jeu :: Flood :: Gazette-
Sauter vers: