AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Fête agricole - Event fermé

Aller en bas 
AuteurMessage
La Fortune

avatar

Date d'inscription : 25/10/2011
Messages : 5

MessageSujet: Fête agricole - Event fermé   Jeu 1 Nov - 14:10

En cette période de l'année c'est la fête dans les campagnes et en particulier dans les landes vertes. Une fois les longues et pénibles récoltes terminées, on fabrique à volonté vin et cidre ainsi que jus de raisin et de pomme. S'installe alors une foire pour célébrer la fin des vendanges et le raccourcissement des jours. Le but de cette fête est d'oublier les froides heures de l'hiver qui approche. On mange, on danse et on boit pendant une semaine entière sans se soucier des conséquences. Les gens se parent de leur plus beaux atouts et dansent autour du feu, jouent à tout un tas de jeux, bref prennent du bon temps et se réchauffent l'estomac et le coeur en buvant du vin chaud ou du cidre. Vous aussi, venez participer à ces festivités mais attention n'oubliez pas que l'abus d'alcool est dangereux pour la santé et que les choses peuvent vite dégénérer.

Explication : vous pouvez participer en un ou deux posts, le but est surtout de pouvoir rp de façon plus libre que dans un long rp avec quelqu'un. Vous pouvez donc juste faire un post où vous expliquez ce que vous faites avant de décider de partir ou bien rester encore un peu pour attendre le second post de La Fortune qui mettre en place un petit événement au hasard avant de clore le sujet. Dans tout les cas vous repartirez avec une bouteille de vin ou de cidre qui a le "pouvoir" de vous réchauffez dans n'importe quel circonstance.
Revenir en haut Aller en bas
Kassian Redgrave

avatar

Date d'inscription : 15/08/2012
Messages : 9

MessageSujet: Re: Fête agricole - Event fermé   Ven 2 Nov - 15:38

Le spectacle était des plus répugnants, pour rien au monde Kassian ne s’attarderait à un tel rassemblement populaire… Il soupira, regrettant de n’avoir pu trouver quelque bonne âme à envoyer à sa place. Il lui fallait absolument récupérer une variété de fruit très… spéciale. Evidemment les profanes n’avaient aucune idée de la valeur des fruits, puisque ce n’était qu’une fois écrasés, cuits et mélangés à d’autres plantes qu’ils révélaient leur utilité. Il ne devait pas exister plus d’une dizaine de ces pommiers dans tout l’Empire et cinq se trouvaient dans les Landes vertes. Bien entendu, de loin, ils avaient l’air parfaitement normaux et leur pommes étaient bonnes à manger, sans danger pour qui que ce soit. Cependant le pigment naturel responsable de leur couleur rouge n’était pas exactement le même que celui de l’espèce générale et mêlé à quelques autres réactifs, il pouvait produire un poison très virulent et surtout totalement indétectable.

Ce résultat n’avait pas été prouvé et n’était lisible dans aucun livre de potion, c’était Kassian qui l’avait trouvé par hasard en recherchant un moyen de synthétiser des arômes qui masqueraient le goût de certaines potions (mais ne soyons pas médisants, Kassian ne passait pas non plus son temps à mettre au point des poisons). Ne souhaitant pas se retrouver avec un cageot de pommes tout à fait banales, il s’était donc rendu lui-même sur les lieux, et il espérait trouver les fruits qu’il cherchait rapidement.

Autour de lui, des paysans plaisantaient avec des commerçants, des gamins courraient, et quelques femmes moins laides que la moyenne essayaient de se faire remarquer. Ce concentré d’insouciance joyeuse l’irritait, comme le bourdonnement des cigales peut parfois nous insupporter.

D’un claquement de langue agacé, il signifia à l’homme qui se trouvait en travers de son chemin qu’il souhaitait avancer. Celui-ci se retourna avec un air surpris, le sourcil levé, mais il s’écarta sans faire aucune remarque. Sans même lui jeter un regard, Kassian se dirigea vers le fermier qu’il savait être le propriétaire des arbres. Il savait que son allure tranchait avec celle des autres promeneurs. Sa veste bleu nuit détonnait avec les tons gris et bruns que l’on croisait partout. Ses cheveux, impeccablement lissés, coulaient en cascade dans son dos et il faisait bien attention à ne pas les accrocher quelque part.

Survolant l’étal des yeux d’un air faussement intéressé, il sourit au fermier d’un air doux (si si il en était capable).


« Pardonnez ma question qui va vous sembler étrange, mais auriez toujours d’autres pommes de cette variété ? »

Il sortir une pomme écarlate de sa manche en prononçant cette phrase. Il ne doutait pas que la majorité de la récolte avait probablement été utilisée pour le cidre, mais il n’avait pas réagi assez vite après avoir fait sa découverte pour pouvoir empêcher cela.
Le fermier regarda la pomme d’un air interrogatif.


« Je peux ? »

« Bien entendu. »

Kassian lui donna la pomme en évitant le plus possible de toucher la main de l’homme, sans que celui-ci ne s’en aperçoive.

« Ah celles-ci, je crois bien qu’on en a encore, vous m’avez l’air chanceux »

Il ponctua sa phrase d’un sourire franc mais néanmoins distant.


« Voyez-vous, une amie à moi adore cette variété spécifique de pommes et j’espérais lui faire plaisir en lui en ramenant… Comme elle les avait goutées ici, j’espérais pouvoir les retrouver à l’aide d’un connaisseur… »

Le fermier parut soudain plus amical, visiblement il était soulagé d’avoir une réponse à la question qu’il n’avait pas osé poser. Il se pencha sous l’étal, ouvrit plusieurs tonneaux, secoua quelques cageots avant de lâcher un « Ah ! » satisfait.


« Voilà il m’en reste un cageot, si cela vous va. »

« Eh bien si vous n’avez rien contre, je vous le prends. »

Kassian tira de sa poche plusieurs pièces d’argent, ce qui était suffisant pour acheter le pommier lui-même. Le paysan écarquilla les yeux mais reçut les pièces sans faire de commentaires. Il s’incline légèrement en remerciement quand Kassian tourna les talons… Il était grand temps de s’éclipser !

Revenir en haut Aller en bas
Metis Adhbreith
Modératrice HRP/Fondatrice
avatar

Date d'inscription : 11/07/2011
Messages : 834

MessageSujet: Re: Fête agricole - Event fermé   Lun 5 Nov - 19:17

La campagne... Endroit sale et boueux. Pire encore les landes vertes, repère de paysans pauvres et sans intérêt ! Mais que faisait-elle ici déjà ? Ah oui, les traités commerciaux... Comme tout les ans il allait falloir renégocier le prix des denrées et réussir à faire signer tout les contrats aux différents gros propriétaires agricoles du pays. Quel tâche sale et ingrate. Pourquoi elle, pourquoi elle bon sang ? N'importe quel diplomate aurait put remplir cette mission, mais non son cher frère lui avait demandé de la remplir elle-même. Et pourquoi ? Et bien apparemment elle était la plus habile pour faire signer des papiers que n'importe qui d'autres se seraient vu balancé au visage. Parfois la jeune femme regrettait presque d'être aussi douée dans les affaires. Son talent l'obligeait sans cesse à se déplacer pour des affaires sans grand intérêt mais qui relevait néanmoins de la sureté de l'empire. C'était une affaire comme celle-ci qui l'obligeait à se déplacer tout les ans, depuis sa prise de fonction, dans l'arrière pays pour discutailler avec les paysans.

Après un trajet long et fatiguant en carrosse, l'équipage finit par arriver. De fort mauvaise humeur et barbouillée à cause du mauvais état de la route, la princesse regretta de n'avoir pu voyager sur le dos de Souveraine. Mais bon, d'après sa mère une lady ne devait pas se balader ainsi partout à dos de dragon, et en plus l'animal risquait d'effrayer les paysans. Enfin pour finir le carrosse était beaucoup plus royal et en adéquation avec son rang. En adéquation avec son rang certes, mais pas avec son estomac. Tout ces cahots sur la route la rendait malade et la décoiffait. C'est donc toute débraillée et pâle comme un linge que la jeune femme sortit de l'habitacle. Tentant de remettre de l'ordre dans sa tenue pour faire bonne figure, elle fut accueillit par l'un des plus grands propriétaires terrestres de la région. Celui-ci tenait absolument à lui présenter ses respects avant qu'elle ne gagne sa demeure dans les landes. Remerciant l'homme avec sa froide politesse habituelle, Metis fut soulagée quand il partit. Vraiment, elle n'avait pas besoin de cela en plus de toutes les épreuves qu'elle venait de traverser.

Arriver à son petite château de campagne, la princesse put se reposer et se changer pour la réunion qui devait avoir lieu l'après-midi même. Après un bain chaud et un bon repas, toute sa fatigue s'envola laissant place à une volonté de fer. Plus vite ces contrats seront signés, plus vite elle serait rentrée au palais et en route pour sa prochaine mission. Enfilant donc ses vêtements, qui je tiens pas à vous décrire tant il était encore une fois extravagant, la princesse prit le chemin du rendez-vous. Sur place elle retrouva des visages connus qu'elle avait déjà du affronter les années passées, et d'autres personnes avec qui elle aurait l'occasion d'appuyer son pouvoir. Les discussions furent longues et difficiles. Il y eu des cris, des vociférations, des débats à n'en plus finir. Metis, toujours très calme, imposait ses points de vue un à un et fixait les prix tout en expliquant soigneusement son raisonnement et ses calculs. Enfin, alors que le soleil entamait sa descente dans le ciel, les papiers furent tous signés. Certaines concessions avaient du être faites mais dans l'ensemble la jeune femme s'en était très bien sortit. Heureuse donc de sa réussite la princesse s'apprêtait à quitter l'assemblé quand on l'invita alors à sa joindre à la foire qui se tenait non loin de là en l'honneur de l'arrivée de l'hiver et de la fin de l'été.

Elle avait du accepter. S'était donc contrainte par l'étiquette et forcée par les apparences que la jeune princesse se trouvait au milieu d'un foire paysanne des plus barbares. Gardant son visage inexpressif comme à son habitude, intérieurement elle était emplie de tiques nerveux. L'odeur, la foule, tout ces hommes sales et répugnants, pouha ! Non, non, non, décidément non, elle n'aimait pas cette endroit. Néanmoins pour contenter un peu le peuple, enchanté de voir leur princesse se joindre à eux, elle du gouter quelques spécialités et jouer à quelques jeux. Après de longues heures de tortures au milieu des badaud, elle put prendre comme excuse la fatigue et le froid pour se retirer. Rentrant le plus rapidement possible à sa demeure de province, Metis prit une décision radical, l'année prochaine elle s'arrangerait pour revenir le plus tard possible !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Emily Mercier

avatar

Date d'inscription : 24/08/2012
Messages : 24

MessageSujet: Re: Fête agricole - Event fermé   Jeu 27 Déc - 19:52


Un chien n'assume jamais de ses actes.

C'est la fête dans les landes vertes! Je foule rapidement le sol en me dirigeant vers les groupes de personnes. Je viens à peine d'arriver et je peux constater que c'est très dynamique. Certains s'amusent, d'autres boivent et ainsi de suite. Comme je passais juste à côté, je suis venue. Liu me suit frénétiquement en remuant la queue. Il sera sûrement un peu nerveux entouré de tout part. Je ralentis le rythme en arrivant. Impossible de ne pas entendre des éclats de rire. C'est si apaisant de voir ce spectacle... Peu après, je trottine en direction des marchands. Les fruits sont magnifique! Je les observe quelques secondes et me retourne vers une autre direction. J'ai bien fait de venir! C'est seulement à cette période que se déroule ces festivités. De plus, le temps a l'air de bonne humeur aujourd'hui. Les nuages se baladent tels des vagues dans le ciel.

Je m'assieds sur un banc en face d'une table et prends un verre de cidre. Jolie goût de pomme se mélangeant avec le peu d'alcool. Mon petit chien blanc se couche à l'ombre en-dessous de la table et baille à s'en décrocher la mâchoire. Je souris avec chaleur en avalant plusieurs petites gorgées et repose le verre. C'est délicieux, et le plus important c'est que ça hydrate. Je croise mes bras sur le meuble et somnole quelque temps, oubliant les bruits des alentours. Ça fait toujours du bien de se reposer, personne ne peut le nier. Et ici, je me sens bien. Les Landes Vertes sont vastes. Je ne fais pas attention au hurlement qui surgit, posant ma tête sur la paume de ma main droite. Balançant prestement mes jambes d'avant en arrière nullement synchronisé. Ça donne une impression de floter au-dessus du sol, c'est une sensation fort agréable... Frappant l'air sans arrêt... C'est complètement vide en-dessous, me laissant largement de la place. Un peu trop même... Derrière, un aboiement se joint aux cris. J'arrête mon mouvement régulier et me relève aussi sec. Qu'est-ce qu'il a encore fait?!

Comme prévu, j'aperçois Liu pas bien loin. Un des marchand vocifére après lui en tentant de l'attraper. L'imbécile tient une pomme entre ses crocs. Non mais... Je crois pas lui avoir appri à voler! Embêtée, je me rapproche et appelle mon chien. L'intéressé arrête sa course, se retourne et se dirige dans ma direction. Le vendeur en profite pour l'attraper par la peau du coup, de très méchante humeur. Je l'interromps, m'incline plusieurs fois vivement et lui présente mes excuses pour avoir laissé partir mon animal. Il me regarde avec négligence et me rend la boule de poils qui m'appartient. Je l'attrape, le place entre mon bras et mon haut, puis je prends mon sac et farfouille à l'intérieur. Voyons je dois bien en avoir quelques une... Ah voila! Je sors la clef de mes recherches, qui n'est autre que deux petites pièces en argent. J'espère que cela lui suffira... J'inspire autant que possible et vais dans une direction opposée, honteuse et posant mon fardeau au sol en chemin avec un soupir exaspéré.

Je me pose sur un bout de bois et regarde Liu l'oeil sévère. Il s'assied la queue fouettant l'air avec ses oreilles blanches baissées. Pas la peine de prendre un air mignon. C'est pas comme ça qu'il va arranger les choses. Je ferme quelques instant les yeux puis les plonge dans les siens.

« C'est très mal ce que tu as fait!»

Il me répond avec son mot favoris "ouaf" et penche la tête sur le côté. Qu'est-ce qui me prend de parler à un chien? J'expire longuement en me concentrant sur l'être devant moi. Je pense partir bientôt... Il commence à se faire tard maintenant. Je me remets sur mes jambes et marche vers le feu. Il est étincelant maintenant et très jolie. Cette fois-ci je surveille correctement le petit husky. Au moins tout est tranquille ici.

_________________


« La vengeance est un plat qui se mange chaud ! »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fête agricole - Event fermé   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fête agricole - Event fermé
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La «frontière» est-elle carrément fermée entre Haïtiens et Dominicains même au Q
» Haïti: L'usine agricole des Barradères, mémoire de déprédation
» Libéralisation et production agricole : le riz en Haiti
» Libéralisation agricole : éviter les erreurs du passé!
» Programme d'Intensification Agricole dans l'Artibonite

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tuatha de Dearmad :: Le Passé :: Anciennes aventures-
Sauter vers: