AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La route est bloquée ! - Event

Aller en bas 
AuteurMessage
La Fortune

avatar

Date d'inscription : 25/10/2011
Messages : 5

MessageSujet: La route est bloquée ! - Event   Jeu 1 Nov - 14:17

Depuis quelques jours, il est impossible de traverser le col d'hiver sans danger ! Une meute de loups féroces y a établi son territoire le temps de rejoindre des vallées plus calmes. Les commerçants, bloqués d'un côté ou de l'autre, commencent à s'impatienter... Certains offrent une jolie récompense à qui le aidera à traverser sans danger pour eux et leur cargaison...

Explication :
Que vous soyez commerçant vous même, mercenaire ou simplement un voyageur, vous pouvez poster à la suite de ce message si vous souhaiter participer. Vous disposez d'un délai d'environ 2/3 semaines pour poster puis un second poste sera fait, s'adaptant à ce que vous avez dit dans votre poste et déclenchant de nouveaux évènements et ainsi de suite jusqu'à ce que la situation soit réglée. Vous êtes libres de faire autant de postes que vous le souhaitez (jusqu'à la fin de l'évènement).

Pour lancer certains qui seraient en panne d'idées :

Luca Jeadan, marchand d'épices, veut traverser le col d'hiver afin d'atteindre le palais des Hergrim où il doit vendre sa cargaison. Il offre une récompense de 50 pièces d'or (ce qui relativement élevé) à qui l'aidera à traverser. Si les volontaires s'avéraient être plusieurs, la récompense sera divisée entre eux.

Un groupe de voyageur étrange se tient à l'écart des autres. Ils sont cinq et portent presque toujours des capuches. Les gardes envoyés par les Hergrim pour gérer les éventuels débordements de situations aimeraient en savoir plus sur eux, peut-être pourrez-vous les aider.

Malgré la présence des gardes, la panique général offre des occasions rêvés pour les voleurs à la tire... Les commerçants s'occupe de leur propre sécurité avant de vérifier celle de leur bourse.

Moyennant paiement, vous pourrez trouver quelques aventuriers si vous souhaitez absolument traverser le col rapidement, mais méfiez vous, on ne sait pas toujours sur qui on tombe...
Revenir en haut Aller en bas
Metis Adhbreith
Modératrice HRP/Fondatrice
avatar

Date d'inscription : 11/07/2011
Messages : 834

MessageSujet: Re: La route est bloquée ! - Event   Lun 5 Nov - 16:59

Les montagnes des Chaîne d'argent, paysage magnifique et inégalable du continent. Tout semblait calme et tranquille, comme figé dans le temps et la glace. Seul le bruit du vent et parfois des animaux venaient troubler cet étrange silence. L'enchantement du lieu était si puissant que ceux qui y étaient soumis devenaient alors aussi silencieux que la montagne elle-même. On ne pouvait que s'extasier sur les spectacles des divers versants, des forets qui couvraient certains pans de la montagne et par les nuages que l'on pouvait exceptionnellement voir du dessus. Le col d'hiver était d'ailleurs un endroit parfait pour ce spectacle. Suffisamment haut il offrait une vue incroyable sur la vallée ainsi que sur les sommets les plus importants. Mais le col n'était pas un simple point panoramique. Il servait aussi de point de passage très important entre deux montagnes et était donc le témoin d'une succession incessante de caravanes de commerces. En général tout ce passait plutôt bien pendant ces voyages. La route était assez fréquentée et donc plutôt sûre, une grande auberge accueillait la plus part des marchands et les animaux l'évitaient la plus part du temps. Malheureusement il s'agissait de la plus part du temps seulement. Apparemment depuis quelques jours à présent une meute de loups féroces avaient décidés d'occuper ce territoire malgré la présence des humains. Un tel comportement était bien étrange, mais bon, il s'agissait de loups...

Les loups, animaux stupides et dangereux, seules leurs fourrures étaient valable. Voila ce que ce disait Metis alors que son escorte vient la prévenir qu'un petit problème allait retarder son voyage. En route pour le palais où une réunion importante l'attendait, la jeune femme fut fort contrariée par ce contre temps. Pinçant ses lèvres en signe de mécontentement elle décida qu'elle continuerait son chemin jusqu'au point de ralliement qu'avaient apparemment mit en place les autres voyageurs. Là elle aviserait de sa décision. Juchée sur le dos de sa dragonne, la princesse eu soudain envie d'un manteau en peaux de loup... Il s'agissait sans doute d'une façon pour elle de faire passer sa frustration quand à cet arrêt inattendu, car rien que la pensée de voir tout ces loups morts formés un seul manteau lui donna du baume au coeur. Rêvassant donc un peu, ce fut l'écho d'une sorte de brouhaha qui la ramena à la réalité. D'après le tapage qu'elle entendait son escorte et elle venait d'arriver au point de ralliement. Bien. Continuant leur chemin la petite troupe finit par arriver au détour d'un sentier et déboucha sur une petite clairière où de nombreux marchands c'étaient déjà rassembler. Des tentes étaient plantés et de nombreux groupes semblaient discuter, et surtout se disputer, par rapport à la situation.

Le tapage se tut lorsque la troupe de la princesse entra dans la clairière. En même temps cela était bien normale, car après tout il n'est pas bien courant de voir une petite armée de femme, un dragon, et encore moins une femme affublée comme Metis arriver de nul part. Aujourd'hui elle avait décidée d'être entièrement vêtu de rose, entièrement rose... Sa robe était en fourrure rose, ses cheveux étaient rose, ses yeux étaient rose et même sa peau avait une teinture lumineuse et légèrement rosé. De plus des centaines de fausses fleurs avaient été cousu sur sa tenue, et toutes étaient d'un rose différent. En bref regarder la jeune femme avait de quoi en surprendre plus d'un. Donc comme nous le disions, l'arrivée de la troupe fit taire l'assemblée. Regardant de haut tout ces étrangers, Metis fit bien peu cas de l'effet qu'elle avait sur la foule. De toute façon elle en avait l'habitude. Jetant donc un regard morne, elle donnait l'impression de ne pas vraiment voir les gens qui l'entouraient. Donnant des ordres rapides elle demanda à ce que sa tente soit montée promptement et que ses gardes aillent s'enquérir de la situation. Patientant un moment, l'une de ses fidèles gardiennes vient lui rapporter l'état des choses. Pour le moment personnes encore n'avaient affronté les loups et le passage était donc toujours bloqué. Il allait certainement falloir passer en force dans leur cas, quitte à risquer de se faire attaquer par la meute. Réfléchissant un moment, la princesse finit par prendre une décision qu'elle confia au soldat. Celle-ci hochant la tête se dirigea alors au centre de la clairière avant de prendre la parole.

"La princesse impériale, et seconde héritière du trône, Metis Adhbreith ici présente, offrira une récompense substantiel à celui, celle, ou ceux qui dégageront la route en tuant les loups qui la bloquent. En preuve pour le travail accomplis, sa majesté demande à ce qu'on lui ramène les peaux des bêtes. De tout coeur la princesse espère que cette offre permettra de faire en sorte que le col soit débloqué aussi vite que possible. En attendant nous, ses gardes, assureront la sécurité du camps pour permettre à tout ceux qui y sont d'être plus tranquille. "

Une fois le petit discours finit, la soldate retourna après des siennes avant de donner des ordres de déploiement. Le camps fut vite sécurisé malgré le nombre restreint de soldats à disposition. Pendant ce temps Metis décida de descendre du dos de Souveraine en attendant que sa tente fut prête. La jeune femme souriait intérieurement, ravi du petit discours qu'elle avait concocté. D'abords s'imposer, puis appâter et cela dans l'intérêt du bien commun, enfin donner un sentiment de sécurité. Evidement, en vrai ce discours n'avait qu'un but, assoir son autorité, faisant bien comprendre qu'à présent qu'elle était la chef des opérations. L'offre de son côté avait surtout pour but de se faire dégager la voie sans risquer de faire tuer une de ses gardes ou de mettre sa vie en jeu. Car même si elle avait a disposition un dragon, il n'avait jamais vraiment été formé pour le combat. Quand à ses gardes, elles restaient humaines et faible face à une meute aussi grande et féroce que celle-ci. Il valait donc mieux laisser quelques âmes charitables faire le sale boulot, avec possibilité en plus d'avoir son manteau en peau de loup. Finalement si dans deux jours le problème n'était pas réglé, elle finirait par ordonner un passage en force.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Tashar Calat'Shan

avatar

Date d'inscription : 17/02/2013
Messages : 40

MessageSujet: Re: La route est bloquée ! - Event   Mar 19 Fév - 17:48

[hj: Je me permet de répondre, mais s'il y a un problème, faites signe ^^]

La jument que chevauché Tashar avançait avec lenteur, son cavalier n'était pas pressé. Il observa le ciel profitant du vent frais qui lui caressait le visage. Certains trouveraient le vent froid, mais Tashar avait l'habitude de ces montagnes, il y avait grandit. Il portait toutefois un bon manteau pour se protéger, manteau sombre qui possédait une capuche pour se protéger d'un vent trop froid. Mais alors qu'il regardait le ciel, il entendit un cheval qui galopait dans sa direction. Il fit s'arrêter la jument et se retourner pour faire face au cavalier. Il le reconnu de loin. C'était un des marchands qui travaillaient pour lui. Le cavalier s'arrêta près de lui, le visage rouge à cause du vent froid.

-Monsieur. On m'a rapporté que vous passiez par ici.
-Oui, et bien?
-Le col d'hiver est bloqué. La marchandise est stoppée.
-Bloqué? Raconte moi.

Le marchand lui raconta alors que la route qu'il devait emprunté avec sa marchandise, des planches de bois, était menacé par une meute de loup. Les marchands se retrouvaient tous bloqués car aucun ne voulait prendre le risque de se faire attaquer par les loups. Tashar réfléchit un instant, et décida de rejoindre tous ces marchands pour décider de la suite des évènements, et se renseigna un peu plus durant le trajet. Les marchands s'étaient regroupés dans une petit clairière. Un tel rassemblement limité les risques d'attaques des animaux, et des brigands.

Ils arrivèrent à la clairière et rejoignirent la tente du marchand. Son chariot se trouvait juste à côté et deux gardes la protégeaient. Tashar les salua, leur confia les chevaux et entra dans la tente. Les gardes allaient lui coûter une fortune s'ils restaient bloqués ici trop longtemps. Il demanda au marchand de sortir une carte qu'il posa sur le morceau de bois qui servait de table. Le marchand alluma une bougie pour qu'ils puissent mieux analyser la carte.


-Nous ne pourrons pas rester longtemps sans bouger. Nous aurons trop de retard... Et le bois risque de perdre de sa qualité en cas d'intempérie... Cette route était la plus rapide, et normalement la plus sûr. Prendre une autre route serait trop long... Et personne n'a rien tenté contre ses loups? Non? Qu'est-ce qui prend à ces loups? S'attaquer ainsi aux voyageurs...
-Nous pourrions tenter un passage de force. Nos deux gardes réussiront peut-être à faire fuir les loups.
-Tu plaisantes? Si une meute attaque, nous n'avons aucune chance... Pas à quatre... Pas avec seulement... deux guerriers.

Tashar décida de prendre un peu de temps pour réfléchir à la meilleure solution. Il ne pouvait pas prendre le risque de perdre un marchand et ses marchandises, mais prendre trop de retard n'était pas bon pour les affaires. Pour se changer les idées et se renseigner, il sortit de la tente et alla parler avec quelques marchands. Il finit par revenir et s'asseoir sur le chariot pour observer les environs en réfléchissant.


Soudain le silence envahit toute la clairière. Tashar se tourna vers le centre de l'attention. Un dragon et une petite armée... Des femmes semblait-il... Et une femme en... rose?! Drôle de couleur... le marchand sortit de la tente pour voir ce qu'il se passait. Il fut bouche bée en observant la scène. Tashar lui lança un regard et soupira. La femme semblait hautaine et ne semblait pas voir les gens qui l'entouraient... Mais peut-être qu'elle allait faire bouger les choses. Avec son dragon et ses soldats... Il en douta rapidement. Elle envoya une soldate prendre la parole. Tashar grimaça. La Rose ne prenait même pas la peine de prendre la parole elle-même. la Rose, oui, il trouvait que cela lui allait bien. Difficile d'en convenir autrement... Quoiqu'il en soit, la Rose était en réalité la princesse impériale, et seconde héritière qui plus est... Metis Adhbreith... Et elle offrait une récompense pour dégager la route. Tashar n'écouta que d'une oreille le reste et descendit du chariot en réfléchissant. Elle voulait la peau comme preuve...


-Eh, la Fouine!
C'était le surnom du marchand, il avait tendance à fouiner partout à ce qu'on racontait. Le marchand se tourna donc vers Tashar, attendant la suite.
-Il y a plus de marchands que de guerrier dans cette clairière. Je ne suis pas certain que l'offre de cette princesse change grand chose à la situation. Toute fois, on ne sait jamais. Tu peux faire passer un mot à tous les marchands?
-Euh... Bien sûr.
-Très bien.... Une récompense substantiel hein... Ca n'a pas grand sens pour un marchand... Bien. Dis à tout le monde que je paierais le double du prix d'une fourrure de loup pour chaque fourrure si on me les amène. Le triple si les fourrures sont en bonnes états. Ils seront sûr d'avoir quelque chose au moins.
-Mais... La princesse... Elle...
-Ceci dit, cela ne suffira peut-être pas à régler le problème, son offre ou mon offre ne feront pas apparaître de puissants guerriers comme par magie. Et nous ne pouvons pas rester ici indéfiniment. Fais donc aussi passer que demain, après-demain au plus tard, nous tenterons de passer si rien n'a changé d'ici là. Et que nous invitons chacun à nous rejoindre. Nous marcherons en bloc. Si les loups s'en prendraient à un marchand et ses gardes, ils se risqueront sans doute moins face à un convoi.
-Mais...
-Vas y. Maintenant je vais aller voir la mademoiselle Rose pour voir si je peux faire bouger un peu les choses..

Sans attendre la réaction de la Fouine, Tashar ressortit. Il était conscient de précipiter un peu les choses. Mais attendre trop longtemps ne changerait rien. Il s'approcha tranquillement de la tente de la princesse en parlant à deux trois personnes au passage. Il ne s'approcha pas assez pour inquiéter les gardes, et le dragon. Il lança un regard autour de lui puis posa son regard blanc sur tout ce qui accompagnait ou était la possession de la princesse. Il soupira avant de lever la voix pour se faire entendre.

-Un dragon et des soldats. Je crois qu'ici, vous êtes les mieux placés pour régler le problème. Pourquoi ne pas former avec vos soldats, et les quelques gardes mercenaires qui sont ici, un groupe pour affronter ces loups? Les choses risquent de ne pas changer si vous n'agissez pas.


Le riche marchand sentit le regard de presque tout ceux qui l'entouraient se poser sur lui. Il laissa apparaître un léger sourire. Ils risquaient de tous venir s'amasser dans le coin pour voir et suivre ce qu'il se passe. De toute façon, qu'avaient-ils à faire d'autres? Mais ils n'approcheraient pas trop non plus, par peur du dragon et de la princesse. Tashar entendit un murmure se propager derrière lui. Effectivement, il aurait pu se montrer plus courtois. Mais la courtoisie prenait trop de temps. Il pouvait perdre son temps avec si cela pouvait lui apporter quelque chose. Et ce n'était pas le cas aujourd'hui. Aujourd'hui, il préférait aller vite. Il ne restait plus qu'à espérer que princesse Rose soit d'un avis assez proche. Et qu'elle prenne pas ombrage qu'un marchand s'adresse directement à elle.
Revenir en haut Aller en bas
Metis Adhbreith
Modératrice HRP/Fondatrice
avatar

Date d'inscription : 11/07/2011
Messages : 834

MessageSujet: Re: La route est bloquée ! - Event   Jeu 21 Fév - 16:39

Alors qu'elle observait les conséquences de son discours avec satisfaction, Metis eu la désagréable surprise de voir un marchand s'avancer pour s'adresser à elle. Il s'agissait d'un homme de taille moyenne, assez dans les normes quand aux fait de sa physionomie. Les cheveux noirs et long il n'y avait jusque là rien d'inhabituel chez ce marchand. Enfin rien d'inhabituel jusqu'à ce que la jeune femme croise ses yeux : deux fentes blanches sans pupilles. Un ténébreux... Metis eu presque envie de rouler des yeux, elle eu soudain l'impression qu'elle rencontrait beaucoup de représentant de cette espèce dernièrement. Elle se serait bien passée d'une rencontre pareille. Déjà elle ne faisait pas confiance dans aux hommes, mais alors les ténébreux c'était encore pire. Comment voulez accorder votre confiance à un peuple pour qui le mariage passe par un enlèvement puis un mariage forcé ? Bon elle exagérait, toutes les épouses des ténébreux n'étaient pas à la vallée blanche contre leur gré, néanmoins, elles n'y étaient pas non plus toutes par gout de la beauté des montagnes. Dans tout les cas la princesse avait son opinion bien tranché sur le sujet, elle n'aimait pas les ténébreux, elle ne leur faisaient pas confiance et surtout elle en avait encore plus peur que les autres hommes.

Peur plus humiliation n'était jamais un bon cocktail, mais chez Metis c'était carrément un breuvage imbuvable. Se faire reprendre ainsi devant autant de monde n'avait pas vraiment de quoi plaire à la belle. Son sang ne fit qu'un tour et ses yeux se plissèrent sous la colère. Ce marchand n'aurait pas du lui parler ainsi, il risquait de le regretter... Mais pour le moment il fallait surtout répondre à ses accusations ou au mieux les esquiver subtilement. Réfléchissant un moment à sa réponse, la princesse décida de prendre elle-même la parole. Après tout c'était à elle qu'il s'adressait en l'invectivant ainsi. Autant lui répondre directement...

"Je pourrais, en effet, envoyer une partie de ma garde avec les mercenaires. Mais cela laisserait le camps sans protection et à la merci des loups si ceux-ci décidaient de nous rendre une petite visite. Quand à mon dragon... il n'est pas taillé pour le combat et serrait tout à fait inefficace devant une telle meute." Non, elle était prête à faire concession sur les gardes, après tout elles pouvaient bien mourir pour lui rendre service, mais son dragon ça il était hors de question qu'il puisse risquer le moindre danger. Souveraine était son amie la plus précieuse, sa compagne de toujours. Elle était l'un des seuls êtres pour qui sa vie comptait presque autant que la sienne...
La princesse avait répondu avec une voix forte, pleine d'assurance et de morgue. Ce petit marchand avait fait une erreur en remettant en cause se décision et ainsi donc son autorité. Il ne fallait pas titiller l'orgueil d'un Abhdreith, et encore moins celui de Metis qui était particulièrement chatouilleux. Mais bon, leur n'était pas aux bras de fer mais à la résolution des conflits, il fallait faire vite pour garder sa crédibilité.
"Néanmoins, je m'engage à envoyer quelques unes de mes soldates si un groupe se constitue pour aller vaincre la meute. Mais la plus part resterons ici pour assurer la sécurité des convois. Si vous avez d'autres réclamations je vous prierai de venir me voir dans ma tente au lieu de prendre ainsi la parole." Sa voix était froide et coupante. Hautaine plus que réellement gorgée de colère. Cependant n'importe qui aurait pu comprendre que la princesse avait peu apprécié l'intervention du marchand bien qu'elle fut rester de marbre et qu'elle n'est témoignée cette colère par un ton très froid.

Décidant de laisser là cette querelle idiote, Metis entreprit de descendre du dos de sa dragonne pour se rendre dans sa tente, montée entre temps. Si ce marchand avait encore des réclamations qu'il vienne les lui faire là où il ne risquait de la discréditer et surtout là où elle pourrait lui répondre à sa manière, à l'abri des regards.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Tashar Calat'Shan

avatar

Date d'inscription : 17/02/2013
Messages : 40

MessageSujet: Re: La route est bloquée ! - Event   Jeu 21 Fév - 17:41

Il fallait être idiot ou aveugle pour ne pas remarquer que la princesse n'avait pas apprécié cette intervention. Et Tashar n'était ni aveugle ni idiot. Non seulement il n'avait pas fais preuve de courtoisie, mais en plus, il revenait sur la décision de la grande dame. et les grandes dames n'aimaient que rarement cela. Au moins elle avait décidé de répondre elle-même. Si elle était passé par un garde pour une telle chose, ou si elle n'avait pas répondu du tout, elle serait tombé bien bas dans son estime. Cela n'aurait sans doute pas changé grand chose pour elle, mais ça pouvait changer la suite des évènements. Il écouta avec attention, regardant la princesse dans les yeux, sans montrer toute fois un manque de respect.
La princesse ne voulait pas envoyer sa garde avec les mercenaires car cela laisserait le camp sans protection au cas où les loups choisissaient d'attaquer le camp pendant leur expédition. Tashar ne répondit ni n'afficha la moindre réaction, mais il n'en pensait pas moins. Quant au dragon, elle lui indiquait qu'il n'était pas fait pour le combat et serait donc inutile face à un meute de loup. Un dragon inutile face au combat... Un dragon qui n'était donc pas plus utile qu'un cheval? Si ce n'est faire peur aux gens... Et encore, certains chevaux étaient entraîné pour la guerre... Quoiqu'il en soit, il profita d'un court instant de silence pour réfléchir. La princesse semblait pleine d'assurance. Mais certaines personnes étaient douées pour cacher leurs véritables sentiments. Et peu importait qu'elle soit sûr d'elle ou non. Son intervention avait eu un impacte, et c'est ce qu'il souhaitait.
Mais Dame Rose reprenait la parole. Elle s'engageait à envoyer quelques unes de ses soldates si un groupe se constituait pour vaincre les loups. Elle désirait toute fois laisser la plupart de sa garde à la défense des convois. Beaucoup se serait sans doute contenté de cela, et une bonne partie n'aurait même pas pris le risque de parler à la princesse. Mais Tashar avait toujours été hors de la norme. Il avait une vision du monde qui lui était propre. Et surtout, il fallait l'avouer, tout cela l'amusait. Et la princesse Rose lui proposa de venir sous sa tente s'il avait d'autres réclamations. Il se retint de sourire. Il n'aurait pas pu rêver mieux. Il inclina légèrement la tête pour saluer la princesse et signaler qu'il n'avait rien à répondre sur le moment. Il regarda autour de lui et vit la Fouine qui s'était aussi arrêter pour observer la scène. Il lui fit signe de s'approcher, alors que la princesse descendait du dragon. Il murmura rapidement à son marchand.


-Continue ce que j'ai demandé. Et essaie de repérer les marchands de tête. Et tu me feras un compte-rendu une fois que j'aurais finis ma visite.
-Votre.. Vous n'allez quand même pas...?


Comme la princesse allait entrer dans sa tente, il éleva la voix pour qu'elle l'entende, après tout il s'adressait à elle.

-Puisque vous m'y priez, princesse. Ce sera un honneur que venir vous parler sous votre tente.

Et il se retourna vers le marchand affichant un sourire en coin. Oui, tout cela devenait amusant. Mais il ne devait pas oublier la raison de sa présence. Il devait dégager ses marchandises d'ici sous deux jours. Et ce n'était pas une mince affaire. Fouine semblait inquiet. Et il le fit savoir. Il craignait que la princesse fasse quelque chose s'il allait sous sa tente. Tashar lui sourit. Qu'elle fasse quelque chose, n'était-ce pas ce qu'il souhaitait. Il renvoya le marchand à son boulot. Trouver les marchands de tête... Des marchands comme Tashar, qui s'impose, qui sont prêt à diriger les opérations, prêt à faire bouger les choses. Bien, il était temps de passer à la deuxième phase. Il se retourna vers la tente de la princesse et afficha un sourire bienveillant envers la garde. Puis son regard se posa sur le dragon.

-Mes yeux n'ont jamais vu pareille beauté et pourtant ils ont vu bien des choses. Vous revoir en d'autres temps serait un honneur.
*Mais maintenant, allons compter le nombre d'épines de la Rose.*


Il s'avança donc vers la tente. Il se concentra pour faire disparaître les traces d'émotions de son visage. Il valait mieux commencer avec un ton neutre. Mais se connaissant, cela ne durerait peut-être pas. Discuter avec une princesse... Il n'en avait pas vraiment eu souvent l'occasion. Et cela n'en était que plus excitant. Seul le contexte aurait pu être meilleur, ainsi que le lieu. Quoiqu'en d'autres contextes, il aurait peut-être pas eu l'occasion de s'adresser à la princesse. Il se racla doucement la gorge avant de parler à l'entrée de la tente.

-J'ai d'autres réclamations, si vous acceptez de me recevoir, princesse.
Revenir en haut Aller en bas
Metis Adhbreith
Modératrice HRP/Fondatrice
avatar

Date d'inscription : 11/07/2011
Messages : 834

MessageSujet: Re: La route est bloquée ! - Event   Lun 25 Fév - 21:41

Ce marchand avait un de ces toupets ! Prendre ainsi la parole et remettre ses décisions en cause en public, il avait vraiment du cran pour oser une chose pareille. Heureusement elle avait réussis à reprendre les choses en main, cependant elle avait tout de même été légèrement discrédité, et cela la rendait folle de rage. Si l'empire avait été en son pouvoir et non sous les ordres de son frère elle aura fait exécuté cet impertinent. Malheureusement pour elle, comme lui rappelait souvent l'empereur son frère, tuer c'était mal, surtout si la raison de l'exécution n'était pas valable. Apparemment cela rendait impopulaire que de tuer tous les opposants et c'était bien dommage. Sinon, vous pouvez en être certain, Metis aurait fait coupé quelques têtes ces derniers temps. Là d'ailleurs elle aurait bien aimé voir rouler à ses pieds la tête de ce ténébreux qui la provoquait et qui ne semblait pas vouloir lâcher l'affaire. Bien qu'il vienne dans sa tente alors, entourée de ses gardes elle ne risquerait pas grand chose. Alors que lui, seul, il allait vers un péril certain...

C'est cependant avec la plus grande dignité que Metis, qui cachait sa colère sous son masque froid, regagna sa tente. Celle-ci venait tout juste d'être montée et installée et était prête à être utilisée. De bonne dimension le chapiteau était suffisamment grand pour accueillir un lit de camp acceptable, un bureau et quelques sièges pliables. Le rendu était un peu rustique de part les peaux de bêtes installées un peu partout, sur le lit, le sol et contre les parois. Le but de l'opération était bien entendu de garder le plus de chaleur possible à l'intérieur de l'éphémère demeure. Le résultat n'était pas mauvais même s'il faisait encore assez froid pour le moment. Trop froid pour enlever la manteau rose assortis à la robe qu'elle portait en ce moment d'ailleurs. L'ensemble, assez simple au finale, donna une sensation de sécurité à la jeune femme. Elle serait bien ici à l'abri des regards et entourée de ses soldates. Cela lui permettrait de souffler un peu et surtout de se reposer de son voyage, enfin une fois qu'elle aurait réglé son problème avec le marchand récalcitrant.

Elle prit donc place sur l'un des sièges près de son bureau avant de demander qu'on lui serve une petite collation. Tout ceci lui avait donné faim et elle avait besoin de reprendre des forces pour se dominer et ne pas laisser voir sa colère, ou sa peur. Non parce que même si elle était entourée de gardes, une phobie ça ne se contrôle pas et elle risquait donc de ne pas se sentir plus à l'aise que cela avec ce marchand. Mais bon, la présence de ses soldats l'aidait tout de même énormément à se sentir en position de supériorité, cela devrait donc bien se passer, enfin pour elle. Pour le ténébreux par contre elle ne pouvait rien promettre.

On venait tout juste de lui apporter un plat plein de viande froide, de fromages et de fruits ainsi qu'une assiette quand le marchand lui demanda audience. Plissant les yeux tel un chat perfide, Metis prit le temps de manger un bout de viande avant de faire entrer le marchand. Le faire patienter un peu dehors dans le froid était une sorte de vengeance mesquine qu'elle appréciait et qui la mit de bonne humeur. Après avoir avalé un morceau elle finit par prendre la parole. "Entrer". Une fois l'homme à l'intérieur elle se servit encore un peu avant de reprendre la parole. Le silence qu'elle instaurait était là pour montrer qu'elle était en position de force, et non pas lui. "Je vous en pris marchand, vous avez des réclamations, je vous écoute. Néanmoins avant toutes choses, pourriez-vous vous présenter ? J'aime savoir à qui je m'adresse." Une fois qu'elle eu prit la parole la princesse cessa de manger, elle était bien trop éduquée pour parler en mangeant et de plus la discussion qui suivait risquait certainement de lui rester sur l'estomac, alors autant de pas prendre de risque et de repousser la suite de son repas à plus tard. Bien évidement elle n'indiqua aucun siège au visiteur pour qu'il puisse s'assoir et ne l'invita surtout pas à partager son repas. Elle avait peut être la décence d'arrêter de manger, mais elle ne risquait pas de l'inviter à sa table, ce ne serait que lui faire trop d'honneur.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Tashar Calat'Shan

avatar

Date d'inscription : 17/02/2013
Messages : 40

MessageSujet: Re: La route est bloquée ! - Event   Lun 25 Fév - 22:30

Après avoir pris la parole pour demander une audience, Tashar dut attendre. Cela ne l'étonnait pas, et il y était préparé. Et habitué au froid comme à rester debout, l'attente ne le dérangeait pas. Il profitait de ce temps pour mettre au point divers plan. Certains étaient farfelus et les chances de réussites trop mince. Mais parfois une bonne idée pouvait en sortir. Enfin, il avait deux plans qui pouvaient tenir la route. L'un était d'envoyer la princesse, ou du moins ses gardes, et les mercenaires du camp à la chasse aux loups pendant que les marchands protégeaient eux-mêmes leurs marchandises. Le second consistait en un passage en force. Les deux plans nécessitaient une confrontation ouverte avec la princesse. Toutefois, la convaincre d'envoyer tous ses gardes au combat risquait d'être difficile. Mais il aimait les défis. Et dans le pire des cas, il resterait le second plan.

Il leva la tête pour regarder le ciel. Le ciel était souvent magnifique. Aussi bien le jour que la nuit. Il savait ce qui l'attendait dans cette tente. Il avait à faire à une noble riche, une princesse qui plus est, et trop proche du pouvoir... Mais en plus, il l'avait défié. Elle ne l'aimait donc pas, et allait tout faire pour le lui faire comprendre. Il doutait même d'obtenir une chaise. Il pourrait toujours s'asseoir sans invitation, même si l'énerver encore plus ne jouerait plus en sa faveur... Mais depuis qu'il l'avait vu, il avait l'étrange envie de faire ce qu'il pouvait pour l'ennuyer. C'était des envies qui lui prenaient de temps en temps. Ca lui avait déjà causé des ennuis, mais il s'en était toujours sortie. Cependant, c'était un tout autre poisson qu'il essayait d'attraper. Et il ignorait si son fil tiendrait... tout comme sa tête.

La Rose finit enfin par l'inviter à entrer. Il fit alors la princesse qui s'était fait porté de la nourriture. Manger pendant une audience... Il ne s'était pas trompé. Elle garda un instant le silence. Sans doute pour montrer qu'elle était en position de force. Tashar ne put s'empêcher un rapide sourire en coin. Ce n'était pas parce qu'elle était une princesse et qu'elle avait des gardes tout autour qu'elle était en position de force. Mais si cela l'amusait de le croire, il s'en voudrait de briser ses rêves tout de suite. Une chose était toute fois sur, il n'allait pas se laisser marcher dessus. Si elle pensait qu'elle assurait sa position de force en l'accueillant dans sa tente, d'autres pourraient prendre cela pour une retraite. Tashar la poussait dans ses retranchements. Tout était une question de point de vue. La princesse finit enfin par reprendre la parole et l'inviter à parler, et à se présenter. Sans toute fois l'inviter à s'asseoir.


-Je me nomme Tashar Calat'Shan, marchand et chef des marchands blancs, bien que cela ne doit rien vous dire.

Tashar sourit et s'inclina légèrement tout en gardant les yeux sur ceux de la princesse. Il se redressa rapidement et observa la tente un instant sans prendre la parole. Un tente bien sympathique. Un peu trop grand selon lui, mais bon, c'était pour une princesse après tout. Il regarda les gardes, observant l'une d'elle de haut en bas, comme pour la juger, puis il retourna son regard sur la princesse.


-Inutile de tourner autour du pot. Je viens vous demander de réunir tous vos soldats et de les envoyer éliminer ces loups en prenant sous leur commandement tous les gardes de caravanes présent dans ce camp. En envoyer moins, ce serait augmenter le risque d'avoir des blessés, et tout le monde veut éviter cela non? Et je suppose que vos soldats sont bien entraînés, sinon je ne peux que vous conseillez de trouver d'autres gardes. Votre garde devrait donc tout à fait être capable d'abattre quelques loups avec l'aide des mercenaires. Quant à la défense du camp dont vous parliez tout à l'heure... Nous sommes probablement en dehors de la zone de chasse, et même si nous étions dedans, je doute que nous soyons attaqués. Féroce ou non, des loups restent des loups. Ils s'attaquent aux proies les plus faibles. Avec les chariots nous restons imposants. Je coordonnerai les marchands pour organiser une défense, au cas où. Nous saurons nous protéger seul. Et si votre dragon n'est pas fait pour le combat, sa présence dans le camp devrait suffire à éloigner les loups. Et tout autre créature ou individu mal intentionné. Ceci est ma requête.

Tashar avait décidé d'indiquer directement son plan. Il aurait pu essayer de la convaincre en la conduisant à faire elle même ce choix, mais cela serait bien plus long et les chances de réussites restaient moindre. Au moins il aurait ainsi rapidement un réponse, et il pourrait alors insister si elle refusait, ce qu'il ne doutait pas au fond, et s'il ne parvenait pas à la convaincre, il passerait alors au second plan. Mais s'il pouvait éviter le passage en force, ce serait tout aussi bien. Car cela règlerait le problème de sa marchandise, mais pas des loups. La route resterait bloqué, et toutes ses marchandises devraient faire un détour...
Revenir en haut Aller en bas
Metis Adhbreith
Modératrice HRP/Fondatrice
avatar

Date d'inscription : 11/07/2011
Messages : 834

MessageSujet: Re: La route est bloquée ! - Event   Mar 26 Fév - 19:38

Le marchand en face d'elle ne semblait pas agacé. Non il ne semblait pas agacé d'avoir fait le piquet dehors ni même de devoir rester debout pour lui parler. Tsss il semblait même amusé par la situation comme sa courbette le laissant penser. Parodie de salue, il inclina la tête sans la quitter des yeux. Elle n'aimait pas ça, les ténébreux avaient des regards bien trop étrange et cela ne lui plaisait pas. Elle aurait préféré qu'il fasse preuve de plus d'humilité en s'inclinant au moins correctement. Mais apparemment se soumettre n'était pas dans ses plans. Après avoir observé un moment la tente il prit la parole pour lui faire une proposition. Bien que son arrogance agaçait au plus haut point la princesse, elle ne pouvait pas dire que son plan n'était pas astucieux. Envoyer les soldats pour chasser les loups et faire un cercle de défense avec les caravanes était en effet une bonne idée. Si tous ce passait comme prévu ils auraient de grandes chances de réussite.

Hum, voir que ce marchand n'était pas bête et avait même raison agaça profondément la jeune femme. Elle aurait préféré pouvoir le remettre à sa place en lui exposant sa bêtise, mais il avait décidément pensé à tout, même aux arguments qu'elle aurait pu avancer pour réfuter ses idées. Offrant toujours un visage impassible à son interlocuteur, la princesse était dans un état de cogitation intérieure. Devait elle céder et aider ce Tashar Calat'Shan à mettre son plan en place, ou garder sa fierté en refusant ? Quelle était sa priorité ici ? Continuer son chemin ou garder les apparences ? Continuer son chemin était bien plus important que sa fierté, mais en même temps son orgueil, démesuré, ne l'aidait pas à se décider. Cependant il fallait agir, elle n'allait pas rester assisse ici et attendre que les choses bougent toutes seules ! Il était de son devoir de régler la situation.

Se levant lentement elle entreprit de faire quelques pas avant de se retourner très calmement vers le marchand. "Malgré les apparences, Tashar Calat'Shan, je connais mon métier. J'ai donc entendu parlé de votre groupe de marchand bien que je l'avoue, je ne connaisse pas tous les détails de vos activités." Le ton de la princesse était froid, un peu dur, comme à son habitude. Bien qu'elle se sache en tort quand à sa façon de traiter la situation, elle n'avait aucune envie de reconnaitre ses fautes et préférait garder la tête haute.
"Après réflexion, il semble en effet que votre plan soi ingénieux. Envoyer les soldats combattre les loups et former un cercle défensif et imposant avec les caravanes pourraient nous permettre de nous défendre. Nous pourrons aussi faire un grand feu pour éloigner les bêtes lorsque la nuit tombera, ce qui ne serait tarder." Metis observa un moment ses soldates, pensive. Elle n'aimait pas les savoirs loin d'elle, mais en même temps il fallait faire quelque chose pour débloquer la situation. "Puisque vous semblez à ce point motivé, je vous laisse organiser les choses, prenez autant de gardes que nécessaire sauf deux qui resteront à ma disposition. Prenez vos dispositions quand au groupe d'attaque et organisez les défenses. Pour ma part j'attendrai ici un rapport régulier de votre part. Cet arrangement vous convient-il marchand Calat'Shan ?" Metis avait planté son regard déterminé dans les yeux du ténébreux. En ce moment elle était une négociatrice, une femme d'action et elle se devait d'être forte.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Tashar Calat'Shan

avatar

Date d'inscription : 17/02/2013
Messages : 40

MessageSujet: Re: La route est bloquée ! - Event   Jeu 28 Fév - 22:13

Tashar observa la jeune femme sans un mot de plus. Elle cachait bien ses pensées, mais il n'y avait pas trente six possibilités. Soit elle se rendait compte que son plan était plutôt bon, et dans ce cas il restait deux possibilités: qu'elle refuse de l'admettre, car elle était une princesse et lui un marchand qui la provoquait, ou bien qu'elle mette sa fierté un peu de côté pour accepter. Soit elle était plus intelligente que lui et avait un plan encore plus brillant, bien que peu probable, soit enfin, qu'elle soit idiote et qu'elle ne comprenne pas le plan. Ce dont il doutait aussi. Il la regarda faire quelques pas. Au moins semblait-elle réfléchir. C'était déjà ça.
Et elle finit par prendre la parole. Froide et dur, comme il pouvait s'y attendre, mais il savait passer outre. Il avait déjà traité avec des personnes plus ou moins riches et plus ou moins importantes, et les personnes qui se croyaient supérieures aux autres, se ressemblaient tous dans un certains sens... Enfin, la princesse aurait entendu parler de son groupe de marchand. Voilà qui l'honorait. Il était devenu certes riches et assez important chez les marchands, mais il avait encore du chemin à faire pour atteindre son objectif. Et pour devenir le plus riche et plus puissant des marchands. Enfin, qu'elle ne connaisse pas tous les détails sur ses activité, n'était pas étonnant. Mais elle finit par s'intéresser au plan.
Elle trouvait son plan ingénieux? Il faillit ouvrir la bouche en grand, mais se rattrapa à temps. Il avait réfléchis à ce plan avec les éléments qui étaient en sa possession, et il le trouvait lui-même plutôt bon, mais il s'attendait plutôt à quelque chose du genre de "c'est pas mal", ou "si on a pas mieux". Elle semblait donc accepter son plan. Elle remontait dans son estime. Faire un grand feu... Il l'avait déjà prévu, mais cela confirmait qu'elle n'était pas une noble idiote. Il semblait motivé? Non, pas du tout. Tout cela le fatiguait. Mais c'était son boulot après tout. Sa marchandise devait arriver à bon port et dans les temps, et s'il ne se bougeait pas lui-même, il n'y parviendrait pas. Si l'arrangement lui convenait? Il prit un instant de réflexion. Elle voulait garder deux gardes... C'était normal. Par contre, lui faire un rapport régulier... Comme sans doute la plus part des nobles, elle déléguait les tâches et ne faisait au final rien. Mais elle fournissait les soldats, elle avait donc droit à un rapport si cela pouvait lui faire plaisir. Il acquiesça donc.


-Très bien. Je vous ferais un rapport régulier. Ce sera un plaisir de vous revoir avec plus d'intimité.
Il sourit et se tourna vers l'une des gardes. Puis-je vous demander deux services? Le premier est de m'accompagner dehors pour que tout le monde sache que la princesse est d'accord, le second est d'aller ensuite prévenir vos collègues. Je vous laisse aussi décider si vous voulez partir le plus tôt possible ou attendre demain. On vous fournira dans tous les cas des torches au cas où. Bien, allons-y. Princesse.

Il s'inclina légèrement mais cette fois sans regarder la princesse dans les yeux et se dirigea vers la sortie. Maintenant, au boulot. Il sortit de la tente et avança légèrement. Certains marchands étaient déjà là pour savoir ce qu'il se passait. Tashar inspira un bon coup.


-Messieurs et Mesdames, votre attention je vous prie. La princesse impériale Metis Adhbreith, a décidé de nous sortir de notre impasse. Elle envoie sa propre garde pour nous débarrasser de ces loups. Il est évident que pour parvenir à vaincre ses loups en prenant le moins de risque possible, nous allons joindre à ses soldats, tous nos gardes. Oui, tous. C'est sans aucun doute la meilleure solution, donc si vous refusez de joindre votre, ou vos gardes, nous tous ici présent, nous nous en souviendrons.

Tashar fit signe à la garde qui l'accompagnait qu'elle pouvait accomplir son deuxième service. Il continua rapidement en expliquant que les gardes de caravanes seraient sous les ordres des soldates, et qu'elles auraient toute autorité lors de l'opération. Il passa ensuite à la défense.

-Nous sommes capables de nous défendre sans eux. Nous allons placer nos chariots en cercle, pour nous protéger et intimider d'éventuels animaux sauvages. Nous mettrons en place des tours de gardes sur plusieurs positions pour prévenir. En cas de problème pour la position de votre chariots, venez me voir. Pour l'ordre des gardes, nous verrons plus tard. Enfin, vous avez sans doute tous de quoi faire un feu non? Ce soir, nous allons faire un grand feu, pour nous réchauffer, et peut-être fêter la fin de ses loups! Allez, mettons tout cela en place sans agitation. Nous ne sommes pas non plus pressé, n'est-ce pas? Oh, et faites passer la consigne si quelqu'un ne l'a pas entendu.

Bien, il n'y avait aucune raison qu'un marchand décide d'en faire à sa tête. Si Tashar avait dit cela dès son arrivé, cela n'aurait pas été ainsi. Comme c'était aussi la consigne de la princesse, la plupart des marchands l'aurait fais sans plus y réfléchir. Mais certains n'avaient aucune confiance envers les nobles, et d'autres envers l'empire. En s'opposant ouvertement à la princesse, il s'était attiré leur confiance. Ils ne devaient donc pas poser de problèmes. Et les derniers qui pouvaient refuser, ne le feraient probablement pas face à sa menace. Menace discrète mais bien présente. Bref, tout devrait se passer sans problème. Il se dirigea vers sa tente où la Fouine était déjà en train de préparer son chariot pour le déplacer. Les gardes se dirigeaient quant à eux vers la tente de la princesse comme il en avait donné la consigne. C'était le plus simple comme point de repère. Il laissait aux soldates le soin de décider comment ils opèreraient.

*Avec le début de mon discours, si tout se passe bien, ils remercieront tous la princesse. Si tout se passe mal... J'en paierais le prix... Bon, il va falloir superviser la mise en place des chariots...*

Le cercle se fit plus rapidement qu'on pouvait le penser. Les marchands étaient plus ou moins habitué à ce genre de choses. Et mis à part quelques insultes sur des questions de priorités de chariots, il n'y eut aucun pépin. Les marchands assemblaient déjà le bois au milieu pour faire le feu et déplacer leurs tentes pour faire de la place au centre. Tashar se retrouvait au centre, où il avait placé une petite table et de quoi écrire. Il était en train d'écrire rapidement sur la feuille en réfléchissant. Mettre au point des tours de gardes n'étaient pas aisés, mais plusieurs marchands s'étaient déjà proposé pour veiller toute la nuit car ils n'arriveraient pas à dormir tant qu'ils ne sortiraient pas de cette situation. Et en plus, comme ils risquaient plus ou moins de faire un peu la fête ce soir, le bruit qu'ils feraient étant sensé faire fuir les animaux, il y aurait assez de personnes réveillés pour garder une surveillance constante. Lorsqu'il eut finit, il remit la feuille à la Fouine avec les derniers ordres. Et il se dirigea vers la tente de la princesse pour faire son rapport. Il s'arrêta devant la tente.

-Puis-je entrer pour faire mon rapport, princesse?
Revenir en haut Aller en bas
Metis Adhbreith
Modératrice HRP/Fondatrice
avatar

Date d'inscription : 11/07/2011
Messages : 834

MessageSujet: Re: La route est bloquée ! - Event   Dim 31 Mar - 22:25

(Et voila ! Avec beaucoup de retard...)

Le ténébreux acquiesça, signe qu'il allait coopérer. Bien, c'était déjà ça de fait. Grinçant intérieurement des dents quand à sa répartie sur "l'intimité", Metis préféra rester silencieuse tendit que Tashar s'occupait de régler ce qu'il avait à faire. Ainsi elle le vit s'adresser à une de ses gardes puis sortir avec elle, après une ultime révérence sans grande formalité. La princesse ne prit même pas la peine d'y répondre et préféra continuer tranquillement son repas. De là où elle était, elle pouvait entendre le discours du marchand sans problème. Il n'y avait rien à redire, ce n'était pas un trop mauvais orateur, il savait se faire écouter, imposer son autorité et surtout mettre en valeur son image. Bien, ce marchand n'était pas stupide, il avait compris que ce serait profitable pour lui de la mettre en valeur, tant mieux. Bon à présent que les sous-fifres s'occupaient des tâches ingrâtes, elle allait pouvoir se reposer un peu. Prenant quelques parchemins elle s'installa sur son lit de camp pour les étudier tranquillement alors que le jour avançait et commençait doucement à décliner.

A l'extérieur de la tente, les marchands s'étaient activés et le camp était à présent bien plus apte à se défendre. Cependant le temps commençait à jouer en leur défaveur et le jour n'allait certainement pas tarder à disparaitre. En constatant cela la garde que Tashar avait pris à part au début décida que le groupe armé n'irait rien tenter ce soir. Ce serait bien trop dangereux de laisser le camp sans défense en pleine nuit, même avec un feu de camp pareil. Non, elles partiraient le lendemain dès le lever du soleil. Cette décision prise la garde entreprit de retrouver le ténébreux qui se trouvait devant la tente de sa maitresse. Elle le salua d'une façon raide et militaire avant de prendre la parole.

"Marchand Calat'Shan, si vous êtes d'accords, ainsi que la princesse, la garde et moi aimerions rester ici ce soir et partir à la poursuite des loups demain. Je pense que tout le monde serait plus rassuré si jamais nous pouvions assurer la sécurité cette nuit".

Pendant ce temps, dans la tente, Metis avait finis d'étudier les parchemins et était à présent attablé à un écritoire. Toutes ses histoires de querelles entre marchands, ces rapports sur les différents marchés, les rumeurs que lui rapportaient ses espions, il lui fallait tout lire tout savoir. Se tenir au courant lui demandait beaucoup de temps, c'est pourquoi elle profitait toujours de moment creux comme celui-ci pour se mettre à jour dans ses affaires. Et heureusement qu'elle l'avait fait car elle avait presque oublié qu'il lui fallait impérativement rédiger une missive urgente à l'un de ses espions. Perdu dans son travail et dans les divers contrats qu'elle devait rédiger, elle mit un moment avant de comprendre que le ténébreux la sollicitait pour son rapport. Soupirant elle reposa sa plume, arrangea tout de même un peu sa coiffure (elle ne supportait pas de ne pas être présentable) et l'autorisa à entrer avec une voix forte et claire. Le marchand se présenta, accompagnée de sa garde, prêt apparemment à faire son rapport.

"Bien marchand, je vous écoute, comment se déroule les préparatifs ?"

Pendant ce temps là, loin du camp, une meute de loup rodait. Incroyablement gros et nombreux, ils formaient une meute extraordinaire par sa férocité et son potentiel destructeur. A l'affut et attendant que la nuit tombe, les loups se préparaient pour la chasse. Des odeurs d'hommes s'étaient fait sentir toutes la journée, ainsi que de nombreux bruits étranges pour ses créatures sauvages. En temps normal une meute de loups ne se serraient jamais attaqués à un tel convoi d'être humains. Le problème était que cette meute ne semblait pas si normal que cela. Bien plus fort et féroce, ils se sentaient de taille à affronter ceux qui envahissaient leur territoire. Ils étaient prêt, ce soir, ils partiraient en chasse, à la chasse à l'homme.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Tashar Calat'Shan

avatar

Date d'inscription : 17/02/2013
Messages : 40

MessageSujet: Re: La route est bloquée ! - Event   Mar 2 Avr - 12:24

Le marchand attendait devant la tente que la princesse daigne le laisser entrer pour écouter son rapport. Il avait fait son travail, et plutôt bien. Il avait hâte de faire son rapport pour aller enfin se reposer un peu. S'il se reposait une peu jusqu'à la tombé totale de la nuit, il pourrait peut-être tenir la nuit en plus. La fatigue commençait déjà, mais ce ne serait pas la première fois qu'il ferait une nuit blanche... Les marchands avaient récupérés leurs armes pour pouvoir se défendre. Son marchand avait récupéré la hache qui était caché dans son chariot, ainsi qu'une arbalète. Tashar pourrait peut-être la lui emprunté. Face à des loups, ou des brigands, ça lui serait plus utile que ses couteaux de jets... Enfin, il verrait cela par la suite. D'abord il devait tenir la princesse au courant...

La garda vint le saluer, trop raide à son goût, mais venant d'une militaire, il ne s'attendait pas à autre chose. Il se contenta d'incliner légèrement la tête pour la saluer. Elle désirait partir le lendemain à la chasse aux loups. Tashar acquiesça. C'était probablement plus prudent pour eux. Combattre de nuit contre des loups... Mais en même temps, cela n'arrangeait pas beaucoup le marchand. En envoyant les gardes à la chasse, ils étaient à la fois chasseur et appâts. Les loups seraient probablement plus enclin à attaquer des hommes armés qu'un convoi avec des hommes plus ou moins armés. Et plus le temps passé, plus la possibilité que les loups s'attaquent à eux augmenter. Il en était conscient. Les animaux commençaient à fuir, et il était de plus en plus difficile aux loups de trouver des proies capables de les rassasier... et une fois qu'ils auraient trop faim, ils n'auront aucune hésitation à attaquer le convoi. Il n'avait plus qu'à croiser les doigts pour espérer qu'ils ne soient pas attaquer avant que les gardes partent en chasse.
La garde voulait également protéger le camp pour la nuit. Tashar la regarda un instant avant d'examiner le camp autour de lui. Elle avait raison, cela rassurerait tout le monde. Et ce ne serait pas de trop. Cependant, si les gardes se fatiguaient trop cette nuit, ils auraient plus de mal pour partir à la chasse. Les marchands avaient besoin d'eux en forme pour cette chasse. Tashar réfléchit rapidement avant de se décider.


-Très bien. Je placerais les mercenaires pour aider les marchands à monter la garde. Il vaut mieux que vous soyez en forme en cas d'affrontement avec les loups. Mais si vous tenez tout de même à surveiller le camp, faites une petite patrouille qui longera les défenses. Il faudra surtout être prudent dans la direction vers laquelle souffle le vent. C'est la méthode des loups ordinaires... S'ils viennent dans la direction opposée, les chevaux les sentiront et nous alerterons...


La princesse décida de le faire entrer avec la garde. Elle était enfin prête à écouter son rapport. Il entra et inclina son buste pour saluer la princesse. Il regarda une nouvelle fois l'intérieure de la tente avant de parler.

-Tout se déroule bien. Les chariots forment déjà un cercle. J'ai demandé à ce que chacun mette ce qu'il pouvait en-dessous des chariots pour limiter le plus possible l'accès aux loups... Le feu central est prêt et j'ai également demandé à ce qu'on place des torches en-dehors du cercle. Tant qu'elles brûleront, si elle ne maintient pas les loups à distance, elles nous permettra au moins de les repérer de plus loin. J'ai enfin ordonné qu'on construise un abri près du feu, qu'on pourra utiliser en cas de blessé...

Près du feu pour qu'ils soient au chaud, mais il était difficile de savoir si l'abri allait rester debout après une attaque, et s'il n'y aurait pas trop de blessés... Tashar avait un mauvais pressentiment, mais peut-être que tout se passerait bien. Il le fallait... Dans tous les cas, il avait fait tout ce qu'il pouvait pour améliorer la défense du camp. S'il avait à sa disposition plus de gardes ou même simplement de pics, il pourrait encore améliorer tout cela, mais pour l'instant il n'avait plus d'idée. Il soupira puis continua son rapport.

-Votre garde a décidé de rester cette nuit pour protéger le camp. Je placerais donc les mercenaires avec les marchands pour surveiller le camp. Mais je ne peux que vous conseillez de garder une arme à côté de vous... Oh, et de bien attacher vos chevaux.


Si les loups attaquaient et s'ils parvenaient à pénétrer dans le camp, ce dont il ne doutait pas, les chevaux paniqueraient. Et si les chevaux étaient mal attachés, ils risquaient de faire plus de blessés encore que les loups. Et il fallait espérer aussi que seul les chevaux paniques, et pas les hommes... Trop d'espérance... Trop de si. La nuit pouvait très bien se passer sans attaque, ou subir l'attaque mais la maîtriser sans soucis. Mais elle pouvait tout aussi bien très mal se passer. Il y avait trop de choses qu'il ne maîtrisait pas.

*De toute façon, je ne peux plus rien y faire. Les gardes devraient limiter les dégâts, dans tous les cas...*
Revenir en haut Aller en bas
Metis Adhbreith
Modératrice HRP/Fondatrice
avatar

Date d'inscription : 11/07/2011
Messages : 834

MessageSujet: Re: La route est bloquée ! - Event   Mer 15 Mai - 12:37

Metis écouta le rapport du marchand avec attention. Elle n'était pas tombée sur un incompétent. Cela facilitait grandement les choses et lui évitait de devoir tout faire. Organiser la défense d'un camp n'était pas vraiment son domaine d'expertise. En général elle laissait les tâches ingrates comme celle-ci à ses subordonnées en charge de la sécurité et tout ce passait bien. Cependant ici la situation était un peu différente, il ne s'agissait pas que d'elle et de quelques soldates, mais plusieurs dizaines de personnes. Metis était insensible mais pas cruelle non plus, elle ne pouvait pas partir et laisser ces gens à leur sort. Elle se devait de faire quelque chose, par devoir si ce n'est pas humanité. Ah comme il aurait été plus facile d'enfourcher Souveraine et de partir directement vers sa destination. Oui voilà qui aurait été bien aisé et tellement plus simple... Mais la voie de la facilité n'est pas toujours la meilleur, elle le savait bien. Cependant il était parfois si tentant de céder à cette facilité bienfaitrice qui semblait pouvoir régler tout les problèmes en un claquement de doigt. Un marchand un peu trop présomptueux ? Une tête qui tombe. Un passage bloqué ? Rien qu'un dragon ne puisse franchir. Mais non, elle ne pouvait pas agir ainsi. Malgré son affreux caractère elle ne pouvait pas faire cela.

"Bien je vois que vous semblez avoir la situation en main..." Son ton était froid, comme à son habitude, mais avec un petit côté militaire qui lui venait d'on ne sait où, en plus. Certainement une influence de son frère qui l'avait déjà amené une ou deux fois en campagne sur le terrain pour lui montrer "la réalité du monde extérieur".
"Ne vous inquiétez pas pour les chevaux, ce sera fait, quand à garder une arme... Croyez-vous qu'un dragon sera assez efficace ?" Metis accompagna cette déclaration d'un petit rictus ironique. Bien entendu qu'un dragon serait suffisant ! Même si elle ne savait pas cracher de feu Souveraine restait un monstre d'écailles et de griffes tranchantes. Si les loups attaquaient la princesse comptait bien grimper sur le dos de sa compagne et participer à la bataille à sa façon. Elle ne savait pas se battre mais elle savait parfaitement contrôler sa compagne écailleuse. Si les loups venaient, ce serait un carnage. D'une certaine façon cette pensée la fit sourire intérieurement. Un sourire cruel et mesquin. Ne serait ce pas merveilleux de pouvoir se battre ainsi ? Toute puissante ? Oui cette idée était des plus sympathique. Cependant la princesse était réaliste. Si les loups venaient elle ne serait certainement pas aussi brave que dans ses fantasmes.

"Si vous n'avez rien de plus à faire je propose que nous prenions tous du repos, la nuit va être longue."

En prononçant ses mots elle se replongea dans ses parchemins tout en faisant un petit signe de tête en signe de froide salutation. Il lui fallait finir de rédiger cette missive avant d'aller se coucher. Et encore elle n'était pas prête de dormir car il allait falloir préparer un plan de combat et d'évacuation d'urgence aussi.
Quand le marchand fut partie elle demanda à sa garde d'approcher et lui demanda de veiller à ce que les chevaux soit effectivement bien attachés, comme le marchand l'avait suggéré. Ça ne lui plaisait pas à Metis de devoir utiliser les bonnes idées des autres, elle avait l'impression d'être soudain incapable de penser par elle-même. Mais bon, elle n'avait pas le choix. Ensuite elle demanda à ce que l'on veille que Souveraine vienne se coucher juste à côté de l'entré de sa tente, ainsi si quoi que ce soit arrivait elle pourrait avoir facilement accès à son arme la plus dangereuse. Enfin elle demanda à la jeune femme de voir s'il n'y avait pas un éventuel chemin de fuite pour les marchands si les loups se relevaient réellement trop forts. Fuir était la dernière option, celle à utiliser en tout dernier recours. Metis priait intérieurement pour que personne ne soit à réduit à une telle extrémité. Fuir la nuit dans les montagnes était tout simplement suicidaire...

Une fois les dernières tâches effectuées, la jeune femme pu enfin prendre du repos. Troquant sa robe contre un pantalon souple argent et un haut assortis avec une large écharpe de fourrure, la princesse partie se coucher. Si jamais les loups attaquaient ses vêtements seraient suffisamment chaud et ample pour qu'elle puisse sortir et bouger à sa convenance. Agitée de milles pensées, Metis mit un long moment avant de tomber dans un sommeil agité. Soudain un cris la réveilla. "Les loups arrivent ! Les loups arrivent ! Ils sont sur le flanc de la montagne, ils arrivent !" Se levant d'un bond la jeune femme rajusta ses vêtements, prit de temps de se faire une queue de cheval avant de sortir de sa tente. Dehors les marchands et les gardes s'agitaient, sur leurs gardes. Le combat n'avait pas encore commencé et les deux camps semblaient se juger, sans savoir quoi faire. Metis profita de ce moment de répit pour réveiller Souveraine qui dormait malgré le vacarme des hommes et des chevaux. Une fois la dragonne debout, la princesse monta sur son dos, prête à agir, enfin elle l'espérait, si les choses venaient à mal tourner.


Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La route est bloquée ! - Event   

Revenir en haut Aller en bas
 
La route est bloquée ! - Event
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» bloqué a la route de glace :(
» Bloqué route 119, HOENN
» Bloqué route 365
» Bloquée à Azuria
» [Bloqué] Deuxième énigme de la route de glace

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tuatha de Dearmad :: Le Passé :: Anciennes aventures-
Sauter vers: