AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Sur le rivage de mon histoire [SOLO]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Müwilln Arishka

avatar

Date d'inscription : 26/12/2013
Messages : 36

MessageSujet: Sur le rivage de mon histoire [SOLO]   Ven 27 Déc - 21:45

Sur le rivage de mon histoire

Müwilln

Just au new start, just a new life, just a new hope
Müwilln se réveilla tôt ce jour-là; le soleil n'était pas levé encore, et le sable paraissait presque noir sous les rayons gris de la lune, qui était sur le point de se coucher. Elle se leva, frissonnant dans la fraîcheur de la nuit, et jeta un regard sur les dernières étoiles. Elle qui avait passé sa vie dans la forêt dense, elle ne se lassait pas de les observer, ces lueurs du ciel. Ici, sur le rivage de l'Oubli, il n'y avait que la mer pour seul paysage, et, à l'horizon, le ciel et l'eau se confondaient parfois. Mais ce paysage de rêve, elle ne le verrait sans doute plus dès ce soir...

Après avoir observé le soleil se lever sur l'eau calme, elle décida de prendre un dernier bain. Ces derniers jours, elle les avait passés à marcher les pieds dans l'eau, tranquillement, nullement pressée d'atteindre sa destination. Elle avait un monde entier à découvrir et toute une vie pour le parcourir, et comptait profiter de chaque nouveau paysage sans se presser. C'est donc le sourire aux lèvres qu'elle laissa son sac, sa tunique et son pantalon derrière elle et qu'elle courut nue jusqu'à l'eau claire, miroir du soleil levant et du ciel orangé. Elle continua de courir dans l'eau jusqu'à ce que celle-ci lui arrive à la taille, et plongea pour ressortir quelques mètres plus tard. Tidus, le Matma'th qu'elle avait apprivoisé, était accroché à son épaule, trempé et traumatisé, piaillant de peur.

-Désolée, Tidus, je t'avais oublié.

Elle le décrocha précautionneusement de son épaule, où les griffes du pauvre animal avaient laissé des lignes sanglantes, et le tint dans ses mains, le frottant doucement pour le réchauffer, tout en lui adressant d'une voix douce des paroles rassurantes. Elle resta là un moment, admirant l'eau claire et le sable blanc qui s'étendaient à perte de vue, puis fit demi-tour et retourna à ses affaires. Après s'être laissée sécher au soleil une petite demi-heure, elle se rhabilla. Ses cheveux étaient encre humides, mais ils ne sécheraient de toute façon pas avant des heures. Autant se mettre en route tout de suite. Tidus agrippé à son épaule, sa sacoche sur en bandoulière et son luth dans le dos, elle reprit sa marche.

Cela faisait presque trois mois déjà qu'elle avait quitté les siens, et elle commençait à se demander si elle atteindrait le Pays d'Or un jour. Elle ne s'était certes pas lassée du magnifique Rivage de l'Oubli, mais il était grand temps d'avancer et d'en voir plus. Il était temps de quitter les terres d'Yla. Elle était partie de l'Est de la Forêt des Lucioles et avait directement rejoint la mer, avant de longer la grève. De cette manière, bien qu'elle n'ait jamais vraiment vu de carte, elle savait qu'elle finirait par arriver en Pays d'Or. Elle ne savait juste pas réellement comment elle saurait quand elle y serait. Après tout, si elle se souvenait bien des récits de sa mère, la mer bordait le pays d'or, et leurs plages n'étaient pas si différente de celle qu'elle parcourait à cet instant... Mais tant qu'elle verrait encore la forêt de l'obscur à sa droite, elle serait encore en Yla, cela elle le savait.

La forêt finit par disparaître de sa vue, remplacée par des landes vertes et ondulantes. Le soleil était à son zénith, et Müwilln sentit une brise fraîche soulever ses cheveux arc-en-ciel. Elle s'éloigna de la mer pour poser le pied sur cette herbe douce qui recouvrait tout le sol, une herbe plus douce et plus verte qu'elle n'en avait jamais vu. Elle en cueilli quelques brins pour les porter à son nez; cela sentait le soleil et la mer à la fois, ainsi que la terre humide. Elle sourit.

-Tu as vu ça, Tidus ? On est au Pays d'Or.

Le Matma'th émit une sorte de bruit guttural. Elle comprenait parfaitement ce qu'il voulait lui dire, comme toujours. Il était aussi excité qu'elle par ce nouveau paysage. Enfin, la vraie vie semblait s'étendre sous leurs pieds.
Revenir en haut Aller en bas
 
Sur le rivage de mon histoire [SOLO]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [FB Solo] Bout d'histoire d'une grande guerrière du Puma
» Histoire de Famille [Solo]
» Pages d'histoire des hommes et des femmes d'Haiti et leurs épisodes
» Page d'histoire: Tiresias Augustin Simon Sam, president.
» Petite histoire aux grandes aventures :D

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tuatha de Dearmad :: Les Terres d'Yla :: Le rivage de l'oubli-
Sauter vers: