AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Entre Mer et Terre (Eydis Sevarim)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ambre Bellamy
Admin/Fondatrice
avatar

Date d'inscription : 10/07/2011
Messages : 999

MessageSujet: Entre Mer et Terre (Eydis Sevarim)   Sam 25 Jan - 14:38


- Relevez la voilure, Graham, prends la barre, Basil tu remplaces la vigie ! Je veux qu’on sorte de là avant les premières bourrasques !

Le navire était en effervescence, l’équipage courrait dans tous les sens, et Ambre n’avait pas un instant de repos. Elle s’était levée avec un mauvais pressentiment qui s’était accentué au cours de la journée, jusqu’à ce qu’elle décide de prendre des mesures. Une tempête approchait, c’était indéniable, et si le navire n’atteignait pas le rivage rapidement, il serait pris au cœur de l’ouragan. Ils n’étaient désormais plus très loin d’Yla mais la navigation en ces lieux était difficile. Il n’était pas rare de croiser des hauts fonds et des bancs de sable et ils étaient obligés de ralentir l’allure afin de ne pas s’échouer.

Après une brève escale sur l’Île pour contenter les marins, ils avaient été forcés de repartir vers le Nord, les voiles d’un convoi de navires Barahy ayant été aperçu vers le sud. Elle avait beau être téméraire, elle ne voulait pas se risquer à la bataille avec eux sans être sûre de gagner, pas en terrain hostile du moins. Ils avaient donc décidé de rejoindre le rivage de l’oubli où ils pourraient réparer les quelques dégâts causés par un précédent abordage et se reposer, et qui sait, peut-être même se ravitailler s’ils réussissaient à trouver un coin pas trop éloigné de la lisière de la forêt.
Mais l’heure n’était pas à la rêverie et à la prévision, et Ambre avait besoin de toutes ses facultés mentales pour diriger le navire. Une brise commençait à se lever et les poussait dans la bonne direction, mais cela n’était pas bon signe : la tempête était imminente.

Tout le problème d’accoster le rivage était qu’il n’y avait nul point suffisamment protégé ou presque… Si elle se rappelait bien de son premier séjour dans le coin, l’embouchure d’un fleuve était assez proche et ils pourraient s’enfoncer suffisamment dans les terres pour échapper au cyclone, mais il fallait faire vite.

Enfin, elle entendit des cris venant du grand-mât. Les mots furent emportés par le vent, mais le message était clair : la terre était en vue ! Deux possibilités s’offraient à elle : continuer à ce rythme en espérant arriver à temps ou bien sortir toute la voilure pour accélérer, tout en s’offrant une meilleure prise au vent. Elle n’avait jamais été prudente, et elle choisit la deuxième solution. A peine les voiles furent-elles déployées que le navire gagna de la vitesse. Le rivage approchait à vue d’œil, on le distinguait désormais très nettement du bastingage… Et ! Hourra ! L’embouchure était bien là, les cartes étaient exactes et sa mémoire intacte.

La pirate retint d’afficher un sourire triomphant : ils n’étaient pas totalement tirés d’affaire… Le rivage était dangereux. L’Océan glissa sur le fleuve sans accroc, et ils le remontèrent sur plusieurs centaines de mètres, ralentissant au fur et à mesure qu’on rangeait la voilure. Ils s’arrêtèrent enfin suffisamment loin de la forêt pour apercevoir toute silhouette qui s’en échapperait. La distance était toutefois raisonnable, et elle pourrait envoyer plusieurs hommes chercher du bois dès qu’ils jetteraient l’ancre.

Le vent s’était levé mais il n’y avait aucun nuage dans le ciel, et le soleil se couchait. Ils passeraient sûrement la nuit à bord en fin de compte. Le premier quart commença, mais Ambre restait accoudée au bastingage tandis que tombait le crépuscule. Elle fixait les arbres au loin, qui noircissaient alors que la nuit tombait et eut un frisson. Qui sait ce que ces branches cachaient….


HRP et précisions:
 

_________________
____________________________

Fiche & mémoires
Revenir en haut Aller en bas
http://dearmad.forumgratuit.org
Eydis Sevarim

avatar

Date d'inscription : 28/12/2013
Messages : 5

MessageSujet: Re: Entre Mer et Terre (Eydis Sevarim)   Dim 26 Jan - 11:49

Très tôt ce matin Eydis s'était rendu sur le rivage de l'oubli, rares étaient les moments ou il s'y rendait mais il adorait ce lieu ou terre et mer se rejoignaient... Il passa de longues heures dans l'eau, bercé par les vagues... Il préférait se laisser porter que nager, il avait beaucoup de mal à cause de son corps de naga plutôt fait pour vivre sur terre ; mais peut-être qu'un jour avec de l'entraînement il pourrait y arriver ? La forêt et la mer, il ne pouvait se séparer de ces deux choses, jamais il n'avait quitté les terres d'Yla, de peur de voir ces deux merveilles disparaître... Mais il réfléchit et se dit que ce qu'il pensait était absurde, une forêt ne peut pas disparaître comme ça, de plus il n'est pas le seul à y vivre... Ce n'est pas sa forêt, mais celle de toutes les créatures y vivant ! Oui, maintenant il en était sur, l'envie de voyager s’emparait de lui, il avait envie de découvrir des choses, de se civiliser, sa vie serait beaucoup plus passionnante que s'il restait dans sa solitude, mais il restait quand même craintif et méfiant vis à vis des hommes... Peut-être quelqu'un pourrait-il, un jour, lui apprendre à faire confiance... ? Il passa un long moment à rêver... Voyager, découvrir, quelles choses fantastiques !

Les rêveries d'Eydis prirent fin quand il aperçu une étrange silhouette flotter sur les eaux. Méfiant, il se cacha derrière un rocher tout en continuant d'observer la chose. L'ombre était maintenant suffisamment proche pour que le jeune homme puisse voir que c'était en fait un navire avec à son bord tout un équipage affairé à des tâches diverses, Eydis avait entendu parler de ces bateaux dans son enfance lorsque ces parents lui contaient de grandes histoires parlant d'hommes vivant sur de grands navires à la recherche de trésors... Curieux, il sortit de l'eau pour suivre discrètement le trois-mâts qui avait pris la direction d'un fleuve s'étendant loin sur les terres d'Yla. Le temps était passé à une vitesse folle aujourd'hui, si bien que quand le serpent quitta le rivage, le soleil était déjà en train de se coucher...

Eydis était bien content de quitter la plage pour l'herbe fraîche, il se déplaçait plus vite que sur le sable humide qui entravait ses mouvements. Après de longues minutes à ramper vers le navire, le naga arriva à le rejoindre, il faisait maintenant nuit et sa discrétion n'en serait que renforcée. Il grimpa sur la coque du navire, non sans mal, et se hissa sur la cloison du navire ; mais ce n'est qu'une fois perché qu'il s'aperçut qu'un jeune homme montait la garde, face à lui ! Surpris, Eydis perdit l'équilibre en voulant rebrousser chemin et s'étala lamentablement sur le sol de bois...
Revenir en haut Aller en bas
Ambre Bellamy
Admin/Fondatrice
avatar

Date d'inscription : 10/07/2011
Messages : 999

MessageSujet: Re: Entre Mer et Terre (Eydis Sevarim)   Dim 26 Jan - 18:37


La nuit était finalement tombée, mais Ambre avait décidé de rester regarder les étoiles. Elle ne se lassait pas du spectacle de la voûte céleste lorsque le ciel était dégagé. La Lune ne s’était pas levée, et le noir d’encre des cieux laissait apparaître petit à petit les constellations. Soudain, elle entendit un bruit provenant du rivage, non loin du navire. Tous sens en alerte, elle se mit à scruter l’obscurité, retenant presque sa respiration pour mieux entendre, mais plus rien ne semblait bouger.

Elle se calma, et décida qu’il était peut-être l’heure pour elle de se retirer, elle avait eu une longue journée, ses oreilles lui jouaient des tours et ses nerfs étaient tendus. Elle soupira et se dirigea donc vers la poupe, où se trouvait sa cabine, quand soudain elle entendit un bruit venant de derrière, suivi pas des cris. Elle se précipita sur le pont où deux hommes montaient normalement la garde. L’un d’eux venait d’arriver en courant, tandis que l’autre tenait une épée dans sa main qu’il pointait en direction d’un intrus…

Qu’étais-ce exactement ? Au premier coup d’œil elle avait cru à une bête sauvage, mais en y regardant de plus près, elle distinguait des bras et une tête humaine. Sans réfléchir plus longtemps, elle sorti son pistolet et le braqua sur le nouveau venu, puis se tourna vers un des deux matelots :

- Toi là, va chercher de la lumière, et vite !

Elle ignorait si la chose la comprenait, mais dans le doute elle lui ordonna de ne pas bouger.
L’homme revenait en trottinant, une lampe à huile allumée à la main. La flamme dégageait un halo fantomatique et Ambre sursauta en éclairant celui qu’elle menaçait de son arme. Qu’était-il ? Son visage était celui d’un homme et croiser son regard l’avait pétrifié : il pensait, c’était évident. Si ce n’était pas un animal alors qu’était-ce ?

- Qui es-tu et… Que viens-tu faire ici ? Comprends-tu ce que je dis ?

Elle ne lâchait pas son pistolet, craignant quelques mouvements brusques, et elle avait l’autre main sur le pommeau de son épée. Elle se tourna à nouveau vers les deux pirates.

- Que l’un de vous aille réveiller Graham et quatre hommes, ce sera plus sûr. Désormais je veux que les quarts soient effectués par groupe de quatre personnes.

Le marin disparut et elle resta seule  sur le pont avec l’homme qui portait la lumière et l’étrange individu. Elle essayait de passer sa mémoire au crible mais jamais elle n’avait entendu parler de telles créatures. Il était très clairement humain pour la partie haute du corps, mais la longue queue reptilienne enroulée dissipait tous les scrupules qu’elle pouvait avoir à menacer ainsi un inconnu. De plus, il était malvenu de sa part de se glisser ainsi à bord de son bâtiment en pleine nuit, elle n’était pas du genre à tolérer les passagers clandestins.


_________________
____________________________

Fiche & mémoires
Revenir en haut Aller en bas
http://dearmad.forumgratuit.org
Eydis Sevarim

avatar

Date d'inscription : 28/12/2013
Messages : 5

MessageSujet: Re: Entre Mer et Terre (Eydis Sevarim)   Dim 26 Jan - 21:52


Eydis mit un temps avant de se redresser, on entendait des voix et des bruits de pas, on ordonna au naga de ne pas bouger et lui posa des questions, qui était-il, que faisait-il ici, et même s'il comprenait ce qu'on lui disait... ! Eydis regarda autour de lui, il était encerclé par ce qui semblait être un groupe de pirates, derrière eux se trouvaient l'homme qui montait la garde et un autre porteur de lumière...

Le premier était beaucoup mieux habillé que les autres, le serpent se demanda si c'était le capitaine... En tout cas il s'était mis dans le pétrin et il se plaignait maintenant de sa curiosité. Il remarqua alors la main du capitaine qui le visait avec un... pistolet ! Eydis n'avait jamais réellement vu cette chose mais selon ce qu'il avait entendu c'était une arme dangereuse. Il leva les mains et s'adressa au meneur :

-Hey, calmez-vous, je ne suis pas venu faire quoi que ce soit de mal ! Excusez-moi, hem, je n'avais jamais vu de pirates ou de navires et ma curiosité était plus forte que moi... C'est embêtant, héhéhé...

Le jeune homme craignait ce groupe de pirates, déjà qu'il n'aimait pas vraiment être avec des inconnus, si en plus ces inconnus étaient des pirates ! Le naga se sentait très mal à l'aise et essayait de détendre l’atmosphère du mieux qu'il pouvait.

-Encore une fois, je tiens à m'excuser. Vous savez, c'est pas commun des pirates, surtout ici... Je me nomme Eydis, Eydis Sevarim.

Afin d'apaiser le capitaine le plus possible, Eydis fit une révérence, il en avait entendu parler, encore une fois, dans les contes de son enfance, cela servait à montrer aux personnalités importantes qu'on les respectait.

-S'il vous plaît, pouvez vous baisser cette arme ? Vous n'avez rien à craindre de moi, je suis seul et vous avez tout votre équipage !

Le reptile observait le jeune homme qui pointait son arme sur lui, charismatique et élégant, son apparence était tout de même troublante, voir envoûtante, ses yeux rouges, sa peau pâle et ses longs cheveux blancs faisaient penser à un vampire... Les autres pirates, eux, étaient vétûs de vêtements plus classiques, comme des chemises et des pantalons, il était donc clair que le capitaine était nettement plus fortuné que ses pirates; ceux-ci avaient un air imposant qui, avec les armes, inspirait vraiment un sentiment de peur...

L'ambiance se faisant de plus en plus lourde à la vue de toutes ces armes ; Eydis se recroquevilla contre une paroi, se faisant tout petit devant ces grands monstres....
Revenir en haut Aller en bas
Ambre Bellamy
Admin/Fondatrice
avatar

Date d'inscription : 10/07/2011
Messages : 999

MessageSujet: Re: Entre Mer et Terre (Eydis Sevarim)   Jeu 20 Fév - 15:18


Elle s’y attendait à moitié, mais elle dut retenir un sursaut quand son étrange invité se mit à parler. Comment aurait-elle pu deviner qu’il serait aussi humain dans sa réaction ? Elle restait néanmoins méfiante, comme la plupart des gens, elle n’aimait pas l’inconnu car elle ne supportait pas de ne pas maîtriser la situation. Ses hommes revenaient déjà, accompagnés d’autres matelots, elle était restée silencieuse en les attendant, écoutant avec attention les interjections du mi-homme.

Dès qu’il fut encerclé, elle baissa lentement le canon de son pistolet et fixa son interlocuteur.

- Eh bien … Eydis Sevarim, j’ignore ce que tu es et ce que tu cherchais ici, mais il faudra attendre l’aube pour me l’expliquer, je ne peux décemment pas te laisser filer dans la nature désormais…

D’un geste de la tête, elle fit signe à deux hommes de s’approcher de lui.

- Amenez le aux fers, mais ne lui faites pas violence, je veux simplement qu’il soit surveillé la nuit durant.

Les cabines réservées aux prisonniers n’étaient que rarement utilisées, et certaines d’entre elles renfermaient un bric à brac sans nom. Des tonneaux vides, d’autres moins vides, des morceaux de tissus et de voiles roulées, on trouvait de tout ici. L’air était assez lourd car on ne pouvait jamais aérer correctement l’entrepont, mais on s’y faisait rapidement. A moins qu’il ne soit claustrophobe, il ne devrait pas passer une mauvaise nuit.

Elle était épuisée et ne pouvait pas se permettre de prolonger sa veille trop longtemps aussi elle attendit que ses hommes conduisent le naga à sa « cabine » provisoire avant de s’éclipser. Deux hommes montaient la garde, elle n’avait pas à s’en faire, il n’aurait qu’à dormir. C’était étrange de découvrir ainsi des choses insoupçonnées à son âge. Yla était bien mystérieuse. La puissance des grandes forêts la fascinait et l’effrayait, comme une entité divine que l’on craindrait tout en la vénérant. Et puis, la mer, sa seule famille, était bien souvent trop loin des troncs sinueux, elle n’aimait pas s’aventurer là-bas, elle se sentait bizarrement à découvert… A peine entrée dans sa cabine, elle s’écroula sur son lit et sombra dans un sommeil sans rêves.

Les premières lueurs du jouer la tirèrent de sa léthargie assez tôt, et en quelques instants elle fut sur pied. Elle ne se rappela pas immédiatement de la soirée de la veille, mais quand ce fut le cas, elle saisit deux pommes dans la corbeille à fruits de son bureau et descendit vers les cabines intérieures. Les pirates ne disaient pas un mot, et elle leur demanda sobrement de partir tandis qu’elle se plaçait en face de la grille qui la séparait du prisonnier. Elle lui tendit une pomme, légèrement hésitante.

- Très bien, je ne vais pas te garder ici toute la journée, mais j’ai besoin de savoir qui tu es et quelles sont tes intentions. Je n’ai pas beaucoup de temps à t’accorder, je t’écoute. Mon nom est Bellamy et tu es ici sur mon bâtiment. Pirates ou pas, peu importe en ces lieux.

HRP:
 

_________________
____________________________

Fiche & mémoires
Revenir en haut Aller en bas
http://dearmad.forumgratuit.org
Eydis Sevarim

avatar

Date d'inscription : 28/12/2013
Messages : 5

MessageSujet: Re: Entre Mer et Terre (Eydis Sevarim)   Dim 23 Mar - 12:10


De nombreux hommes firent leur entrée sur le pont, encerclant le naga dont la crainte n'avait cessé d'augmenter depuis qu'il était arrivé sur ce maudit navire. C'est seulement à ce moment la que le capitaine baissa son arme et adressa la parole au serpent. Il avait l'air de se méfier d'Eydis et il n'était pas prêt à le laisser repartir aussi facilement. L'homme ordonna à deux de ses compagnons de surveiller l'intrus, apparemment celui-ci allait devoir passer une très bonne nuit au fond d'une sombre cellule...

"Quoi ? Mais... Vous n'avez pas le droit de m'enfermer comme ça !"

Le jeune homme se débattit comme il put, mais il n'était pas assez fort face aux deux pirates et il fut très vite maîtrisé... Malgré la volonté du capitaine de ne point faire violence au naga, il fut quand même traîné au sol pendant toute la durée du "trajet" jusqu'à sa cellule. Une fois enfermé, Eydis observa attentivement sa "cabine", celle-ci était, en partie, remplie de tonneaux de tailles différentes. Il y faisait une chaleur étouffante, mais c'était plutôt agréable pour le naga qui avait du sang froid coulant dans ses veines, finalement la nuit n'allait pas être si terrible !

Parmi l'amas de tonneaux de tailles diverses, l'homme-serpent en trouva un d'une taille convenable pour permettre à son corps massif d'y entrer. Il ne lui fallut pas plus de quelques secondes pour se lover dans la couchette improvisée, rendue confortable par le corps souple d'Eydis. Quelques minutes plus tard, le jeune homme était déjà plongé dans un profond sommeil.

Le lendemain matin, le capitaine du navire, dont le nom était apparemment "Bellamy", vint voir très tôt Eydis pour lui poser différentes questions. Le reptile mit quelques minutes à réagir à l'arrivée de Bellamy, il se redressa et s'étira de tout son long et descendit lentement de son tonneau. Une fois bien réveillé, il s’aperçut de la présence du pirate, lequel lui tendait une pomme, non sans hésitation... Le serpent s'avança, prit la pomme et l'avala toute entière sans prendre la peine de mâcher, il était affamé et son estomac de monstre n'aurait aucun problème à digérer ça de toute façon. Il se décida enfin à regarder l'homme dans les yeux, puis lui répondit.

"Je pense que nous sommes partis sur de mauvaises bases... Je me nomme donc Eydis Sevarim, je suis un naga vivant modestement dans la Forêt de Croc'h Ranagh située non loin d'ici,je passe la plupart de mes journées à chasser et j'ai l'habitude de vivre seul, la plupart des autres êtres vivant sur ces terres me traitant comme un monstre... Comme je vous l'ai déjà dit hier, je n'avais aucune mauvaise intention en m'introduisant sur votre « territoire », ce n'est que la curiosité qui m'a poussé à le faire."

Le naga marqua une pause, profitant de l'occasion d'être près du pirate pour mieux l'observer. Celui-ci était très fortuné, on ne pouvait pas en douter, le personnage était aussi très charismatique et on pouvait très bien s'imaginer qu'il était très doué pour parler, Eydis tenta alors de négocier quelque argent avec lui.

"Mais, dites-moi, qu'est-ce qu'un pirate aussi riche que vous peut bien vouloir faire sur les Terres d'Yla ? Il n'y a, je crois, aucun trésor ou autres richesses en ces lieux... Néanmoins, je connais ces lieux mieux que quiconque, et si vous avez besoin d'un guide, vous ne trouverez pas meilleur compagnon qu'un naga", rajouta-t-il en souriant à Bellamy, dévoilant ainsi ses crocs et sa langue de serpent perfide.
Revenir en haut Aller en bas
Ambre Bellamy
Admin/Fondatrice
avatar

Date d'inscription : 10/07/2011
Messages : 999

MessageSujet: Re: Entre Mer et Terre (Eydis Sevarim)   Dim 6 Avr - 17:59


Serpent, vipère, couleuvre. Ambre n’aimait pas les reptiles, et rien de ce qu’elle entendait ne la poussait à leur faire confiance. Elle n’avait jamais entendu parler des nagas, mais Eydis Sevarim n’avait pas vraiment l’air d’un souriceau innocent, c’était le moindre que l’on puisse dire. Certes elle était bien placée pour savoir qu’il ne fallait pas juger sur l’apparence, mais son aspect était tellement peu ordinaire qu’elle ne parvenait pas en s’en détacher totalement malgré sa conversation plus que normale.
Elle se retint néanmoins de lui demander ce qu’il pouvait bien chasser pour qu’on le considère comme un monstre et soudain une question s’imposa à son esprit.

- Dis-moi… C’est la première fois que j’entends parler de ton peuple. Êtes-vous plusieurs ou bien es-tu le seul ?

Etaient-ils tous apparentés aux serpents aussi ? Ou bien étaient-ils tous des sortes d’hybrides variés, comme les invocateurs étaient liés à leur totem ? Elle tut cette comparaison. Peu connaissaient leur existence.

La suite du discours de l’intrus lui arracha presqu’un rictus. Qu’espérait-il ? Que l’appât du gain la pousserait à lui rendre sa liberté ? Il n’avait pas tout à fait tort, elle faisait partie de ceux qui pensaient que tout était monnayable, cependant, tous les trésors n’étaient pas d’or et d’argent… Et les richesses l’indifféraient. Si elle en recherchait, ce n’était que pour son équipage, et pour conserver la discipline et la motivation à bord.

Non, il y avait autre chose qui l’intéressait beaucoup plus ces derniers temps, une idée qui lui avait par hasard traversé l’esprit, comme si une brise l’avait amené là, telle une plume d’un autre pays, un parasite mental. Et cette idée l’obsédait de plus en plus, la tentait, se rappelait à elle quand elle n’y songeait plus. Il suffisait qu’elle l’oublie, qu’elle la repousse pour qu’une occasion comme celle-là se présente, la narguant un peu plus.
Il y avait bien quelques réparations à faire à bord, il y avait un peu de temps, mais tout cela n’était pas raisonnable, pas du tout raisonnable. Elle fixa le naga d’un regard froid.

- Je n’ai aucune confiance en toi, j’ignore quelle curiosité tu cherchais à satisfaire ici, néanmoins, je te donne l’occasion de me prouver ta bonne foi. Réponds à mes questions clairement, et j’envisagerai de te relâcher si je suis satisfait de ce que j’entends.

Elle laissa planer un bref silence après cette déclaration.

- Jusqu’où pouvons-nous remonter le fleuve en bateau ? Où cela nous mènera ? Est-ce une zone périlleuse ? Sais-tu où trouver le Clan ?

Elle ne les avait jamais rencontré à proprement parler, ce n’était que des rumeurs colportées, mais elle savait qu’il existait un peuple autochtone qui vivait dans la jungle, et elle espérait bien qu’il serait possible d’établir une discussion avec eux…


HRP:
 

_________________
____________________________

Fiche & mémoires
Revenir en haut Aller en bas
http://dearmad.forumgratuit.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Entre Mer et Terre (Eydis Sevarim)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Entre Mer et Terre (Eydis Sevarim)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Entre Ciel et Terre [pv Nuage d'Or et Nuage Enneigé]
» Françoise d'Aubigné, un pont entre Ciel et Terre ...
» A mi-chemin entre Ciel & Terre [ Pv Pépé ] [TERMINE]
» L'espoir est une terre lointaine [RP entre Marcus et Tirzah]
» la frontière entre l'amour et la haine est aussi fine que celle entre la terre et le ciel — femme de femme only ♥

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tuatha de Dearmad :: Les Terres d'Yla :: Le rivage de l'oubli-
Sauter vers: