AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Hippie en approche

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Annamanaganda DanHaw

avatar

Date d'inscription : 01/03/2014
Messages : 1

MessageSujet: Hippie en approche    Sam 1 Mar - 20:50

I- Informations essentielles

Nom : DanHaw

Prénom : Annamanaganda

Sexe : Féminin

Age : 28 ans

Espèce : Banshee

Groupe : Yla

Métier : Avorteuse et dealeuse

Domaine :/

Rang :/

Croyances : Annamanaganda est une fervente croyante d'Elska et d'Ymyndun bien qu'elle respecte aussi les esprits d'Yla dont elle a très souvent entendu parlé. N'étant pas une grande religieuse seul Elska et Ymyndun peuvent la pousser à se rendre parfois dans les temples pour leur faire une petite prière.

Equipement : Des pinceaux et des pigments pour peindre. Des plantes en tout genre fourrées au fond de son sac pour les potions.
Une chèvre répondant au nom de Chèvre et une autruche étrangement grande et forte répondant au nom d'Autruche. Les deux animaux sont étrangement bariolés, car régulièrement teint par leur propriétaires, ainsi que recouvert de rubans de clochettes etc.

Capacités : Annamanaganda est une banshee, une messagère de la mort dont le cri annonce le sort funeste à son entourage.
La jeune femme possède d'autres capacités de son espèce, elle est ainsi capable de changer ses yeux, lui permettant de « voir » les auras de magies entourant les hommes ou les objets. Elle peut aussi se faire pousser un bec et des plumes sur le visage et changer ses mains et pieds en serre. Lors de situations très particulières alors que sa vie était en danger elle a aussi réussi à transformer ses bras en ailes, ce qui lui permit de planer ou de voleter sur de courtes distances.

Faiblesse :
Aucun rétro-contrôle, elle est capable, si ça l'amuse, de narguer un homme qui la menace d'un couteau sous la gorge.
La drogue et les conséquences que cela entraine.

Particularité (facultatif) :
Elle desteste qu'on raccourcisse ou écorche son nom qu'elle porte avec fierté, même si elle n'a aucune idée du pourquoi du comment d'un tel choix de patronyme.

II- Physionomie

Annamanaganda est une jolie fille à l'allure joviale, assez éloignée du type classique de la banshee lugubre. Au contraire toujours vêtu de grand vêtements de type gitan, amples et aux couleurs chatoyantes. Annamanaganda est un tableau de coloris et de vie. En un mot elle ressemble à une grosse hippie. Cheveux châtain, yeux clairs, c'est une grande perche plutôt fine, parfois émaciée quand elle oublie de manger plusieurs jours de suite. Elle garde tout de même une belle musculature de ses jeunes années passées dans les arbres, bien qu'elle se soit par endroit empatté de par sa vie de débauchée en ville. Etrange non ? Un corps maigre et gras à la fois. Et pourtant c'est bien ainsi qu'est faite la jeune femme.
Toujours habillée de vêtements amples, elle se pare aussi de multiples bracelets, colliers et autres babioles faisaient un tas de bruit quand elle se déplace. Elle adore le son de ses bijoux qui s'entrechoquent et abuse parfois de cela quand elle veut souligner certaines de ses expressions. Ses cheveux, toujours lâché dans une pagaille folle, sont souvent parés de plumes ou de bouts de ficelles colorés et parfois même nattés avec de petites clochettes. Tout est bon pour rajouter des babioles et de la joie dans sa tenue.
Les rares moments où la jeune femme devient inquiétante est lorsqu'elle pousse son cri de banshee (normal me direz vous) ou lorsqu'elle est sous emprise. Lors de ses pulsions créatrices dictées par la drogue, Annamanaganda devient tout simplement flippante avec son sourire de folle et ses mouvements saccadés qui accompagnent la création de son « oeuvre ».
A part cela elle ressemble à une grande soeur un peu illuminé et tirant trop sur son joint pour être parfaitement nette, tout en gardant une aura de sympathie évidente.


III- Psychologie

La première chose à savoir sur Annamanaganda, c'est qu'elle n'a aucun rétro contrôle. Vous savez cette petite voix dans votre tête qui vous dit « non ne fait pas ça, ne dit pas ça, non ce n'est pas une bonne idée » et bien la jeune femme ne l'a pas du tout. Maladie mentale ou mauvaise éducation, le mystère persiste. Une chose est certaine, avec Annamanaganda on ne sait jamais à quoi s'attendre. Elle vous trouve laid obèse et obscène ? Elle vous le dira sans sourciller. Elle a chaud et se trouve en ville sur la place public ? Elle se déshabillera. Vous lui plaisez que vous soyez homme ou femme ? Attention préparez-vous à être poursuivi....

Frivole elle passe d'une conquête à une autre, ne comprenant pas la signification de fidélité. Papillonnant sans cesse, c'est une butineuse toujours à la recherche de nouvelles fleurs, tout en gardant un coeur sincère à chaque nouvelle rencontre. La jeune femme entretient donc plusieurs relations à la fois tout à fait ouvertement, sans être jalouse elle-même.
A par cette propension chaotique à faire et dire un peu n'importe quoi, Annamanaganda est une bonne patte. Venant en aide à tout le monde, même quand elle est indésirable, la jeune femme à le coeur sur la main. Souriante, fofolle et sautillante, elle déborde toujours d'énergie, la rendant épuisante pour ceux qui ont l'immense bonheur de la côtoyer.

Totalement droguée, elle consomme régulièrement une petite poudre violette qui accentue son côté fou, la rendant encore plus dynamique, si cela est possible. Quand elle est sous emprise Annamanaganda devient intenable, se trouvant prise de « pulsions » artistiques. Quand c'est le cas éloignez-vous, car la jeune femme ne s'exprime pas toujours avec de la peinture. Une maison en feu est aussi une merveilleuse oeuvre d'art.
Le manque peut parfois la rendre agressive, phénomène assez rare tout de même. Quand c'est le cas ses membres se trouvent prit  de tremblements incontrôlés la poussant à faire presque n'importe quoi pour avoir une nouvelle dose.
A part pour ces petits détails, la jeune femme n'est absolument pas dangereuse. Enfin...., pour la plus part des gens. Car ceux qui viennent lui chercher des noises ont intérêt à courir et vite.
Son éducation, la drogue et sa vie dissolue font d'elle une femme vivant dans l'instant présent, la logique, la réflexion ou l'apprentissage par l'expérience n'ont que peu d'effet sur elle. Vivant plus ou moins dans le brouillard elle est parfois confuse ou atrocement clairvoyante. Mais on ne peut jamais savoir si ses éclairs de génies sont du à une intelligence qu'elle cache ou au contraire à son incroyable stupidité.

En clair c'est une enfant avec un corps de femme et qui n'a jamais vraiment grandis correctement pour être nette et avoir une vie organisée.  


IV- Histoire
Annamanaganda est la fille d'une banshee médiocre mais d'un très grand sorcier originaire de la foret de l'obscur. Comment ce couple improbable c'est rencontré ? Alors là aucune idée et de toute façon ce n'est pas le propos de cette histoire. Ce qu'il faut savoir c'est qu'Annamanaganda n'a aucun souvenir de sa mère et qu'elle s'en fiche. Son père lui a toujours été bien suffisant. Elevée dans la foret de Croc'Ragnah et ses couleurs luxuriantes la fillette se prit très vite d'affection pour tout ce qui était voyant et extravaguant. La couleur il n'y a que ça de vrai. Vivant dans une cabane au sommet d'un arbre en ermite avec son père la petite banshee passait la plus grande partie de son temps seule ou en contact avec les quelques tributs locales. Sauvageonne, non domestiquée par son père, (homme assez renfermé et parlant peu sauf pour dire ce qui lui passait par la tête sur le moment) Annamanaganda fit son éducation à sa façon. Tomber de l'arbre, bobo, manger la plante bizarre, ouïlle ouïlle le ventre. Les garçons, miam miam, les filles, miam miam. Très vite intégrée dans les jeux amoureux des tributs qu'elle fréquentait, la banshee apprit tout très vite sans tabou ni restriction, nageant dans la liberté sexuelle locale. Sa vie rythmée par les saisons, ses amours et les quatre vérités sortant de la bouche de son père, n'était que très rarement chamboulée.

Seuls quelques voyages soudains au coeur de la foret de l'obscur, au sein du clan de son géniteur, perturbait ses habitudes de jeune sauvage. Dans ces occasions tout était différent. Joyeuse et exubérante à Croc'Ragnah, Annamanaganda se tenait tranquille quand elle se retrouvait avec les sorcières. Celles-ci, ni bonnes ni mauvaises avec elles, lui enseignèrent le peu qu'elle sait, c'est à dire lire, écrire, ainsi qu'une certaine connaissance du monde et des choses. Bien que n'écoutant que d'une oreille tout ce qu'on tentait de lui fourrer dans le crâne, la jeune banshee apprit cependant très rapidement à préparer des potions de contraceptions ou abortives, seul sujet qui la préoccupait un temps soi peu. Et oui à son âge avoir un marmot dans les pattes très peu pour elle. La conception de drogues et autres produits stupéfiants attirèrent très étrangement son attention. Il est certain que si son père avait été originaire de la foret des lucioles son éducation et les potions qu'on lui enseignait aurait été bien différentes.
Lors de ses quelques séjours dans la foret de l'obscur, la jeune fille apprit aussi à maitriser les pouvoirs de son espèce. Bien qu'aucunes banshees ne résidaient avec les sorcières, ces dernières connaissaient suffisamment bien les messagères de la mort et la théorie pour l'aider à maitriser ses métamorphoses. La partie la plus intéressante dans la maitrise de ses dons de banshee fut la détection d'aura magique. En effet grâce à ses yeux de corbeaux Annamanganda était capable de distinguer plus ou moins bien les différentes auras magiques, ce qui était bien marrant il faut le dire. Pour la partie pratique la jeune femme arrivait aussi aisément à transformer ses mains et ses pieds en serres redoutable, et faillit bien crever plusieurs paires d'yeux lors de ses ''jeux''.

La vie s'écoulait ainsi environ jusqu'à la fin de son adolescence, c'est à partir de ce moment que la jeune femme décida que la foret c'était sympa, mais que le reste du monde devait aussi être intéressant. Préparant ses affaires un matin sur un coup de tête elle salua son père et partie à l'aventure. Bien vite, alors qu'elle errait au hasard dans Yla, elle se rendit compte que ses jambes étaient peu efficace pour parcourir de grande distance. Il lui fallait une monture, parce que les ampoules très peu pour elle. C'est alors que la banshee rencontra un petit groupe de naga, tout à fait sympathique, qui la prirent en affection. Elle passa quelques semaines avec eux, les aidant à chasser etc. Ceux-ci pour la remercier lui indiquèrent, le jour de son départ, un étrange élevage qui se trouvait au coeur de la foret des lucioles. Un espèce de mystique rassemblait tous les animaux les plus étranges qu'il était capable de capturer pour les étudier et les faire se reproduire. Se disant qu'elle tenait la sa chance Annamanganda se rendit à cette élevage qu'elle observa d'abord de loin, avant de tomber follement amoureuse d'une magnifique autruche qui se pavanait avec un charme fou. Ne pouvant contenir sa passion pour cet oiseau au regard d'une intelligence rare (c'est à dire assez stupide) et de taille anormalement grande (vraiment grande et robuste pour une autruche), la banshee prit une liane, improvisa un licol et sauta sur le dos de la bête, qui paniquée se mit à courir. C'est ainsi que la jeune femme s'enfuit à dos d'autruche terrorisée. Au fils du temps l'animal, baptisé Autruche, devint un magnifique compagnon, lui permettant de voyager loin et rapidement. Alors que la confiance de l'oiseau envers sa nouvelle maitresse grandissait, son plumage devenait de plus en plus colorés. Ne supportant pas les teintes monotones du plumage de l'animal, la jeune femme avait décidé de teindre les plumes unes à unes au fur et à mesure. C'est ainsi qu'en quelques mois Autruche se retrouva aussi coloré que la foret dont était originaire la jeune femme.

Après avoir bien visité Yla, Annamanaganda décida qu'il était grand temps de rencontrer le monde civilisé dont on lui avait temps parlé. Toujours sur le dos d'Autruche, elle se dirigea vers le pays le plus proche dont elle ignorait tout. Sa première rencontrer avec la civilisation fut une petite ferme, où vivait un couple très sympathique. La banshee se prit très vite d'affection pour les deux, et en moins de temps qu'il ne faut pour le dire elle partagea leur lit conjugal. Bien que la vie à la ferme était douce, l'ennuie vient vite remplacer l'excitation du début, et c'est ainsi que la jeune femme reprit sa route, non sans un présent magnifique, une très jolie chèvre qui lui faisait de l'oeil depuis le début et qu'elle avait possiblement prit avec elle sans l'avoir véritablement reçu en cadeau de ses précédents propriétaires alors qu'elle reprenait la route de nuit, sans faire de bruit. Pour ne pas les déranger vous comprenez ?

Enfin Annamanaganda finit par atteindre de vrais villes et fut toute perdu dans cette immensité citadine avec ses coutumes étranges qui consistaient à toujours réfléchir avant parler et agir. De vrais fous ces citadins. Arrivant finalement dans l'Empire, la banshee s'établit quelques temps dans la capitale où elle gagnait sa vie en temps qu'avorteuse clandestine. Loin de roulée sur l'or cette vie de bohème remplissait la jeune femme de joie.

Changeant d'amants tous les jours ou presque, Annamanaganda profitait de la vie au maximum, faisant la fête le plus possible, buvant et sniffant parfois une petite poudre de sa composition qui exacerbait ses pulsions créatives, la poussant à peindre tous ce qui l'entourait. Cette dans cette étrange ambiance qu'elle finit par tomber enceinte, par manque de précaution. Apprenant sa grossesse sur le tard, la banshee décida contre toute attente de garder l'enfant, car elle avait toujours aimé jouer à la poupée. C'est ainsi que vient au monde Ougachaka dans sa petite chambre de Caerwyn. Dans son amour enfantin, Annamanaganda ne fut jamais aussi heureuse qu'au moment où elle prit sa fille dans les bras. La petite était encore gluante et elle-même pissait le sang, mais tant pis, ce petit être cracra était vraiment trop mimi. L'année qui suivit fut très étrange pour la jeune femme. De nature irresponsable et gamine, elle eu beaucoup de mal à se faire à son rôle de mère. Des pulsions meurtrières la prenait parfois, lui donant envie de balancer Gaga (le surnom de la petite), contre le mur, tandis que le reste du temps elle avait juste envie de l'étouffer sous ses caresses de mère-enfant. Heureusement pour elle, son caractère joviale et fêtard lui avait permit de s'entourer d'une petit cour de fidèle qui l'aidait avec le bébé, lui rappelant son existence lorsqu'elle l'oubliait ou bien s'en occupant quand elle disparaissait quelques jours, le temps d'une toquade avec un homme, une femme ou bien les deux. Ces deux années furent des plus joyeuses pour la jeune femme, Ougachaka, sa petite banshee grandissait bien, tandis que Chèvre et Autruche devenaient de plus en plus colorés à cause des rubans et autre teintures de leur maitresse. Bien qu'elle ne roulait pas sur l'or, Annamanaganda n'eu jamais de problème avec l'argent. Que ce soit grâce à ses compétences d'avorteuses, son deal de drogue ou encore les oeuvres d'arts qu'elle arrivait à refourguer de temps en temps, la maison tenant bon, sur des bases plutôt solide pour cette jeune femme à la nature si ambivalente et sotte.

Un jour, alors que Gaga allait sur ses deux ans, la banshee décida qu'il était temps de la présenter à son père. Organisant donc son voyage elle mit ses affaires en ordre, confia son appartement à des amis et partit sur le dos de son Autruche avec Gaga et Chèvre sous le bras. Le retour au bercail fut bien plus rapide que l'allée, forcément vu que cette fois-ci elle alla tout droit sans faire d'immenses détours. Elle alla d'ailleurs un eu trop tout droit et retomba sur le premier couple de paysans qu'elle avait fréquenté, et qui apparemment lui en voulait toujours pour l'emprunt de Chèvre. L'affaire fut vite réglée, Autruche courrait bien plus vite qu'un paysan. La petite troupe finit par arriver au coeur de Croc'h Ragnah où elle retrouva son père, toujours aussi solitaire. L'homme n'émit qu'un grognement quand il vit sa fille revenir, un bout de chou entre les bras. Cependant il alla jusqu'à approuver le nom de l'enfant avec un grognement distinctif, signe de son contentement. La moitié d'une année s'écoula, Ougachaka marchait et zozotait admirablement bien sous l'oeil admiratif de sa mère qui se demandait comment un petit truc pareil pouvait apprendre aussi vite. L'été touchait à sa fin, il était temps de rentrer en ville pour passer l'hiver. Embrassant une dernière fois son père Annamanagada reprit son chemin, en direction de l'Empire. Encore une fois, prenant le chemin tout droit, elle retomba sur le couple de paysan et encore une fois la question fut vite réglée. Cependant, alors qu'elles faisaient une pause dans le royaume des Maraths, un drame se produisit.

Cela faisait un moment que la jeune femme était en manque, il était venu le temps de sa nouvelle dose. Sniffant donc avec plaisir sa petite poudre violette, la banshee fut prise comme à son habitude de folie créatrice, pacifique cette fois heureusement. Elle se mit donc à balancer de la peinture dans la chambre de l'auberge avant de tartiner des fleurs par terre. Très concentrée et planant totalement, Annamanaganda ne vit pas Ougachaka qui se dirigeait vers la sortie, car du haut de ses deux ans et demi, la petite avait déjà envie d'explorer le monde. Parce que voir maman rouler dans la peinture c'était rigolos mais pas autant que de descendre seule ce bel escalier. Et c'est ainsi que l'enfant disparus. A ce jour la jeune femme n'a jamais revu sa fille et sombra, si c'était possible, encore plus dans sa folie hippie et ses divers travers. Sa fille, bien que toujours présente dans son esprit, n'est parfois qu'un souvenir flou qu'une descente de drogue lui fait alors regretter amèrement. Elle chercha son enfant pendant un an sans succès avant de rentrer à Caerwyn. Là-bas elle vendit tout ce qu'elle possédait et partit sur les routes pour ne jamais les quitter. Cherchant sa Gaga tout en oubliant qui elle était, Annamanaganda ère depuis, ne se souciant ni de la chute de l'Empire, ni de l'île. Seule la drogue, ses phrases de manques, l'art et sa recherche l'occupe désormais. N'abandonnant pas son travail néanmoins elle vient en aide à ceux qui lui demande et à son petit réseau de client pour qui elle deale sa superbe poudre violette dont le commerce fonctionne plutôt bien.



V- En dehors du jeu

Prénom/pseudo : L'Impératrice

Age : A quoi bon ? Cette donnée est sans cesse changeante

Comment avez-vous découvert le forum ? : Je l'ai crée ! MOUHAHAHAHA

Une remarque sur le forum ? Quelles remarques ? Il est pas bien mon forum ? Hein ?! Hein ?! Hein ?!
Revenir en haut Aller en bas
Metis Adhbreith
Modératrice HRP/Fondatrice
avatar

Date d'inscription : 11/07/2011
Messages : 834

MessageSujet: Re: Hippie en approche    Sam 1 Mar - 21:06

Auto validation powaa

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Ambre Bellamy
Admin/Fondatrice
avatar

Date d'inscription : 10/07/2011
Messages : 999

MessageSujet: Re: Hippie en approche    Sam 1 Mar - 23:33

Et bah moi non, je te valide pas, Na !

Non bon si of course. J'adore trop ce personnage pour lui refuser sa place ici XD

Annamanaganda annamanaganda (je vais lui vouer un culte juste pour psalmodier ça)


_________________
____________________________

Fiche & mémoires
Revenir en haut Aller en bas
http://dearmad.forumgratuit.org
Metis Adhbreith
Modératrice HRP/Fondatrice
avatar

Date d'inscription : 11/07/2011
Messages : 834

MessageSujet: Re: Hippie en approche    Sam 1 Mar - 23:35

Hihihihii, tu as bien le droit si tu veux, ça ne me dérange pas du tout que l'on me voue un culte.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Ambre Bellamy
Admin/Fondatrice
avatar

Date d'inscription : 10/07/2011
Messages : 999

MessageSujet: Re: Hippie en approche    Sam 1 Mar - 23:53

è___é je parlais pas à Metis.

Pis c'est pas le genre d'Ambre. Je vais tuer Kassian et faire un DC juste pour ça XD

_________________
____________________________

Fiche & mémoires
Revenir en haut Aller en bas
http://dearmad.forumgratuit.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hippie en approche    

Revenir en haut Aller en bas
 
Hippie en approche
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ton heure approche ...
» Ne t'approche pas ou je te saute dessus! (PV: Etoile du Cerisier)
» Amy + Et toi là bas, oui toi ! Va t’laver, hippie !
» SUJET COMMUN ⊱ Hippie Mariage.
» Une diapora, une nouvelle approche!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tuatha de Dearmad :: Hors rpg :: Personnages :: Fiches validées-
Sauter vers: