AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Metis Adhbreith

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Metis Adhbreith
Modératrice HRP/Fondatrice
avatar

Date d'inscription : 11/07/2011
Messages : 834

MessageSujet: Metis Adhbreith   Ven 19 Aoû - 18:54

Edition du 21 juillet

I- Informations essentielles
Nom : Adhbreith
Prénom : Metis
Sexe : Feminin


Age : 24 ans (22 ans au départ)
Espèce : 
Humaine
Groupe : Réfugiée de l’Empire

Croyances : Connaissance et respect du panthéon civilisé avec un certain attachement au dieu Inéva, protecteur du pouvoir et de la royauté.
Métier : Ambassadrice/Responsable des affaires commerciales de l’Empire
Domaine :Politique
Rang : Princesse impériale



II - CAPACITÉS ET POSSESSIONS
Equipement : Toujours chargée de vêtements luxueux et assez lourds, Metis garde néanmoins un poignard attaché à sa cuisse gauche. Souvent équipée d’un fouet à cause de sa dragonne elle sait aussi s’en servir pour châtier ceux qui le méritent (enfin de son point de vue). Pour le reste elle possède d’innombrables bijoux, parures et toilettes de toutes sortes au palais, ainsi que de nombreux de produits de beauté.
Et comme animal, un dragon, comme tous les enfants de la famille royale.

Capacités : Bonne oratrice, Metis est l’ambassadrice de sa famille auprès des différents grands de ce monde.
De plus elle à tendance à tout marchander, et il se trouve qu'elle est plutôt douée à cet exercice.

Faiblesse : Metis a peur des hommes, elle en a une frayeur irrationnelle qu'elle ne s’explique pas. Autant elle arrive à se contenir et à rester de marbre en public, autant un face à face serait un cauchemar. Cela la pousse donc à les éviter le plus possible ou à les ignorer, ce qui peut parfois être problématique lors de certains rendez-vous diplomatiques.
De plus elle n’a aucune connaissance en combat ou défense de base, ce qui fait qu’elle est totalement dépendante de sa garde personnel.

Particularité : Metis ne sort jamais de chez elle sans être très maquillée et habillée luxueusement. De plus elle possède une garde exclusivement composée de femme.

II- Physionomie
Ayant tendance à changer de couleur de cheveux ou d’yeux à tout va, on ne sait jamais à l’avance à quoi ressemblera la jeune princesse. Ainsi la princesse peut se lever avec les cheveux roses et les yeux orange, pour décider de se coucher brune avec les yeux violets, tout en aillant teint sa peau en rose au passage. Cependant, sous tous ses artifices, certaines choses perdurent. Brune aux yeux gris de naissance, la jeune femme conserve toujours un regard froid et inaccessible sur le monde quelque soit la nouvelle couleurs de ses iris. Très distante, elle donne l'impression de se trouver au dessus des autres.
Assez grande elle aime se rendre inacessible en portant de hauts talons, ce qui souligne sa taille fine et ses hanches rondes. Pas très musclé à cause de son éducation princière, la jeune femme possède néanmoins un corps svelte, qu'elle soigne avec soin.
Son visage pâle est souligné par des yeux légèrement en amande ainsi qu’une petite bouche en forme de coeur, qu’elle aime mettre en valeur avec du rouge le plus voyant possible, ce qui en général lui va plutôt bien.
Usant de sa féminité pour assoir sa beauté et donc son rang, la jeune femme n’hésite pas à mettre son physique en avant, dévoilant ses charmes plutôt bien proportionnés. Absolument pas gêné, elle à tout de même tendance à se rhabiller quand elle se trouve seul avec un homme.
Sa peau blanche, la plupart du temps, n’est entachée qu’a un endroit par un petit grain de beauté au dessus du sein droit, détail que la jeune femme sait touner à son avantage.
Assumant totalement son corps, la petite impératrice ne ressent aucune gène à se montrer dans les tenues les plus extravagantes et parfois pas très couvrante, ce qui risque de choquer la plus part des personnes n'on avertit de ses gout, comment dire, très personnel.

III- Psychologie 


D’une allure assez froide avec le monde, Metis peut parfois sembler cruelle et sans coeur avec les gens qui l’entourent. Cela n’est pas intentionel, enfin pas toujours, le fait est que la jeune femme ne fait tout simplement pas vraiment cas des sentiments des autres, et n’éprouve tout simplement que peu de compassion pour le genre humain qu’elle considère comme étant à son service. Méprisante avec les hommes de son entourage, execptés ceux de sa famille, elle utilise cette façade pour cacher sa peur de la gente masculine. En effet, il lui suffit de croiser un serviteur dans le couloir pour avoir peur de se faire agresser par ce dernier. Pour elle les hommes sont des bêtes incontrolables dans lesquelles on ne peut avoir entièrement confiance. Cependant n'aller pas imaginer que Metis préfère les femmes pas du tout. Sa peur est plutôt comme l'opposition entre la haine et l'amour, entre l'un et l'autre il n'y a qu'un pas. Sauf ici on parle de peur et de désir, mais ça la jeune femme n'en n'ai pas consciente.
A part cette phobie inexpliquée, la jeune femme possède deux traits de caractère assez contraignants, tout d’abord, elle n’arrive pas à se retenir de dépenser sans compter lorsqu’il s’agit d’élargir sa garde de robe, ou acheter une nouvelle potion colorante pour ses yeux ou ses cheveux. Changeant sans cesse d’apparence, elle peut se reveler être un gouffre financier pour sa famille, qui la renfreinerai surement si elle n’était une si bonne commerciale pour le reste. Son deuxième défaut est de se laisser emporter par ses émotions. La plupart du temps la princesse tente de garder la tête froide et du recul sur tout, mais malheureusement, même comme cela, elle n’est pas à l’abri d’un débordement émotionel, heureusement pour elle, quand c’est le cas il s’agit toujours d’une affaire privée, sinon adieu sa carrière d’ambassadrice.
En compensation de ces défauts, la jeune femme possède de nombreuses qualité qui font qu’aujourd’hui, malgré son ordre de naissance, elle occupe une si haute place dans les affaires de l’état. Tout d’abord, c’est une très bonne oratrice qui sait manier les mots dans toutes les situations qui l’exige. Que ce soit lors d’un banquet au Pays d’Or ou d’un accord commercial passé avec de grande famille. La seul exception à son talent presque infaillible est quand elle se retrouve seul devant un homme, dans ces situations la jeune femme perd totalement ses moyens et se met à bafouiller. Parfaitement à l’aise dans la politique et dans le monde des affaires, elle n’en pas pour autant une manipulatrice qui écrase les autres, enfin pas tout le temps. Elle garde malgré tout un certain respect pour son prochain et ses interêts.
Enfin, pour le moment son souci principal est d’échappé à sa mère et à son frère qui cherche à la marier au plus tôt, c’est pour cette raison qu’elle part très régulièrement en voyage, pour “régler les affaires de l’état”.




IV- Histoire



I Quand tout commence

Métis vient au monde un sombre jour d’hiver alors que le froid venus des terres de glaces avait envahis le palais. Tous était frigorifié, et ceux qui n’était pas assez couvert voyant leur doigts devenirent bleu et geler. Pourtant, une pièce du chateau était elle brulante comme l’enfer, c’était la chambre de l’impératrice. Les cheminés exhalaient une chaleur insuportalbe pendant que la femme tentait de mettre au monde l’enfant porté pendant neuf mois. Les suivantes, les sages femmes, la pretresse ainsi que la sorcière au service de la famille impériale s’activaient du mieux qu’elles pouvaient pour soulager la douleur de l'impératrice.
Derrière la porte se tenait deux petits garçons, l’un agée de cinq ans, et l’autre de trois, il s’agissait des deux frères de l’enfant à naitre. A leur côté, un homme imposant restait de marbre au cris de douleur de sa femme. L’empeur, stoique comme le devoir lui imposait de l’être, était néamoins tourmenté pour sa compagne qui n’avait encore jamais vécu un accouchement aussi douloureux.
Enfin après plusieurs heures de souffrances, d’espoir et de prière, Metis vient au monde.

II Quand l’enfance est une période difficile

Première fille de sa ligné, Metis fut choyée et chouchoutée toute sa petite enfance. On la couvrait de cadeau et de vêtements en tout genre. L’arrivée de sa petite soeur, deux ans plus tard, ne changea strictement rien à cela. Rapidement, on lui apprit ses devoir de princesse, l’etiquette, la courtoisie, le mépris... Et oui, car quand on se trouve au sommet du monde, on en arrive rapidement à mépriser les autres. A force de voir l’attitude servile des domestiques autour d’elle, la petite fille en conclut très logiquement que chaque être vivant sur cette terre était là pour la servir. Comme on peut s’en douter, son enfance fut donc pontué de caprice et de crise en tout genre. Rendant folle les nourrices et les servantes qui l'entouraient, l'enfant appris rapidement à imposer ses volontés à son entourage et surtout à obtenir les jouets qui lui plaisait. Cependant cette attitude s’attuna vers l’âge de huit ans quand elle se mit à s’interresser à sa soeur ainsi qu’a son petit frère, de six ans son cadet. Se socialisant peu à peu, la petite fille menait sa cour à la baguette, faisant fis de ses deux grands frères, trop protecteur, et surtout trop sermoneur pour le premier. Se trouvant troisième dans l’ordre de succession, Metis ne connut jamais la pression ecrassante du pouvoir. On préférait lui apprendre la danse le chant et autre activité mignonne pour une petite fille de son âge. Encore naïve et innoncente, elle se laissait faire, trop heureuse d’entendre les applaudissement et compliment que l’on pouvait lui adresser sur sa belle voix et la grâce qu'elle possédait quand elle dansait. Evidement, ces compliments n'était pas toujours des plus objectifs.

III Quand l’adolescence vient tout compliquer

Vers l’âge de douze ans, Metis en eu marre de jouer à la poupée, surtout que sa soeur était bien plus doué qu'elle à tous cela. Cette supériorité manifeste la rendit jalouse, ce qui lui donna donc envie d'essayer de nouvelles choses. Gardant neanmoins un gout prononcé pour le chant et la musique, la jeune fille se mit en tête d’apprendre la politique et l’art de discourire. Les leçons que ses frères ainée rechignait à apprendre était un plaisir pour elle. L’histoire du monde et ses complots n’eu bientôt plus de secret pour la jeune fille, ainsi que les différentes politique et interet économique de chaque royaume. Forte de ses leçons, Metis s’en servait pour obtenir ce qu’elle voulait, elle se mit ainsi à marchander tout, de ses loisirs à ses punitions, et la plus part du temps elle gagnait. Cela lui valut rapidement le surnom de petite impératrice auprès de la cour. Cour dans laquelle elle s’intégrait de mieux en mieux, faisant ainsi ses débuts en politique. Cependant, c’est aussi vers cette époque que naquit sa phobie. Elle ne sut jamais comme cette dernière c’était insinué dans son coeur, peut être à cause des mises en gardes de sa mère ou de ses nourrices envers les hommes ? Ou bien la vision de domestiques pleurants toutes le larmes de leur corps après s’être fait agresser par quelques “gentilhomme” un peu trop entrepenant ?
Même si elle savait que son statut la protegeait, Metis se mit à se méfier de tout et de tout le monde, enfin sauf dans le cas de ses frères et de son père, qu’elle aimait tendrement.


IV Quand le royaume change de visage

C’est donc ainsi que grandis Metis. Ne manquant de rien et aillant tout, la jeune femme brillait par son intelligence et son sens des affaires. Seul son gout étrange de l’esthétiseme faisait parler d’elle. En effet, depuis sa découvert des cosmétiques, ainsi que des potions qui teigne les cheveux ou qui font changé la couleur de yeux, la petite impératrice defrayait la chronique. Mais elle en avait cure, car pour elle le reste du monde n’était que des pourceaux qui valait à peine d’être regardé. Les seuls personnes trouvants grace à ses yeux étaient sa famille et ses proches, envers qui elle se montrait tendre et douce. A l’age de vingt ans, son père lui offrit son dragon, rite traditionnelle dans leur famille, car comme tout le monde le sait, le dragon est le symbole de la famille impérial. D’un noir profond avec des ecailles souligné de rose pourpre, la dragonne baptisé Souverainne, devint la fidèle amie de Metis. En effet, la princesse avait tendance à l’emmener partout comme un chien, ce qui était parfois délicat dans certain situations ou les pièce n’était pas assez grande pour faire entrer la compagne de la petite impératrice. Puis la vie continua, son frère ainé, l'héritier se maria à l'héritière des Marath, suivit de son deuxième frère, marié à jeune fille de la haute noblesse, dont le père était un des conseillers de guerre.
Cette vie facile et sans nuage prit fin à la mort de l’empeur, qui succomba un matin de printemps à une attaque cardiaque, dut à son gout prononcé pour les banquets et l'alcool.. Le deuil fut dur à porter pour Metis, qui aimait son père d'une façon sincère et peu courante dans les familles nobles. Elle fut inconsolable pendant plusieurs jours, comme tout le reste de sa famille. Cependant la vie est dur, et il fallut vite se reprendre pour éviter que l’empire ne tombe en ruine. Ainsi son frère ainée, Deinos, prit la succession. Déjà marié et âgé de 27 ans, sa jeunesse et son charisme rassura le peuple et raffermit la position de l’empire, qui restait tout de même chancelant après la perte d'un de ses plus grands dirigeants.


V Quand on en arrive au présent

Après la venue au trône de son frère, Metis fut chargé des affaires commercials de l’empire et fut aussi nommé ambassadrice au nom de sa famille. Les deux allants souvent de pair, la jeune femme endossa sa charge avec toute la fierté d'une princesse de l'empire. Tache ardu, elle reussit neanmoins à l’accomplir avec brio, ce qui conforta son frère dans son choix, et lui apporta la confiance de tous. Pour le reste de sa famille son frère ainé Phoèdre fut chargé de s’occuper de l’armé et de la defense de l’empire, pendant que sa soeur Casyla était chargé du social. Enfin Ceydre, son petit frère était encore trop jeune pour faire quoi que ce soit. Tout allait donc pour le mieux après cette triste période de deuil. Cependant, un nouveau danger se mit à planer au dessus de la tête de la jeune Metis. Il s’agissait du spectre du mariage. En effet, ses deux frères ainés étaient à présent mariée, c’était donc son tour. Sa mère et son frère souhaitait l’unir au plus vite à un partit avantageux pour ancré un peu plus l’influence du nouvel empereur. Cependant, comme on pouvait s’y attendre, ce n’était pas au gout de la principal concernée. Pretextant sans cesse un voyage d’affaire ou une chose urgent à regler, la jeune femme passait son temps à fuir les rendez-vous arrangé ou tout autres bals et fêtes qui n’était en réalité que des pièges tendut par sa mère.
A présent agée de 22 ans, la jeune femme parcour le monde tout en fuyant l’ombre d’un mari encore inconnu que sa mère risque bien de lui choisir très prochainement.

Et ces deux dernières années ?
Le séisme et l'apparition de l'île chamboula totalement la vie de la princesse Metis. Depuis des années la princesse était habituée à voyager et ne jamais rester longtemps au même endroit, sa nomination comme gouverneur de l'île au nom de l'empire bouleversa considérablement son mode de vie. Envoyée sur place six mois après le séisme et le début de la colonisation, la jeune femme dû s'adapter, au condition rude de la vie de pionnier. Bien qu'elle ne fut point la moins bien lotit dans sa résidence en construction, sa situation dégringola rapidement avec la maladie et la guerre qui s'abattit sur l'empire. Sa famille perdit le contrôle d'une grande partie de l'île au profit d'autres nations et des pirates, ainsi qu'une énorme partie de sa fortune. Bien que les rapports avec les Maraths soient cordiaux il n'en n'était pas de même avec les Barahys et leur corsaires... Et ne parlons même pas des pirates.
De riche et toute puissante la jeune princesse devient une noble déchut, vivotant sur un reste de fortune et les profits que rapportaient les quelques comptoirs de l'empire. Avec sa famille vacillante et une fortune réduite, Metis éprouva beaucoup de peine à garder la situation en mains ces derniers mois. Gérant à la fois la politique et l'économie de son petit royaume, la jeune femme se retrouva vite débordée et épuisée par ce train de vie. Seule sa force de caractère l'empêche de vaciller malgré tout. Son devoir étant de garder la tête droite et sa famille à flot, la jeune femme fait tout son possible pour contrôler efficacement la situation.
Sur le pont du matin au soir, la jeune femme subit de plein fouet les effets de la fatigue et de son changement de niveau de vie. C'est dans une résidence à la construction bâclée et au personnelle réduit qu'elle vie à présent dans un confort relatif. Bien que peu à plaindre en comparaison aux autres colons, la situation est tout de même affreuse pour la jeune femme habituée aux privilèges.

Connaissances :
Lazulie Ybault : Le moins que l'on puisse dire est que la première rencontre avec la jeune sorcière fut des plus mémorables... pour la jeune sorcière. Car pour tout vous dire, Metis avait totalement oubliée l'existence de Lazulie avant de la recroiser par hasard sur sa route en direction de l'île. Privée de sa sorcière attitrée et incapable d'en trouver une autre pour ses potions cosmétiques, la jeune princesse se retrouva dans l'obligation d'engagée la jeune et inexpérimentée sorcière Ybault. A présent à son service la jeune fille a la lourde tache de s'occuper de préparer les potions de la princesse, avec plus ou moins de réussite.

Greynn Dheangst : Comment expliquer la relation qui lie Metis à son ancien psychanalyste ? De par son pouvoir de ténébreux, Greynn fut le premier homme, en dehors de ses frères, à qui Metis put converser sans avoir peur. C'est donc tout naturellement qu'une relation d'amitié s'installa entre eux aux fils des séances. Cependant, sans qu'elle n'en prenne jamais vraiment conscience, le ténébreux avait pris plus d'importance qu'un simple ami dans l'esprit de la jeune femme. Mais avant que leur relation ne puisse évoluer, la petite impératrice fut envoyée comme émissaire puis nommée gouverneur de l'île. La séparation dura longtemps et ce n'est que quelques mois plus tard, sur l'île justement, que leur route se croisèrent à nouveau. A présent mercenaire, acceptant les missions du plus offrant, le ténébreux recroisa régulièrement la princesse. Parfois parce qu'il travaillait pour elle, et parfois parce justement, il ne travaillait pas pour elle.
Ne sachant pas comment agir et se placer avec lui, Metis à toujours du mal à gérer correctement ses rencontres avec le mercenaire. Entretenant une sorte de sentiment d'appartenance envers lui, elle n'arrive pas à accepter sa profession et sa liberté. D'un autre côté elle n'arrive pas non plus à accepter son envie de le voir près d'elle, ce qui en définitive les séparent à chaque fois qu'ils se recroisent.
Malgré tout cela elle ne peut s'empêcher d'essayer de le retrouver au plus vite à chaque fois qu'il disparait de nouveau.

Ambre Bellamy : Leur dernière rencontre fut des plus affreuses pour la jeune femme qui depuis n'a pas revue la "princesse" des pirates dont elle connait le secret.

Kassian Redgrave : Metis ne l'a pas revue depuis son départ et espère que cela continue ainsi.



V- En dehors du jeu
Prénom/pseudo : 
L'impératrice ou Son Altesse
Age : 
Il change chaque année.
Une remarque sur le forum ?
 Aucune...


Dernière édition par Metis Adhbreith le Dim 21 Juil - 21:47, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ambre Bellamy
Admin/Fondatrice
avatar

Date d'inscription : 10/07/2011
Messages : 999

MessageSujet: Re: Metis Adhbreith   Lun 22 Aoû - 22:17

Ok validée !

_________________
____________________________

Fiche & mémoires
Revenir en haut Aller en bas
http://dearmad.forumgratuit.org
Metis Adhbreith
Modératrice HRP/Fondatrice
avatar

Date d'inscription : 11/07/2011
Messages : 834

MessageSujet: Re: Metis Adhbreith   Dim 21 Juil - 16:44

Edition faite, je n'attend plus que ta confirmation Ambre ^^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Ambre Bellamy
Admin/Fondatrice
avatar

Date d'inscription : 10/07/2011
Messages : 999

MessageSujet: Re: Metis Adhbreith   Mer 24 Juil - 11:33

Confirmation alors, c'est nickel !

(Oh mon dieu pour Lazulie, j'ai bien ri)

_________________
____________________________

Fiche & mémoires
Revenir en haut Aller en bas
http://dearmad.forumgratuit.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Metis Adhbreith   

Revenir en haut Aller en bas
 
Metis Adhbreith
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [FINI] Swag is for boy, Class is for men
» Une nouvelle amitié ou une amitié déjà acquise ? [Pv]
» 01.01/27.C.Adrian, Texas - Goûter au Midpoint cafe

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tuatha de Dearmad :: Hors rpg :: Personnages :: Fiches validées-
Sauter vers: