AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Herbes, arbres et fleurs et flore des différents lieux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ambre Bellamy
Admin/Fondatrice
avatar

Date d'inscription : 10/07/2011
Messages : 999

MessageSujet: Herbes, arbres et fleurs et flore des différents lieux   Mar 22 Nov - 21:17







FLORE DES DIFFÉRENTS LIEUX


Landes vertes et Sud de l’Empire



Description : Essentiellement agricole, la région n’est pas très boisée. Les étendues sont plates et vertes, favorisant la culture de certaines céréales. Les seuls arbres ou presque sont ceux des vergers, ou alors sont isolés par-ci par-là. On trouve différentes fleurs des champs et herbes car l’ensoleillement et le climat doux favorisent leur pousse.
Les pluies régulières mais non abondantes verdissent de le sol, et autour des rivières les pierres sont recouvertes de mousse glissante. Lorsque la température et la luminosité le permette, on peut trouver des champignons, le plus souvent comestibles, mais méfiez tout de même…

Plantes remarquables : Herbes de Prongle (R), Fleur de Cachonille (R), Myrtus des prés (R), Tête de Clyrielle (à l’occasion) (R), Bollet de Lucinar (P), Acaria des Forêts (R)




Nord de l’Empire, littoral du Pays d’Or (Marath)


Description : Ces deux zones océaniques ont à peu près le même climat, c'est pourquoi on y retrouve le même type de végétation. Ces contrées verdoyantes au relief doux et parsemé de collines connaissent un climat de type océanique. Une partie de leur pays borde l'océan, ce qui rend l'air parfois humide et frais. Les plaines sont le plus souvent balayées par les grands vents du large, qui adoucissent la température. Ainsi même si le pays connait des étés caniculaires, les hivers sont plutôt doux, et il ne neige qu'une fois tous les cent ans et encore.
On y croise plusieurs petits bois quand on s'enfonce un peu plus dans les terres, mais près du l'eau ceux-ci sont très rares ou alors tout tordus par le vent. Celui-ci balaie tout, on trouve donc souvent de l'herbe verte mais sèche et d'autres plantes basses.

Plantes remarquables : Fleur de Cachonille (R), Baies de Réduxine (R), Narkose (uniquement sur Desdéris !) (R), Bollet de Lucinar (P)




Chaîne d’argent


Description : Etant une chaîne de montagnes d’altitude élevée, les sommets les plus hauts de la Chaîne d’argent sont dénués de végétation, les neiges éternelles recouvrent tout. Néanmoins les pans plus bas et les vallées sont recouverts de sapins bleutés et d’autres arbres résistant au froid. La vallée blanche, la plus grande de tout le pays, est cependant étrangement découverte. Elle est en effet réputée pour sa forte densité en fleur des glaces, que l’on ne trouve nulle part ailleurs.
Plus en contrebas et moins au centre du pays, la végétation est celle du climat continental : des pans rocheux recouverts de plantes coriaces, de hauts arbres résistants et quelques rares étendues plates, ressemblant à des steppes.

Plantes remarquables : Pieds de Tukl (R), Somnyle (R), Fleurs des glaces (A)




Désert de feu


Description : Comme son nom l’indique, le pays des Arounas est extrêmement aride… La chaleur y est insupportable le jour et la plupart des paysages qu’on peut y observer sont de longues étendues de sable ou de rocailles. Néanmoins, quelques oasis disséminées çà et là permettent des pauses aux voyageurs. On repère celles-ci aux palmiers qui dépassent à l’horizon. Les plantes grasses s’y font plus abondantes (on en trouve aussi un peu partout dans le désert) et le tout est assez verdoyant et rafraîchissant.
Dans le désert même, il est possible d’apercevoir quelque cactus ou d’autres plantes survivant exceptionnellement à la chaleur, mais vous ne trouverez pas un seul botaniste digne de ce nom dans ce pays. Des arbustes secs parsemés ici et là font généralement office de végétation.

Plantes remarquables : Aucunes




Forêt des lucioles


Description : Forêt aux plantes et fleurs étranges, tout semble rempli de magie en ce lieu. Certaines fougères dégagent une lumière bleutée, et attirent au passage de minuscules insectes, des lucioles et bien d'autres, d'où son nom. La lumière du Soleil filtre très peu à travers les arbres mais toute la forêt brille d'une lueur mystérieuse et fantastique. Plutôt dense, on y trouve néanmoins de nombreuses clairières, de taille variable. La lisière Est de la forêt est la moins sure car elle est en contact avec la Forêt de l'obscur. Cet endroit est doté d'une force magique inouïe, et personne n'en est jamais ressorti. L'esprit des curieux qui y pénètrent est immédiatement ensorcelé par la puissance se dégageant de la nature. Ceux qui ont de la chance se font rapidement dévorer par les bêtes sauvages, les autres sont condamnés à errer dans des délires plus ou moins cauchemardesques, influence ténébreuse de la Forêt de l'obscur. Au contraire, le cœur de la forêt est beaucoup plus clair et accueillant, et toute la végétation suit ces deux tendances opposées.
Il faut savoir que la plupart des arbres d'Yla ont été imprégnés par la magie environnante, tellement qu'ils sont devenus une force magique en soi, et que ceux qui parlent leur langage peuvent les entendre discuter entre eux, même s'ils parlent extrêmement lentement. Il n'existe pas une espèce d'arbre qu'on appelle "arbre d'Yla", ce sont des espèces classiques (chênes, saule, etc) que l'on retrouve partout, possédant juste cette caractéristique magique en plus.

Plantes remarquables : Herbes à calandrelles (R), Herbe de Prongle (R), Acaria des Forêts (R), Amanite Lunaire (A)




Forêt de l’obscur


Description : Particulièrement ténébreuse et dangereuse elle est la plus mystérieuse des trois grandes forêts des terres d'Yla. A la lisière, les arbres sont noueux et semblent torturés, ils ne portent quasiment aucunes feuilles, mais plus on s'enfonce dans la forêt plus la végétation se fait dense. La lumière du jour ne traverse pas les branches touffues et épaisses et les seules lueurs que vous risquez d'apercevoir sont les feux-follets pernicieux qui hantent ces bois.
La partie Ouest de la forêt est plus sèche et plus accessible, elle ressemble à une forêt classique quand on n'y prête pas garde, mais des créatures dangereuses rodent sans cesse dans les bois, chassant et tuant les voyageurs égarés, sans compter les arbres, plutôt inquiétants (cf description forêt des lucioles). La partie Est est plus humide et plus dense, c'est surtout là qu'on retrouve les feux follets et d'autres espèces marécageuses. La mousse recouvre la plupart des troncs, le sol est glissant et on retrouve quelques petites mares ça et là. La température sous le couvert des arbres est fraîche, et à la lisière nord de la forêt, une fine pellicule de givre recouvre la végétation chaque matin.

Plantes remarquables : Herbe à calandrelles (R), Herbe de Prongle (R), Bourbe palmée (R), Acaria des Forêts (R), Saru (R), Bollet de Lucinar (P), Asmodélines (P), Amanite Lunaire (A)




Forêt de Croc’h Ranagh


Description : La Forêt de Croc'h Ranagh est de loin la plus vaste du monde. Elle recouvre plus du tiers d'Yla d'une végétation dense et tropicale. Les arbres sont hauts et le sol est recouvert de fougères, capables de pousser grâce aux pâles rayons de soleil traversant les branches. Le climat chaud et humide donne naissance à de nombreuses plantes colorées, qui masquent les chemins. Mieux vaut se munir d'un coutelas pour la traverser, car il est impossible de faire plus de deux pas sans être bloqué par la végétation. Contrairement aux autres forêts d'Yla, la magie est moins perceptible en ces lieux, ce qui ne signifie pas qu'elle en est absente. Les troncs entremêlés prennent parfois l'apparence de visages ou de corps anthropomorphes, véritables sculptures végétales, effrayantes pour qui les aperçoit pour la première fois. Par endroits, la forêt s'éclaircit, dévoilant une source et un bassin d'eau claire dans lesquels les animaux viennent se rafraîchir.
Au Nord de la forêt s'étend une sorte de marécage, comme une canopée, dans lequel les arbres plongent leur racines dans l'eau, boueuse cette fois.

Plantes remarquables : Herbe de Prongle (lisière) (R), Tête de Clyrielle (lisière) (R), Bourbe palmée (R), Saru (R), Kuteseka (P), Ellalyra (P), Rauha (A)





NOTES : Vous trouverez les différentes plantes mentionnées classées par type ci-dessous.

Légende : (R) -> Remèdes ou plante médicinale, (P) -> Poison, (A) -> Autre

Merci beaucoup à Balsa et Lazulie pour leur travail.





Dernière édition par Ambre Bellamy le Dim 12 Mai - 14:14, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://dearmad.forumgratuit.org
Ambre Bellamy
Admin/Fondatrice
avatar

Date d'inscription : 10/07/2011
Messages : 999

MessageSujet: Re: Herbes, arbres et fleurs et flore des différents lieux   Mar 20 Mar - 17:50




Description : Les feuilles longues et douces poussent en escalier à la base d’une racine en pivot. Elles ont sur leur dos une multitude de petits poils blanchâtres. Leur couleur est faite d’une nuance de bleu turquoise. Ses fleurs solitaires sont de couleur blanc cassé, elle compte cinq pétales. Elle ne fleurit pas annuellement mais tous les deux ou trois ans.
Localisation : l’Herbe à Calandrelles est très rare et se trouve généralement aux lisières de bois de feuillus dans le royaume d’Yla.
Usage : Les feuilles se réduisent en bouillie, mélangées à de la graisse animale ou végétale elles font de très bon onguent cicatrisant. Les pétales de fleurs font une très bonne tisane régénératrice.

Description : Herbe vivace à la couleur vert tendre, l’herbe de Prongle est reconnaissable à son feuillage particulier. En effet, ses larges feuilles dentelées aux nervures dessinées caractéristiques la distinguent de ses congénères.
Localisation : On la trouve partout, à l’exception des terrains trop secs comme les déserts ou des falaises et terres balayées par l’air marin.
Usage : Bouillie dans l’eau elle est efficace contre les maux d’estomac.

Description : Plante à feuilles lisses et grasses, s’enroulant autour des tiges, ses fleurs sont d’un mauve pâle strié de veinule rosée. Une couronne au violet profond entoure son cœur. Localisation : Plante commune qui se plaît dans les zones tempérées et rurales. On la trouve en général dans des prés ou autres lieux ensoleillés. Elle se déplaît en altitude.
Usage : Mélangée à du lait bouillant que l’on laissera refroidir, la fleur de Cachonille aide à la cicatrisation, plus particulièrement les brûlures. Il faudra badigeonner matin et soir la plaie à l’aide de la mixture obtenue.

Description : Plante vivace, elle possède de large feuille verte brun. Ses fleurs poussent sur des tiges et retombent à la manière de clochettes.
Localisation : Elle se trouve dans les landes vertes de l’Empire, voire un peu plus au nord de ce dernier mais de manière plus éparse.
Usage : Mâcher directement les feuilles en cas de fièvre.

Description : Buisson résineux, le Réduxine possède de larges aiguilles à l’aspect brillant. Elles sont d’un vert très clair lorsqu’elles sont jeunes et deviennent plus foncées à l’automne. Ses baies sont d’une couleur rose, une couleur éclatante qui est très caractéristique.
Localisation : le Réduxine pousse sur les côtes et falaises bordant l’océan.
Usage : Il faut enlever la peau de la baie qui est toxique, on broie séparément les pépins de la chair. Faire ensuite bouillir les pépins broyés. Associés à l’herbe de Prongle cela soulage rapidement les nausées. La chair broyée forme une sorte pâte utile pour lutter contre les aphtes ou infections de muqueuses. Ses baies sont aussi utilisées à des fins de teintures d’étoffes.

Description : Plante de petite taille, pas plus d’une dizaine de centimètres, le pieds de Tulk a une longue tige où poussent des feuilles, aux nervures réticulées, par binômes opposés. Sa fleur est de couleur mauve pâle et dégage un parfum s’approchant du miel, elle est de forme très allongée et en forme tubulaire. Lorsqu’on coupe sa tige ou ses feuilles, il en coule un lait blanc amer.
Localisation : Elle pousse généralement dans des endroits rocheux, des pierriers ou en altitude. Usage : C’est le lait de la plante qui a un effet abortif. Il ne faut pas le cuire afin d’en garder les propriétés. On peut la faire ingérer sous différentes formes, pilée, découpée, ou diluée dans un liquide. Il suffit d’une très petite dose pour que l’effet soit atteint. La femme qui l’ingère aura ses menstruations dans les heures qui suivent et si elle est enceinte, aura une fausse couche dans la journée ou le lendemain.
Effet secondaires : des crampes douloureuses à l’abdomen et un dérèglement passager du cycle. L’herbe de Prongle sera inefficace à les apaiser. Elles disparaissent après l’écoulement du sang ou la fausse couche.

Description : Champignon à la tête rouge ocre luisante et au pied au blanc hésitant entre le vert et le bleu. Il a sous son chapeau des lamelles.
Localisation : Il pousse dans les endroits ombragés ayant assez d’humidité et de soleil.
Usage : Le laisser sécher une semaine après l’avoir découpé en fines lamelles, puis le réduire en poudre. On le diluera ensuite dans une quelconque boisson pour l’ingérer, elle fait un excellent antidouleur.

Description : Plante aux larges feuilles d’un cyan profond, elle se reconnaît à sa couleur éclatante et sa forme de feuille qui la font ressembler aux palmes d’un canard. Ses fleurs sont roses pâles, elles possèdent une longue anthère poilue de couleur orangée.
Localisation : Elle ne pousse que dans des terrains marécageux ou étang. Elle pousse les racines dans une eau stagnante ou un sol gorgé d’humidité la majorité du temps. Elle ne se plaît pas dans les rivières trop mouvementées.
Usage : Les larges feuilles de la Bourbe palmée sont utilisés en cosmétique pour les teintures. Mélangées à de l'eau bouillante elles libèrent un liquide cyan non miscible avec l'eau. Une fois que l'eau a refroidi, il suffit de récupérer le liquide bleu surnageant. Ce colorant naturel est très puissant et est utilisé surtout pour teindre les cheveux. Il faut cependant l'utiliser avec parcimonie sous peine d'avoir les cheveux cyan à vie... on dit qu'une teinture à base de 10 gouttes de ce précieux liquide durerait un bon mois.

Description : Plante rampante ou grimpante, l’Acaria se trouve au sol ou sur des supports tels que des troncs d’arbre. Il se construit autour d’une tige ligneuse, créant feuilles et racines. En automne, il produit des petites baies coniques noires.
Localisation : Il se trouve généralement dans les forêts de feuillus mais également dans les campagnes et villes où il est apprécié pour embellir les murs et jardins.
Usage : Laisser macérer les feuilles dans un mélange d’eau salée et de lait (une mesure de lait pour deux d’eau) pendant deux semaines en commençant de préférence à la lune pleine. Jeter ensuite les feuilles et ne conserver que le liquide obtenu. En mettre quelques gouttes matin et soir dans son thé aide à lutter contre la fatigue chronique ou les jambes lourdes.

Description : La Somnyle aime faire les choses par trois. Ses feuilles au vert tendre et duveteux poussent par trois, les fleurs également et elles possèdent trois pétales pourpres. Localisation : C’est une plante qui se plaît en altitude sur le massif des Chaînes d’Argent.
Usage : Faire sécher les feuilles et les utiliser en infusion, on obtient ainsi un somnifère puissant au goût toutefois amer difficilement dissimulable.

Description : Le Saru est un grand feuillu à feuilles caduques. Il se reconnait à son écorce aux motifs très géométriques et particuliers, des sortes de losanges arrondis en spirales. Localisation : Il est très répandu sur les terres de l’Yla, plus rare sur celles de l’Empire.
Usage : Anesthésiant sous forme d’onguent faire bouillir dans de l’eau et de l’alcool pendant trois heures l’écorce récoltée. Il faut en prévoir une quantité suffisante car l’écorce de Saru n’est pas très dense. Filtrer la potion obtenue et garder le solide qu’on écrase jusqu’à obtenir une crème épaisse et marron. Délayer avec de l’eau tiède et conserver dans un endroit frais pendant une lune avant le premier emploi.

Description : Herbe rugueuse au touché, et aux larges feuilles effilées, elle jaunit en hiver et repousse au printemps. Elle fait des graines qui roulent au sol dans de petites coques une fois parvenues à maturité à la fin de l’été.
Localisation : Le Narkose est un végétal relativement rare puisqu'il pousse exclusivement sur l'île Desdéris aux pieds des différents volcans.
Usage : Les racines de Narkose sont utilisées comme anesthésiant lors d'opérations médicales qui nécessitent une anesthésie complète. Le patient n'a qu'à sucer pendant quelques minutes les lamelles très fines prédécoupées des racines avant de sombrer dans une sorte d'inconscience pendant environ deux à quatre heures selon sa morphologie.


_________________
____________________________

Fiche & mémoires


Dernière édition par Ambre Bellamy le Jeu 4 Oct - 17:58, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://dearmad.forumgratuit.org
Ambre Bellamy
Admin/Fondatrice
avatar

Date d'inscription : 10/07/2011
Messages : 999

MessageSujet: Re: Herbes, arbres et fleurs et flore des différents lieux   Mar 20 Mar - 17:51


    Description : La fleur de Kuteseka ressemble à une sorte de pissenlit de couleur bleue turquoise. Les extrémités de ses pétales sont de couleur rouge vif. Ces petites fleurs poussent généralement sur les arbres autour desquels elles s’enroulent telles du lierre, le Kuteseka est d’ailleurs classé par les herboristes dans la catégorie des plantes grimpantes. Au printemps, période de floraison du Kuteseka, certains arbres sont totalement recouverts de ces fleurs turquoise et rouges, les parant de ses couleurs magnifiques pendant une ou deux semaines avant que les fleurs se détachent et tombent sur le sol.

    Localisation : L’endroit idéal pour dénicher le Kuteseka est la forêt de Croc’h Ranagh mais vous pourrez en apercevoir dans toute forêt où il règne un climat tropical.
    Usage : En écrasant les fleurs de Kuteseka à l’aide d’un petit pilon, on récupère un liquide violet qui contient substance qui peut provoquer des douleurs atroces. Pour obtenir une dose suffisante de cette substance, il faut écraser environ une vingtaine de ces petites fleurs, mais là encore elle est trop diluée. Pour en extraire tout le potentiel, les empoisonneurs utilisent des gros grains de sel qui ont la propriété d’absorber très efficacement cette substance. Il ne vous reste plus qu’à conserver vos grains de sels dans un petit flacon. le gros sel peut alors être ajouté en cuisine, il provoquera alors des douleurs stomacales insupportables (peut être utile pour neutraliser toute une garnison de garde en un repas seulement !). Pour les adeptes de la torture, quelques grains de sels imbibés sur une plaie ouverte pourront s’avérer très utiles (pensez à protéger vos oreilles des cris de douleur, ça serait bête de vous abimer les tympans).
    Description : Un ventre rond et blanc, un chapeau lisse et brun foncé, c’est un champignon d’apparence banale voire comestible à qui le confond avec ses cousins.
    Localisation : Il s'agit d'un champignon assez courant qui apparaît un peu partout dès les premiers jours d'automne. S'il est facile à localiser, il faut cependant savoir qu'il ne sort de terre que pour une dizaine de jours, toujours en automne, avant de pourrir.
    Usage : le bollet de Lucinar est un puissant hallucinogène, il suffit d'en ingérer une toute petite quantité pour subir les effets de ce champignon. Pendant environ une vingtaine de minutes, il provoque tout type de délire hallucinatoire pouvant être la cause de grave accident. Une fois les effets dissipés le sujet ne se souvient généralement pas de ses hallucinations et est frappé d'une extrême fatigue. Une prise trop régulière de ce puissant hallucinogène peut entraîner de graves problèmes cardiaques et neurologiques.

    Description : Larges fleurs aux pétales rouge vif, elles poussent sur de longues tiges parsemées de toutes petites feuilles en forme de pointe. Chaque tige ne supporte pas plus de trois fleurs. Ces fleurs produisent une sève translucide légèrement rosée.
    Localisation : Elles poussent essentiellement dans la Forêt de l'Obscur ou dans les lieux peu éclairés et peu peuplés et sont donc assez difficile à obtenir.
    Usage : Elles ne sont pas dangereuses en soi mais leur sève, dès qu'on la mêle à du sang, devient un venin mortel pour quiconque le respirerait ou l'ingérerait. Il suffit donc de récupérer la sève très délicatement dans un flacon pouvant être fermé en prenant toutes les précautions nécessaires pour ne pas être en contact avec le liquide rosé.
    Description : Communément appelée graine toxique, c'est une plante extrêmement petite, qui a la particularité de pousser en grappes de cinq ou six fleurs. Sa fleur est composée de quatre pétales formant un cône fermé, qui a l'allure d'une prune, en un peu plus fragile. Elle est de couleur noire et de la taille d'une marguerite.
    Localisation :Cette petite fleur pousse uniquement dans la forêt tropicale de Croc'h Ranagh pour des raisons climatiques. Il n'est pas dit que quelqu'un en reproduisant les conditions, ne puissent pas en faire pousser ailleurs. Elle élit son nid dans des endroits humides et à l'abri du vent, comme la base d'un tronc.
    Usage : Lorsqu'elles sont encore sous forme de grappe, ces petites fleurs ne sont pas dangereuses. En poussant, cette fleur absorbe dans l'air et la terre certains éléments (on en ignore la composition exacte) qui la rende particulièrement toxique, et celle du lot qui aura poussé le plus vite fera faner les autres fleurs de la grappe. La fleur restante absorbera également le poison des autres fleurs, augmentant donc la composition du sien. Le poison est en quelque sorte sa sève, et il la parcoure des racines jusqu'au coeur. Ce poison n'a pas d'effet au contact avec la peau de l'homme ou de l'animal, mais peut en avoir s'il est directement amené au contact du sang, en se faufilant dans les veines par une plaie ouverte, ou s'il l'ingère. Ce poison est mortel en plusieurs minutes en quantité moyenne, et extrêmement douloureux. Une quantité invisible sur le fil d'une lame est létale, et quelques centilitres dans un verre sont en revanche extrêmement faciles à voir puisque ce poison noircit les boissons.



    Illustrations et mise en page de Balsa Osane, avec Lazulie Ybault pour la rédaction. Ainsi que la participation d’Asterilla Jwll pour l’Ellalyra et d’Ambre Bellamy pour l’Asmodéline et l’Herbe à Calandrelles.




_________________
____________________________

Fiche & mémoires
Revenir en haut Aller en bas
http://dearmad.forumgratuit.org
Ambre Bellamy
Admin/Fondatrice
avatar

Date d'inscription : 10/07/2011
Messages : 999

MessageSujet: Re: Herbes, arbres et fleurs et flore des différents lieux   Dim 12 Mai - 14:13





AUTRES PLANTES

Amanite Lunaire ou Amanite Onirique

Description : Chapeau hémisphérique d’un diamètre de 3 à 5cm, d’un blanc bleuté, diffusant une faible lueur caractéristique (qui lui a donné son nom). Le pied est de même couleur, robuste, droit ou légèrement courbé. Son goût ressemble à celui de la noisette, mais en beaucoup plus écœurant.

Localisation : On le trouve très facilement dans la forêt des Lucioles, et également dans la forêt de l’Obscur, bien qu’en quantité moindre. Il affectionne les environnements imprégnés de magie, et supporte très mal la lumière de Soleil.

Usage : Puissant psychotrope. Peut être consommé seul (frais ou sec), dans une préparation culinaire ou encore en infusion. Les effets sont quasiment immédiats, et durent au minimum trois longues heures, durant lesquelles le sujet va se trouver plongé dans une sorte de rêverie étrange, comprenant des sensations de synesthésie, euphorie et autres hallucinations et distorsions spatio-temporelles.. Les effets physiques sont une forte hypotension, et éventuellement une vague nausée. Ca n’a pas l’air bien méchant comme ça, mais gare à la consommation sur le long terme qui peut avoir des effets extrêmement néfastes : psychose, et forte addiction à la magie. Les plus atteints éprouvent le désir irrésistible d’aller dans la forêt des Lucioles, et n’en reviennent jamais.


Par Greynn



*     *     *


Rauha

Description : Plante rampante, dotée de petites feuilles vert foncé à bordure rougeâtre ayant une dentelure arrondie. Les fleurs sont très petites et poussent en grappe sur une tige dressée atteignant une hauteur maximum de 15cm. Leur corolle est de couleur bleue, bilabiée -la lèvre inférieure étant plus longue que la supérieure. Elles diffusent une odeur assez entêtante.

Localisation : Originaire de la forêt de Croc’h Ranagh, où elle est assez répandue, bien qu’il faille s’y connaître un peu pour la trouver : elle ne pousse que dans les clairières, nécessitant beaucoup de lumière, ainsi qu’un fort taux d’humidité.
Cependant, on peut la trouver à peu près n’importe où dans le monde, chez des particuliers.

Usage : Éventuellement décoratif (haha), mais il s’agit principalement d’une drogue douce. Il faut simplement récolter et faire sécher les fleurs, que l’on peut ensuite fumer, mélangées à du tabac ou dans une pipe. Les effets durent plus ou moins 2h, en fonction de la quantité et de l’état du sujet, et sont les suivants : sensation de détente, d’euphorie et très souvent d’hilarité, ainsi qu’une altération de la perception du temps.
Il existe néanmoins quelques effets indésirables courants, tels que la mydriase (systématique), la tachycardie ou encore la paranoïa.



Par Greynn




_________________
____________________________

Fiche & mémoires
Revenir en haut Aller en bas
http://dearmad.forumgratuit.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Herbes, arbres et fleurs et flore des différents lieux   

Revenir en haut Aller en bas
 
Herbes, arbres et fleurs et flore des différents lieux
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les différents types de bateau
» Les différents types de métal
» Les différents types de zombies
» Les différents transports de la vie
» Les différents styles vestimentaires ☆

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tuatha de Dearmad :: Hors rpg :: Pour créer votre personnage :: Bestiaire et Herbier-
Sauter vers: