AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le Capitaine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Le Capitaine

avatar

Date d'inscription : 09/02/2012
Messages : 2

MessageSujet: Le Capitaine   Ven 10 Fév - 19:24

I- Informations essentielles

Nom : N'est plus connu actuellement. Certains pensent qu'il s'agirait de "Jard"

Prénom : Totalement inconnu.

Sexe : Homme, à 100%.

Age : Précisément, seul le Capitaine lui-même saurait vous répondre. Toutefois, en regardant les archives de ses exploits, et en faisant appel à la logique, on peut lui donner un âge entre 35 et 40 ans.

Espèce : Humain pur jus.

Groupe : Sujets de l'Empire

Métier : Ancien contrebandier, sévissant surtout sur le territoire maritime. Depuis la perte de son bateau, il remplit quelques petits boulot ici et là, afin d'accumuler de l'argent. Il est également aux ordres de l'Empire, en tant qu'opérateur indépendant, spécialisé dans la poursuite, la chasse et la traque d'anciens collèges, rivaux, ou de hors de la loi.


Équipement (possessions diverses de votre personnage, armes, livres, instruments de musique, animaux, etc) : Le Capitaine semble toujours habillé de la même manière ou qu'il aille, le rendant aisément reconnaissable pour ceux l'ayant déjà croisé. Il porte des vêtements en général ternes et sombres, avec des teints gris, noirs ou marrons. Il est chaussé de bottes, et, sur ses vêtements de tissus, un grand manteau le recouvrant entièrement, doublé de laine (à l'intérieur) et de cuir (à l’extérieur), le protégeant du froid et du vent. Il tient à ce manteau comme à la prunelle de ses yeux, et tuerais les gens essayant de le lui voler. Son pantalon est tenu par des bandes molletières et une ceinture qui se révèle être une...corde. Il porte toujours des gants de laine noirs, recouvrant ses doigts à mi-hauteur. En bandoulière, un sac de toile avec toutes ses possessions: vêtements de rechange et livres. Un de ces livres est le Demonicus Tarantula, un ouvrage de magie noire très puissant. Toutefois, le Capitaine n'en comprend pas un traitre mot, et semble surtout l'utiliser comme arme contondante (le bouquin pesant plusieurs kilos) lorsque le besoin s'en fait sentir.

Parlons des armes tient. Le Capitaine n'en possède qu'une seule, qu'il n'utilise presque jamais. Il s'agit d'un mousquet court et modifié pour son usage personnel. Long de 75 cm, et d'un calibre colossal de 36 mm, il s'agit d'une arme extrêmement bruyante et dégageant énormément de fumée, mais causant des dégâts effroyables, pulvérisant armures, os, muscles et chair sans la moindre difficulté. Cette arme de plus de 6 kilos possède assez de recul pour luxer un bras normal, mais Le Capitaine ne l'utilise que d'une main, et la gauche qui plus est. Il n'utilise cette arme que lorsqu'il est confronté à un ennemi trop résistant, ou lorsqu'il ne compte pas laisser la moindre chance de survie.

Capacités (pouvoir(s) magique(s) détaillé, talents de combat, et autres...) : Le Capitaine ne semble pas avoir la moindre capacité magique, ni même l'ombre d'un potentiel latent. Il semble toutefois résister extrêmement bien aux sorts basés sur le contrôle mental ou les attaques psychiques, capable de se relever même après avoir subit plusieurs offensives.

Le style de combat du Capitaine est entièrement basé sur le corps à corps à mains nues. Il n'utilise toutefois pas d'art martial, ni de sport de combat, les jugeant trop sclérosés et peu adaptés au combat réel. Il utilise des techniques de close combat, n'hésitant pas à emprunter des coups ou des enchainements d'autres disciplines pour peu que ces derniers correspondent à trois critères: ils doivent permettre de neutraliser et de tuer:

1) le plus vite possible
2) le plus efficacement possible
3) par tous les moyens possibles

De ce fait, affronter le Capitaine se termine très souvent, lorsque ce n'est pas la mort, par un bras cassé, une jambe tordue, des côtes brisées, une mâchoire disloquée. Ses techniques sont les plus dangereuses, les plus puissantes, et les plus simples pouvant être effectuées par le corps humain. Dans la mesure ou le but est d'écraser son ennemi sans concession, en empêchant toute riposte, ses techniques de défenses ont comme seul but de reprendre l'initiative de l'assaut. Le physique très avantageux du Capitaine, et son énorme force (Il peut dépasser sans trop de peine les deux tonnes à l'impact, et est assez fort pour arracher un bras, ou briser une nuque d'une main), en font un adversaire extrêmement dangereux. Même la possession d'armes ou d'armures n'est pas un gage de victoire contre lui.

Faiblesse : Malgré tout son talent, le Capitaine n'est pas invincible. S'il ne craint pas grand monde au corps à corps, il ne porte aucune armure ni protection quelconque, et son absence de talent magique ou d''arme à distance (la portée de son mousquet ne dépasse guère les 10 mètres) en font une personne très vulnérable aux arcs ou arbalètes. L'attaquer à distance reste jusqu'a présent la manière la plus sûre de le vaincre. Il est également assez désarçonné face à des adversaires "inhumains". Des monstres plus puissants, ou des fanatiques ne ressentant pas la douleur sont une vraie plaie pour le Capitaine, dont une grande partie de l'efficacité vient de la douleur et la terreur qu'il inspire dans les rangs adverses. Enfin, s'il est rapide et doté d'excellent réflexes, il n'est pas du tout souple, incapable de faire le grand écart ou de toucher le bout de ses pieds avec ses mains.

Particularité (facultatif) : Il ne supporte pas l'alcool, et boit du lait à la place. Celui des femmes est de très loin son préféré.


II- Physionomie

Le Capitaine ne donne pas l'impression d'être né. Mais plutôt d'avoir été construit dans un chantier naval. Il dépasse le mètre 90 et tourne autour des 95-100 kilos. Son corps est épais et sa silhouette légèrement râblée. Le Capitaine n'a aucun mal à imposer sa présence, s'exprimant d'une voix forte, regardant les gens de haut dans un sourire permanent. Son visage carré est marqué par des rides d'expressions, et d'expérience. Le corps si imposant du Capitaine est marqué ça et là de plusieurs balafres, éraflures et anciennes blessures dues à ses activités peu recommandables. Il n'a toutefois aucune trace dans le dos: jamais il n'a tourné le dos face à l'adversité.

La silhouette du capitaine, imposante et lourde, donne aussi une fausse sensation de lenteur. En effet, les mouvements du Capitaine sont toujours lents, mesurés, réfléchis et précis. Il n'est pas du genre à faire les cent pas ou à amorcer un geste exagéré ou inutile. Il ne se permet même pas de menacer quelqu'un. En fait, le Capitaine fait penser à un énorme rocher planté dans le sol, et qui reste ici sans être influé par les événements extérieurs. Il irradie une confiance en soi infinie, les mains dans les poches de ses bas ou de son manteau. Adressez lui la parole et il se tournera lentement vers vous, ses pupilles fixant l'espace entre vos deux yeux. Menacez le, et il se mettra à rire haut et fort, sans même amorcer un geste de défense ou de parade. Mais peut-être remarquerez vous que son corps est tendu comme un câble d'acier, comme un volcan prêt à exploser. Et qu'au moindre geste brusque, ses poings fracasseront votre visage, avant que votre corps brisé se retrouve à terre en un instant, avec une douleur présente dans tous le corps.

Le Capitaine a longtemps cru que la Force, c'était l'argent et le pouvoir. Mais il a vite compris que la Force physique, la Force pure et dure, était au dessus de tout. Peu importe que votre adversaire soit un roi, un seigneur pirate ou votre pire ennemi. Si vous êtes capable de le tuer à mains nues, de le traumatiser à vie en le frappant, le statut social n'a plus aucune importance. Capable de prouesses physiques terrifiantes et d'encaisser des coups mortels pour des êtres plus fragiles, le Capitaine évolue dans la rue comme un requin dans la mer.

III- Psychologie

" Que dire ce qui n'a pas été déjà dit quand au Capitaine ? Son intellect et sa ruse sont surhumains. Il ne reste jamais au même endroit, glissant comme une anguille, frappant sans prévenir comme un fantôme, avant de disparaître dans l'ombre. Ne lui faites jamais confiance, car il vous trahira ! "

- Corso, contrebandier salamandre

Dans l'univers de la pègre, de la piraterie, du banditisme, et de la contrebande, le Capitaine n'est pas connu pour ses prouesses physiques ou la destruction qu'il a causé. Mais pour son intellect. Il n'est peut-être pas le plus intelligent, ou le plus savant des hommes de la mer, mais sûrement l'un des plus retors, les plus malins et les plus vicieux encore vivant. S'il a réussi à survivre aussi longtemps dans un univers aussi impitoyable, ce n'est pas par hasard. Ayant été élevé à la dure, et ayant commencé au bas de l'échelle, il a monté les barreaux un à un (en piétinant les mains de ceux derrière lui et tentant l'escalade). C'est quelqu'un d’extrêmement déterminé et d'obstiné. Lorsqu'il a quelque chose en tête, il n'en démord pas, et s'y accroche, jusqu’à accomplissement. S'il n'avait pas été contrebandier, il aurait fait un excellent inspecteur.

Contrairement à ce que son apparence et sa brutalité en combat peuvent laisser supposer, le Capitaine n'est pas, et n'a pas été, un adepte des stratégies directes. Sa réputation ne vient pas d'une quelconque invincibilité en mer, mais d'une capacité à toujours s'échapper, à passer entre les mailles du filet. Comme dit plus haut, c'est un homme malin, et impitoyable. Utiliser des otages, que ce soit de simples civils, ou utiliser la famille d'un adversaire comme monnaie d'échange sont une tactique valable chez lui. S'il faut passer par la torture, pas de problèmes non plus. La moralité est une chose très vague dans l'esprit du Capitaine, pour qui la fin justifie les moyens. Il n'hésite pas à se qualifier de "sans foi, ni loi."

Mais s'il est sans foi, ni loi, le Capitaine n'est pas sans cœur. Ce n'est pas un adepte de la tuerie généralisée, ou de la violence gratuite. L'esprit pragmatique et cartésien du Capitaine a toujours BESOIN d'une raison d'agir, et est incapable de faire preuve de violence gratuite. Il est toutefois capable de faire preuve de désintéressement... sur le moment. Ne dites jamais au Capitaine que vous lui devez une faveur. Il le sait, et n'a besoin de personne pour le lui rappeler.

Férocement indépendant, le Capitaine déteste recevoir des ordres, et vous le fera savoir, sans pour autant essayer de vous casser la figure. Juste qu'il les ignorera s'ils lui semblent inintéressant ou sensés. En fait, le Capitaine voit la plupart des gens de la même manière qu'un quinquagénaire voit des enfants de 10 ans. Des ordres, des conseils ou des menaces de leur part ne feront que lui arracher un rire. C'est un être farouchement indépendant et libre. Il est très attaché à sa liberté, et cette dernière n'est pas un simple mot, pour lui, il s'agit d'un principe, et a donc en horreur les esclavagistes, ou même les gens utilisant des serviteurs.

S'il est d'un naturel assez bavard, et, au final, assez sympathique, le Capitaine ne parle jamais de lui ou de ses pensées profondes, donnant l'impression de parler à une façade cachant tout ce qu'il y a derrière. S'il cache ses pensées derrière son apparence, le Capitaine n'est que peu réceptif à l'apparence de son interlocuteur. C'est à dire qu'il se fiche totalement d'être face à une femme, un vieil homme, un ténébreux, un hornt, un homosexuel, un idiot puant, ou un savant, ou un noble. Seul l'esprit et la personnalité l’intéressent, ce qui explique pourquoi il compte parmi ses relations des gens étranges ou totalement opposés à sa mentalité.

A noter que le Capitaine, difficile à manipuler ou à tromper, est encore plus dur à mener à la baguette par la gent féminine. Essayer de l’appâter avec de fausses promesses ou mettre ses atouts féminins en valeur est la pire erreur à faire en présence du Capitaine.

IV- Histoire

L'histoire du Capitaine est, comme pour toute personne de son calibre et de sa réputation, consitutée à moitié de faits non avérés, et de légendes. Seul le Capitaine lui-même la connait réellement, les seuls autres étant ses anciens menbres d'équipages, tous morts. Bien entendu, moi, narrateur, je la connais. Je raconterais seulement l'histoire du Capitaine, telle que les gens la sauront au maximum, afin que le mystère demeure quelque peu...

Le Capitaine est né quelque part. On ne sait où précisément, mais deux choses sont sûres: c'était dans l'Empire, et la seconde, c'est que Le Capitaine n'est pas issu d'une noble lignée. Il a vécu dans les bas quartiers et la misère. Ce qui ne l'empêche pas de qualifier de bouseux ou minable ceux qui sont actuellement, dans sa condition lors de son enfance. Le Capitaine a fait du chemin depuis. Il n'appartient qu'aux autre d'en faire de même.

Le Capitaine a eu la chance d'avoir un organisme extremement robuste, sans quoi, il serait sûrement mort de maladie. Il est passé à travers les épidémies ou quelques famines, voir guerres, qu'il a semble, t-il, connu.

La première apparition du Capitaine sur un bateau s'est faite lors de ses 13 ans. Sans l'autorisation préalable de ses parents semble t-il, car il s'agissait d'un bateau pirate, Le premier combat naval auquel il a assisté, et participé, s'est déroulé 6 mois plus tard. Cet evenement, jamais le Capitaine ne rechigne à en parler, étant très bavard dessus. Il s'en souvient dans les moindres détails, les bordées de canons, le bois volant en milles morceaux, les hommes pulvérisés par la mitraille, l'abordage.

La première personne qu'il a tué. Une femme d'équipage. Tête arrachée. Le sabre qui s'enfonce dans son torse. La peur de la mort. Puis, la délivrance, des bras d'un médecin de navire, celui des gagnants. Le Capitaine fut épargné, pour une raison que lui seul connaît. Si vous lui demandez une explication, il ne vous répondra qu'une seule chose.

" C'était une Capitaine."

Il resta sur le navire pendant plus de 5 ans, menant une vie "dure, puante, dangereuse, mais libre, et c'était bien la seule consolation." Mais les meilleures aventures ont une fin, et dans un combat avec les forces navales de l'Empire, le bateau fut immobilisé, l'équipage, capturé, et mis en détention dans l'attente d'un jugement. A tout juste 20 ans, le Capitaine avait déja terminé sa croissance. La condamnation fut la mort (par pendaison).

L'évasion du Capitaine fut, et est encore, sans doute, l'une des plus fameuse histoire qu'on entend sur lui, dans les prisons, les tavernes, les bateaux, ou chez les nobles en mal d'histoires à sensations fortes. En faire une compte rendu exact serait inutile et fastidieux, sans compter qu'il en existe un nombre incroyable de versions, dont une avec un dragon, et une autre avec un concombre. Mais Le Capitaine s'évada de prison, causant au total un bilan de 14 bléssés, d'un mur détruit et d'une panique générale qui déboucha sur une évasion et un chaos total. Mais surtout, Le Capitaine brûla tout ce qui permettait de le référencer. Lieu de naissance, nom, prénom, parents. Celui que l'on surnommait "Le Joujou de madame" devint "Le Vagabond".

Vagabonder, c'est ce qu'il fit durant 3 ans, sans vraiment savoir quoi faire. Il essaya de se poser. D'être cuisinier dans une auberge. Chose qu'il ârvint à faire, jusqu'a ce qu'arrive en ville un tournoi réunissant divers combattants de tout horizons. Bien que n'appartenant à aucune école précise, il s'inscrivit, et, à la surprise générale, parvint en demi-finales, avant d'être défait par un certain "Pierrick", surnomme "l'enfoiré". Ce dernier se moqua de lui, le ridiculisant en public, et le chercha. En dehors du ring, le conflit dégénéra, et ils se battirent dans la rue.

Pierrick fut pulvérisé en quelques instants. Dans la rue, sans règles particulières, avec un environnement pas forcément adapté au combat, Le Capitaine n'eut aucun mal à triompher de son adversaire, pourtant maître dans son école. Il comprit qu'il se devait d'exploiter son propre potentiel physique, et commenca alors à "inventer" des techniques de combat basées sur l'offensive et sur l'affrontement réel.

Pour la petite histoire, bien entendu, Le Capitaine n'est pas l'inventeur de cette discipline (close combat chez nous, combat réel ici), d'autres l'avaient précédés, mais il n'en eut aucune connaissance. C'est cette même année, alors que Le Capitaine commencait un entraînement physique ardu et discipliné, que la guerre arriva. Laquelle ? Seuls les historiens, les léttrés, ou les gens du coin (mais de quel coin?) sauront vous le dire, car ce conflit mineur n'a qu'une importance minuscule dans la marche du monde. La ville, portuaire bien sûr, fut soumise à un blocus axphixiant les habitants. Qui dit blocus, dit aliments et produits interdits, dit hors la loi et contrebandier rappliquants comme des mouches sur du purin. Plusieurs profitèrent de la situation pour se faire un paquet d'or. Chose qui n'émut pas le Capitaine, jusqu'a ce qu'il découvre, par pur hasard, que l'un d'entre eux trempait dans le trafic d'esclaves. Venant de la ville d'adoption du Capitaine.

Trois jours plus tard, en pleine mer, un contrebandier repartit avec sa cargaison d'esclaves. C'est ici que commencat réellement la légende du Capitaine... car lorsque le bateau revint, il avait pris les commandes du navire, avec comme "équipage", le chargement d'esclaves. Qu'il libéra. Le Capitaine, car c'est ainsi que les gens le surnommait, décida de monter son propre équipage et de se mettre à son compte. Certains y crurent et se rangèrent sous sa bannière.

La suite, tout le monde la connait. Pendant près de 15 ans, Le Capitaine a écumé les mers. Forcant les blocus, faisant passer des marchandises interdites, evacuant des diplomates ou prisonniers politiques moyennant finance, abordant les marchands d'esclaves, aucun coin de plage, aucun port actuel ignore Le Capitaine et son histoire. Il fut de tous les coups, affrontant ou se battant avec les plus grands marins de son époque, tirant toujours son épingle du jeu de pouvoir impitoyable et des sanglantes compétitions qui se livrent sur les océans.

Son plus gros et celèbre coup reste ce qui est considéré comme "le casse du siècle". Allié à deux autres pirates et un corsaire à la retraite, ils montèrent une opération pour voler l'argent d'une des plus grandes famille de l'Empire, qui le faisait voyager par mer, avec une escorte de pas moins de 13 galions. Les deux galions cachant le butin furent identifiés, et les navires d'escorte furent sabotés en une nuit (gouvernails percés, coque fragilisée), et, lorsque le Capitaine les attaqua (de dos, alors qu'ils étaient en file, et en plein brouillard), ces derniers furent incapables de réagir correctement (malgré la présence d'un amiral compétent qui parvint à éviter un chaos généralisé). En subissant (et causant) un nombre de mort ridicule, Le Capitaine parvint à s'échapper avec assez d'argent pour racheter une petite ville. Il rendit sa part à la famille en question, déclarant qu'il n'avait fait cela "que pour le plaisir du sport, et parce qu'ils lui faisait un peu pitié", achevant de les ridiculiser.

Le Capitaine disparut brusquement il y a deux ans de cela. Une demi-douzaine de mages lui demandèrent de leur servir de transport pour une destination inconnue. Le but ? Selon eux, de "découvrir les origines du monde et de la magie", faisant du Capitaine un observateur privilégié de ce qui aurait pu être une des plus grandes découvertes de tout les temps.

On ne sut rien de cette expédition, sinon qu'elle fut un échec total. Seul Le Capitaine y survécut. Son bateau, son fidèle équipage, perdus à jamais, morts et non entérrés. Depuis son retour, Le Capitaine se présenta à l'Empire lui-même, offrant ses services en tant que "partenaire privilégié" afin de lutter contre les ennemis de l'Empire. Pour l'instant, la collaboration est un succès, malgré des rapports houleux entre un Capitaine farouchement indépendant et ses "supérieurs". Certains pensent même que Le Capitaine est devenu un citoyen patriote.

Mais on ne contrôle pas Le Capitaine...

V- En dehors du jeu (facultatif naturellement)

Prénom/pseudo :

Age :

Comment avez-vous découvert le forum ? : par top-site

Une remarque sur le forum ? j'aime beaucoup, même si l'histoire, le contexte et tout le reste pourrait etre plus dévellopé, chose qui viendra à coup sûr.


Dernière édition par Le Capitaine le Dim 19 Fév - 21:54, édité 15 fois
Revenir en haut Aller en bas
Metis Adhbreith
Modératrice HRP/Fondatrice
avatar

Date d'inscription : 11/07/2011
Messages : 834

MessageSujet: Re: Le Capitaine   Dim 12 Fév - 12:25

Bonjour et bienvenu sur le forum ^^
Préviens nous une fois que tu auras terminé ta fiche.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Ambre Bellamy
Admin/Fondatrice
avatar

Date d'inscription : 10/07/2011
Messages : 999

MessageSujet: Re: Le Capitaine   Dim 19 Fév - 21:54

Bon pour moi tout est en règle, je te valide et laisse le soin à Metis de déplacer ta fiche si c'est aussi bon pour elle.

_________________
____________________________

Fiche & mémoires
Revenir en haut Aller en bas
http://dearmad.forumgratuit.org
Metis Adhbreith
Modératrice HRP/Fondatrice
avatar

Date d'inscription : 11/07/2011
Messages : 834

MessageSujet: Re: Le Capitaine   Dim 19 Fév - 22:23

Tout me semble en ordre, fiche validée

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Capitaine   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Capitaine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Loronak du Rohan - Capitaine de Gil-Estel
» Le vocabulaire du Capitaine Haddock
» capitaine et veteran de minas tirith en "nmm"
» Furibard (capitaine nain customisé...)
» Le capitaine Biceps...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tuatha de Dearmad :: Hors rpg :: Personnages :: Fiches validées-
Sauter vers: